Le Blog des Champagnes Salon et Delamotte: Salon Archives

Champagne Salon Champagne Delamotte Le Mesnil sur Oger vin terroir France

Le blog Salon Delamotte

Archives - Salon

05/01/2015

Champagne Salon aux enchères... article Le Point du 19/12/14

Vieux millésimes de champagne, succès aux enchères

Le Point - Publié le - Modifié le

iDealwine, spécialiste des ventes aux enchères de vins sur Internet, constate une flambée du cours des grands champagnes et des millésimes de collection.

Capsules de champagne.
Capsules de champagne. © DR
Par
À l'heure où les amateurs se mettent en quête de bulles en vue des agapes familiales de fin d'année, les belles cuvées de champagnes millésimés viennent également enrichir les catalogues des ventes aux enchères. Dans les millésimes anciens, certains flacons peuvent atteindre des niveaux de prix record. Une quête effrénée qui ne doit rien à l'approche des fêtes et se déroule en réalité tout au long de l'année. Le champagne, considéré surtout comme un produit festif, un peu déconnecté de l'univers des grands vins "classiques", est de plus en plus apprécié pour ses qualités de grand vin blanc effervescent, et pour sa capacité de vieillissement (grandes cuvées et millésimés). De plus, contrairement aux grands crus bordelais, crus classés du Médoc en tête, qui subissent un vrai phénomène de spéculation, ces grandes bouteilles sont la plupart du temps achetées pour être bues.

 ©  iDealwine
Lors des ventes qui se déroulaient online sur iDealwine ces dernières semaines, plusieurs flacons ont vu leur cours s'envoler. C'est notamment le cas de la fameuse cuvée "S" de la mythique maison Salon. Monocépage (100 % chardonnay), mono-terroir (la Côte de Blanc) et mono-cru (issue à 100 % du Mesnil-sur-Oger), ce Champagne n'est produit que dans les très grands millésimes, à peine une trentaine en un siècle. Le rarissime 1966 a ainsi été adjugé 2 400 euros le 26 novembre dernier.

Autre rareté, la cuvée "Vieilles Vignes françaises" de la maison Bollinger. Ce vin produit à partir de quelques parcelles de vignes "franches de pied", c'est-à-dire non greffées, est la vivante relique de ce que devait être le champagne d'antan, avant le phylloxera. Dans le millésime 1996, un flacon a récemment été vendu 840 euros.

À peine moins rares, les flacons issus de la maison Selosse sont actuellement la cible d'amateurs asiatiques pointus... et déterminés. Le blanc de blancs extra brut 2002 a été emporté pour 468 euros aux enchères, tandis que les cuvées "Le bout du Clos" et "Les Carelles" extra brut étaient toutes deux adjugées à 258 euros.

Très recherchés également, les flacons de Dom Pérignon issus des beaux millésimes des années 1940, 1950 et 1960 suscitent également un vif intérêt auprès des amateurs.

24/12/2014

Champagne Salon en 10 chapitres

img-Z24101105-0001_1.jpg

06/05/2014

Salon 2002 tasting notes by Richard Juhlin... 97 points, looking forward to the english version!!

2002 Salon - 95 (97 points)
 
Aha tänker ni! Bara två poängs differens mellan den momentana poängen och potentialpoängen. Alltså en snabbmognande Salon. Tyvärr måste jag göra er besvikna. Det kommer att ta decennier innan 97 poängen sitter där. Min höga poäng idag är jag förmodligen ganska ensam om eftersom vinet är purungt. Jag har dock med tiden kommit att älska när sidenlakanet som smeker tungan ligger på ett ställe, valnötsoljan på ett annat, de salta mineralerna på ännu ett och den pirriga äppelblomman på ytterliggare ett. Här finns en ung klarhet som kräver att man vässar sinnena. Vinet påminner extremt mycket om mitt första heliga möte med 1982 Salon.LC_13_47284.JPG

26/03/2013

A secret affair

  SR_logo_name.jpg Saturday 16 February, Si DatuBua, the newest vessel from Silolona Sojourns was berthed at Keppel Marina Singapore -the opportunity for Secret Retreats and its partner Salon & Delamotte Champagnes to invite several media to discover the boat and the first "nomadic" Secret Retreats.

It was a wonderful evening on board, a genuine moment of exchange about travel experiences between all invitees. Partners since the launch of Secret Retreats in 2012, Salon & Delamotte Champagnes have participated to all media events organized by Secret Retreats at Musée Cernushi in Paris, Asia House in London and Tamarind Hills in Singapore.

 

 Boutique hotels across Asia with Secret Retreats

www.secret-retreats.com

 

 

  Silolona12.jpg

22/03/2013

Salon et les Gouttes de Dieu

L'épopée du n°26 des Gouttes de Dieu promet d'être captivant !

Gouttes de Dieu 26 JP_1.jpg

Salon birthday cake

Some Salon fans like it so much that they even have it on their birthday cake ...

Happy birthday Gustavo !

 

gateau anniv salon gustavo Hernandez.JPG

L'émission BFM Des goûts de luxe "Millésimés"

Salon, l'exception Champenoise.

A contre courant des vins sans années qui font la tradition champenoise, Eugène Aimé Salon a été l'un des tous premiers avant-gardistes à tenter l'expérience millésimée ... racontée ici par Nicolas Julhes des caves éponymes (à 10 minutes) :

http://www.bfmtv.com/grille/bfmbusiness/podcast-radio/11972/

Retrouvez Champagne Salon et Champagne Delamotte aux Caves Juhles 54 rue du Faubourg St Denis, Paris 10eme, tél : 01.44.83.96.30 - http://www.julhesparis.com/

28/02/2013

Champagne Salon tasting held by CH'NG Poh Tiong - chinese version

Salon 1999 tasting starting at 3:30, enjoy !  Xièxie!

http://www.vinovideos.com/index.php/interviews/112-weekend-wines-on-location-at-conrad-centennial-singapore-episode-2-of-4.html

11/02/2013

Salon bottles and magnums standing guard at the Four Seasons Hotel Pudong, Shanghai

 

Four Season Shanghai.jpg 

 

 

29/11/2012

Vertical tasting Champagne Salon at l'Harmonie de la lumière

vertical Salon La lumi�e_1.jpg

27/11/2012

Salon and Delamotte Dragon Vintages dinner

2012 as year of the dragon was an excellent reason to celebrate and re-discover vintages released by Salon and Delamotte in the dragon years of the past century.

Dragon years - exceptionnal vintages ?

dragon dinner_1.jpg

27/09/2012

Salon et Delamotte au Bar du Bristol

Haut lieu d'excellence, Le Bristol vient de voir s'achever les trois années de travaux nécessaires à sa rénovation spectaculaire.

La touche finale? Le Bar du Bristol qui a ouvert la semaine dernière. Au delà de l'inauguration à laquelle Delamotte était conviée - Delamotte Brut servi en magnum-, une liste exceptionnelle d'anciens millésimes est proposée à la carte du célèbre palace de la rue du Faubourg St Honoré. On retrouvera les millésimes Collection Delamotte jusque 1964 et Salon sur les vins des trois dernières décennies. Salon et Delamotte rejoignent avec grand plasir l'une des plus belles adresses de Paris.

 After three years of spectacular works at Le Bristol, the Bar just opened last week.

Delamotte -Brut poured in magnum for the official opening- joined with Salon the exceptionnal wine list of the famous Hotel on the Faubourg St Honoré. Delamotte Collection back to 1964 vintage and a great vertical of Salon from the last three decades can be re-discovered in this magnificient place, one of the most beautiful address in Paris.

Le Bar du Bristol  3 réduc.jpg

21/09/2012

Champagne Salon au Verger de la Madeleine ...

Retrouver Champagne Salon au Verger de la Madeleine, une adresses incontournable de la capitale pour qui aime le vin :

www.verger-madeleine.com

le verger de la madeleine modif.jpg

27/06/2012

Voyage dans le temps chez Taillevent par François Audouze

Collectionneur de vins anciens, François Audouze aime déguster ses trésors en bonne compagnie. Il raconte l'un de ses dîner chez Taillevent à Orianne Nouailhac, pour le magazine Vigneron de Juillet 2012 :

"(...) Trois Champagnes lancent le bal. Le Bollinger Vieilles Vignes Françaises 1992 est dégusté à l'apéritif par quelques gougères toutes chaudes. Voici ensuite un Cristal Roederer 1996 d'une splendide vivacité sur un parfait de foie gras de canard, pomme cannelle. Un Salon 1988 parviendra pourtant à le surpasser. Premier grand moment intense de la soirée pour ce champagne qui flirte avec les sommets absolus. Le Salon n'est pas dans sa plus juste expression sur le foie gras. Il se révèle néanmoins sur la pomme et la cannelle. Mais c'est avec le plat suivant, le bar de ligne étuvé poireau et caviar osciètre (bravo au chef Alain Solivérès), prévu avec le Château Haut-Brion 1975 blanc, que le champagne Salon trouve un accord à sa mesure. On en oublie presque le Haut-Brion, qui passe au second plan."

29/03/2012

Salon and Piaget night

Champagne Salon and Piaget met for an exceptionnal night in Hong Kong.

Only women were concerned by the event and could enjoy their favorite Champagne as well as discover the last watches models. An original and succesful combination !

photo Salon et Piaget pour blog.jpg

14/03/2013

Historical Salon event to come soon in Stockholm

We just couldn't wait more time to announce on our blog the next historical event to come for Champagne Salon : from 1959 to 1999, Champagne Salon has been declaring 18 Vintages. Each of them has been carefully collected to organise one of the largest Salon tasting ever.  This event wouldn't have been possible without the passion of Salon collector Mr Johan Tidelius, explaining his approach in his specific site created for the occasion :

http://johan-tidelius-salon-tasting.com/en/

Richard Juhlin and Didier Depond will both take part into this memorable event ; Save the date !

Salon 1959-1999 pour web.jpg

 

TASTING NOTES, published into Fine Champagne magazine, 10, January 2013, by richard Juhlin.

SALON 1999, 88 points

You will already find the tangerine and pineapples notes. The minerality is stunning rocky and the butteriness has just begun to wrap around the chalk. The nutiness and the depth required patience if you're going to experience these wines, and you better believe me because it will show some beautiful day in the future.

SALON 1997, 89 points

One of the best champagnes from 1997. The wine is fantastically caressing and silky, with a proing-like seductive grace. The sublime scent breathes linden, lime and a hint of brioche. The taste is lighter and more directly accessible than usual, yet incredibly refines and crystal clear.

SALOON 1996, 93 points

Probably one the greatest Salons ever made. It is very handsome ans restrained on the nose, with clear tones of snow, static electricity and freshly laundered sheets. Polished and pretty, but with a muscular embracing body which wraps the rocky Mesnil minerals and bitter acids in a fraudulent cocoon.

SALON 1995, 95 points

Perhaps the biggest surprise of the tasting, with a fully mature and charming style. Hardly typical of the house or the classical style, but full of Comtes-like pastry tones and hints of vanilla and saffron. A true Casanova.

SALON 1990, 94 points

A magnum you would serve to all detractors of the 1990 vintage! A pure package of gunpowder, with an incipient coffea aroma and an insanely youthful power. Many complained, however, that is appeared to be the youngest in the congregation.

SALON 1988, 92 points

Usually, it tends to perform significantly better than this. Although we opened two bottles, the wines showed itself to be a bit too old this time. Normally a safe bet and delightful at all ages.

SALON 1985, 91 points

This one has always been a bit difficult to grasp. Perhaps this is a wine whose phases will one day provide great experiences. Still too bushy and 'broth fragrant' for me, personally. Structurally impeccable and aromatic, there were classic forest mushroom notes, autumn leaves and walnuts. Nevertheless, it is not really a friend of mine.

SALON 1983, 88 points

One of history's weakest and most rapidly oxidising vintages. But this time it felt younger than ever and the biting acid is beginning to be joined by nuttiness. The interfering and drab oxidative tones might be about to dry up?

SALON 1982, 94 points

Recently, this wine has unfortunately lost some of its amazing butteriness and sweet vanilla draping. However, it is still grand and truffle-scented.

SALON 1979, 92 points

Both Didier and I sat and wrinkled our noses together. Why was this bottle so excessively dry and salty? It was like someone had torn the flesh off and only the beautiful skeleton remained. Normally a winning candidate.

SALON 1976, 96 points

A wine that cannot be misunderstood. Absolutely adorable, with its far, sweet and warm generosity and fullness. Hardly a classic Salon, but what a pleasure.

SALON 1973, 88 points

It has never been a favourite of mine, but this time it stood up well. Good, round, nutty and flirtatious, with the autumn woods in place. However, a little pulpy and unbalanced.

SALON 1971, 93 points

A wine that behaves differently every time I try it. This time it was a classic, youthfully light, sleek and stylish 1971.

SALON 1969, 94 points

Basically a magnificient wine that has just begun its journey downwards. Round, abundantly caramelised and full of mushrooms, truffles and chicken stock. I like even better in a younger, purer style.

SALON 1996, defect

SALON 1964, defect

SALON 1961, 99 points

It was near tears due to the disappointment of the 1966, the tears came for real in the next flight when this bottle, disgorged at the same time and with exactly the same low dosage, was so lovely that my emotions surged over. In fact, this wonderfully youthful wine is the bottle that reminded me most of the world's top wine - the 1928 Pol Roger Grauves. It was the same improbable contrast between the youthful and mature notes. The scent is so unreal, with its euphoric pheromone-reeking perfume enhanced by linden, geranium, lily of the valley, acacia, ginger, fresh tarragon, mint, lime zest and lemon of Sorrento. Crystal-clear brilliance, laser-sharp clarity and delicate precision. Affectionate with faint undertones of vanilla, broche and toast. A flinty mineral finesse and whirling mall pearl necklace bubbles that pirouette on the palate and burst like caviar grains in the mouth. What is lacking, in comparison to the 1928 Grauves, is a hazy oiliness that may come in twenty years or so. Imagine a 51-year old who can personalise melted snow, late winter and life's rebirth.

SALON 1956, 89 points

A leaking bottle that looked really messy showed a wine that was highly enjoyable and fudgy, as well as caramelised with an anmal weight and tonnes of varnish and leather. Completely without maderisation. It seems that the destructive forces of time do not break a Salon at all.

SALON 1959, 94 points

May be among the greatest you can drink, but uinfortunately for John this bottle was the beginning of its downhill struggle. The walnuts and depth of the forest were intact, but now they are mixed with plums, figs, dates and light brown apples.

 

 

30/11/2011

Passionnate words from a Salon admirer

champagne@salondelamotte.com was the consignee of an intriguing email with subject 'Champagne Salon 1985!!!' two weeks ago. What was our proud when we read the content! We wanted to share with you this message from Mr John Michael Gilbert, working as Manager of the restaurant Bourbon Steak by Michael Mina in the Four Season Hotel in Georgetown DC. Thank you very much for these encouraging words to remind Salon as one of the greatest Blanc de Blancs of the world !

'Depond's passion for the wine is contagious and really gives a backbone to the elegance and prestige. I have been in love with Chardonnay for many years and have a deep respect for the wine and Region of Champagne (particularly the Cote des Blancs). To me, Chardonnay is the most commanding grape, with Blanc de Blancs Champagne it's finest expression. After patiently waiting for a year, our bottle of Salon 1985 Magnum was sold in the restaurant. I was fortunate enough to enjoy an entire glass of your wonderful Chardonnay and can only remark that the wine is truly special and has no equal. From La Tache, and Krug, to Comte Lafon and Vieux Telegraph, no wine sparkling or not, has made a similar impact on me as Salon. To this day I remember each sip vividly and have been chasing the same experience ever since ! I truly thank everyone involved in producing such a work of art and cannot wait to try our 1997 and 1999!!'

09/11/2011

Dernière dégustation en date de Salon 1982 ... "un goût à se souvenir à jamais" pour François Audouze

Extrait du blog Les carnets de François Audouze du 4 Novembre 2011

"(...) j'ouvre le Champagne Salon 1982. Le bouchon s'extirpe sans explosion. La bulle s'active dans la bouteille et le vin qui est versé est pétillant, forcément ambré. Le nez du vin est intense, mais tout se joue en bouche. Ce champagne déjà évolué mais très jeune est structuré. Il a l'expression d'un champagne ancien, mais avec un équilibre invraisemblable. Boir ce champagne, c'est s'allonger dans un canapé moelleux. Impossible de le définir, tant il est équilibré. C'est, ce jour, le plus grand Salon que j'aie jamais goûté, car l'année 1982, romantique, est au sommet de son art. Avec mon fils nous constatons qu'aucun autre champagne ne pourrait donner ce sentiment de plénitude et d'accomplissement. Nous le buvons sur des copeaux de foie de morue, sur des tulipes de betterave et il s'adapte, tout en gardant la noblesse de son message profond. Ce champagne est un bonheur absolu et il est inconcevable qu'un autre champagne puisse avoir cet équilibre, cette rondeur et cette cohérence. Il est long, caressant, profond. Il a un goût à se souvenir à jamais."

Les expériences bacchiques estivales de François Audouze sur Champagne Salon sont aussi très nombreuses, on peut les lire sur www.academiedesvinsanciens.org

Salon 1997 : "ce qui frappe c'est sa complexité et son extrême longueur. Fleurs délicates, fruits blancs, et subtilité caractérisent cet excellent champagne qui est une version de Salon moins guerrière que des millésimes plus vineux. J'aime beaucoup cette version élégante et délicate." "Salon 1997 est une pure merveille. Il est vineux et évoque de grands bourgognes, tant le chardonnay imprime sa marque. En bouche, c'est peut être un des plus grands 1997 que j'aie bu. Il combine la délicatesse florale avec un caractère vineux qui s'affirme de jour en jour. Compagnon de gastronomie, il s'adapte quasiment à tout et losque l'on sert un gigot d'agneau de plus de onze heures, l'accord est saisissant de pertinence. Ce Salon est taillé pour les repas aux viandes expressives. Ce champagne me plait de plus en plus..."

Salon 1996 : "Le Champagne Salon magnum 1996 me donne un coup de poing au coeur dès que je l'ouvre, car son parfum est le plus capiteux de tous les 1996 qie j'ai bus. Le nez est impérieux, extrêmement vineux. En bouche, c'est la glore de Salon dans une expression de puissance et de jeunesse. Il est merveilleux.Il combine un caractère vineux avec un fruit extrêmement fort. Nous grignotons des petits toasts au foie gras et de la poutargue qui mettent en valeur le champagne."

03/11/2011

Salon & Delamotte partnership with the World Wine Symposium

The third edition of the World Wine Symposium is going to take place from 10th to 13th November 2011 at Villa d'Este, on the shores from the Côme Lake in Italy. Three days of seminars, discussions, debates and tastings for the world leading wine actors who will meet together  to share their common interests and collective goals.

International renowned speakers, such as Mr Aubert de Villaine (Climates in Burgundy), Mr Yi Wang (The Wine in China) and Marquis Piero Antinori will attend the event to run seminars and workshops about topical issues from the wine planet.

Champagne Salon and Champagne Delamotte are proud to be the exclusive Champagne partner of the event with Didier Depond attending the meeting. 

For further information and programme, please visit http://www.davosduvin.com/

World Wine Symposium  : Des professionnels proches de chez vous à votre service. 

28/10/2011

When Salon cat meets Salon...

His master gave him the name of his favourite Champagne ... a new ambassador ?

Salon cat.JPG

13/10/2011

Acker Merral & Condit VIP Dinner Grand Hyatt Hong Kong

After the spectacular sixteenth Hong Kong Auction organised by Acker Merrall on the 16th and 17th September 2011, where various lots of Champagne Salon were offered, a special Salon and Delamotte dinner was hold at the Pool House, Grand Hyatt.

On each of the 6 courses two consecutive vintages of Champagne Salon of the same decade were poured ; an original matching concept where Delamotte started and ended the impressive wine list.

 

Aperitif - Delamotte Blanc de Blancs 2002 Magnum

First Course - Salon 1999 and Salon 1997

Second course -  Salon 1996 and  Salon 1995

Third Course - Salon 1988 and Salon 1985

Fourth Course - Salon 1983 Magnum and Salon 1982

Fifth Course - Salon 1971 Magnum

Dessert - Delamotte Rosé

menu acker web.jpg

 

05/10/2011

Salon VIP Room @ Le Sun Chine Shanghai

Relais & Châteaux Le Sun Chine in Shanghai honoured Champagne Salon inaugurating a VIP living room exclusively dedicated to the house last month.

We would like to thank all the team for their contribution in creating that special room in the spirit of Champagne Salon, to make it living in Shanghai.

http://www.lesunchine.com/

Le Sun chine sept 2011 web.JPG

08/09/2011

Salon 1999 chez Georges Blanc

Le chef 3 étoiles de Vonnas mettra à l'honneur dans son restaurant de Vonnas Champagne Salon 1999 à la coupe tout au long du mois de Septembre.

Une deuxième bonne raison pour s'arrêter dans cette étape gastronomique incontournable.

http://www.georgesblanc.com/fr/index.php#restaurant-georges-blanc.php

11/08/2011

Salon 1995, dernière dégustation en date

François Audouze nous fait partager dans son bulletin 444 du 19 Juillet 2011, sa dégustation de Salon 1995; une jolie métaphore qui révèle le millésime 16 ans après.

"Ce champagne est merveilleusement confortable. On chausse ses pantoufles, on s'effondre dans un lourd fauteuil et l'on est sur le nuage du monde de Salon. Ce 1995 est à un moment idéal de sa vie. Il est encore plein de jeunesse, il n'a pas de signe d'évolution, et il est serein. Il n'en dit pas plus qu'il ne faut, car il joue comme Federer, sans donner l'impression de se presser. Je suis conquis pas son équilibre."

03/08/2011

Apéritif un soir d'été.....

"Apéritif impromptu par une jolie soirée d'été. Un Champagne Henriot magnum 1996 sert d'introduction. Classique, bien dessiné, il est l'archétype du champagne de plaisir. Nous tranchons des lamelles de poutargue, de fines tranches de Jabugo viennent exciter nos papilles et un camembert Jort vient ajouter sa touche de doux-amer. Je donne ensuite le choix entre un magnum de Dom Pérignon 1998 et un magnum de Salon 1997 et l'unanimité se fait sur le Salon, alors que mon humeur eût porté vers le Dom Pérignon.

 

Le nez du Champagne Salon magnum 1997 est une pure merveille. Il est vineux et évoque de grands bourgognes, tant le Chardonnay imprime sa marque. En bouche, c'est peut-être un des plus grands 1997 que j'aie bu. Il combine la délicatesse florale avec un caractère vineux qui s'affirme de jour en jour. Compagnon de gastronomie, il s'adapte quasiment à tout et lorsque l'on sert un gigot d'agneau de plus de onze heures, l'accord est saisissant de pertinence. Ce Salon est taillé pour les repas aux viandes expressives. Ce champagne me plait de plus en plus. "

François Audouze, le samedi 30 juillet 2011 - Les Carnets de François Audouze

http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2695-aperitif-un-soir-dete.html


30/06/2011

Salon 1999 & Delamotte 2002 en off de Vinexpo chez Duclot

Le groupe Duclot organisait le 19 juin dernier un magnifique dîner signé Michel Rostang. L'occasion de déguster 9 des plus grands crus bordelais.

  Deg Duclot Juin 2011S.jpg

Les millésimes dégustés :

Lafite Rothschild 1995

Margaux 1983

La Mission Haut Brion 1996

Mouton Rotschild 1986

Cheval Blanc 2001

Petrus 1998

Haut Brion 2000

Latour 1990

Yquem 1997

 

Le Menu :

Menu Duclot Juin 2011S.jpg

Le Homard Bleu, salade de haricots verts, vnaigrette Corail

Les langoustines crues et tourteau relevés de gingembre et pommes "Granny", crémeux de courgettes

Le turbot rôti "meunière", premiers champignons des bois et morilles en mitonnée

Le petit paté chaud de cuisine bourgeoise, sauce poivrade

Le suprême de poigeon "à l'étouffée", purée truffée

La canette "Miéral" au sang, sauce vin rouge liée de son sang et foie gras

Le dessert à l'abricot

Le Panetonne maison

27/05/2011

Salon 1999 ... in a few words

Salon.JPG· Wine Anorak - Jamie Goode (Video, Photos and comments included)

'Taut, concentrated and intense, with a mineral dimension as well as some richer toasty notes... this Salon is superb...'

Click here to read the full article

· Winchester Wine School - Peter Richards

'It's incredibly refined on the palate, with a super fine mousse, a beautifully persistent citric acidity at its core, and a silky savoury body. Hard to believe it's already 11 years old; it seems like its life is only just starting.'

Click here to read the full article

· JancisRobinson.com - Richard Hemming

'Clotted cream, apple pie, chargrilled bread, cookie dough, cheese and mushroom on the nose - fine and refined. Bone dry, searing almost, and terribly subtle on the palate. Definite complexity though, and with some time in the glass displays something of a Riesling-like petrol character, and a little salinity too.' 18+/20

Click here to read the full article

· Decanter Magazine, April Issue

'Pale straw hue with fine bead. Intense nose. Marked vinosity, almost as if there was some Pinot Noir in the blend. Palate a touch austere. Mineral and apple notes. Enormous weight and depth but tightly wound. Long powerful finish.' 4****, 18/20

· Decanter Online -'Champagne Salon launched with Fish 'n' chips' by Adam Lechmere

'Opulent, with flavours of brioche, white bread, white flowers, earth and delicate yeast flavours.'

Click here to read the full article,

· C & B Blog

www.candbscene.co.uk

17/05/2011

Delamotte & Salon get Perfect Pairing Awards

Perfect Pairings Awards.com is a new wine competition that places Chinese Cuisine at the very heart of its focus and attention. Three popular dishes have been identified in Beijing and Singapore, and four in Hong Kong. These were tasted with wines from around the world and assessed for their suitability.

Champagne Salon & Champagne Delamotte received Perfect Pairing Award in the Sparkling category.

http://www.perfectpairingsawards.com/index.php/results

19/04/2011

Champagne Salon 1999 launch dinner in Hong Kong

The 1 Michelin star SPOON by Alain Ducasse will be introducing Champagne Salon 1999 in Hong Kong on May 4th 2011.
1999 is the 37th and last vintage of the 20th century.
The dinner will feature a 7-course menu created by SPOON Chef Philippe Duc paired with 7 unique vintages of Salon & Delamotte champagnes.

Save the date !

SpoonHK.jpg

05/04/2011

Champagne Salon 1999 launched with fish 'n' chips

Adam Lechmere from Decanter wrote about 1999 Salon launching in UK

http://www.decanter.com/news/wine-news/518667/champagne-salon-1999-launched-with-fish-n-chips

Interesting pairing experience declared the assistence, as per Didier Depond himself, President of Champagne Salon &nd Champagne Delamotte : "It is the first time I have ever had Salon with hoddock and chips (...) for me the match is pefect." The creamy mousse and opulent minerality of the wine did indeed cut through the batter and robust, perfectly-cooked fish, was the general opinion.

Jamie Goode judged as an "inspired idea" that "rather than match this aristocratic fizz with a Michelin starred menu, Corney and Barrow had the fun idea of launching Salon's latest release with good old fish and chips, at Geales fish restaurant in Notting Hill".

For him "the result was pretty good. Salon 1999 is a lovely Champagne, taut, concentrated and intense, with a mineral dimension as well as some richer toasty notes."

  IMG_0662.JPG 

Wines from the incredible cellar of a european gentleman...

Mysterious tittle for a stunning dinner organised by Acher Merrall last november. Many of us would have loved being part of it or being a good friend of this european gentleman :

Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~
Featuring the Wines from the Incredible Cellar of a
European Gentleman

WINES
1983 Champagne Salon
1985 Champagne Salon 1988 Champagne Salon
~~~~
1961 Château Palmer 1964 Château Palmer
1979 Château Palmer
~~~~
1929 Château Latour 1957 Château Latour
1962 Château Latour 1970 Château Latour
~~~~
1948 Château Margaux
1949 Château Ausone
~~~~
1966 Comte Georges de Vogüé Musigny
1966 Mommessin Clos de Tart
~~~~
Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~

MENU


Balik Salmon, Oscietra Caviar,
Gillardeau Oyster
~~~~
Baked Quail on Chestnut Confit,
Fine Lentils and Shaved Serrano Ham
~~~~
Grilled Oak Smoked Coquilles St. Jacques on
Beetroot Puree, Raspberry Foam

~~~~
Juniper Berry Roasted Venison Loin, Braised Red
Cabbage, Hazelnut Gnocchi, Cocoa Bean Jus
~~~~
Baked Crottin de Chavignol with
Fig Compote and Truffle Brioche

 

François Audouze découvre le dernier né de chez Salon, le 1999

"Ce qui frappe, c'est l'équilibre de ce champagne. Il est assis, solide, bien planté sur ses jambes. Il est fruité, il a des accents de pâtisserie, et n'a pratiquement aucun aspect citronné.

Sur la poularde de Bresse aux morilles l'accord est spectaculairement bon. J'en suis tout retourné. Didier nous dit que ce 1999 lui évoque le 1982 que je trouve pourtant plus romantique. Il m'évoque plutôt le 1988. Mais Didier a sans doute raison."

Les carnets de François Audouze

Retrouvez l'intégralité du billet sur http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2591-Decouverte-du-champagne-Salon-1999.html

A few pictures of 1999 Salon launching at Raffles Wine, Food & Arts Experience in Singapore....

100_7362blog.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Soret, Raffles' Hotel Wine Director and his team, welcoming Didier Depond

100_7310blog.jpg

 

 

     

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

100_7338blog.jpg  

 

 

Salon 1999 par Patrick Borras, Chef-Sommelier du restaurant Pierre Gagnaire

L'édito de Patrick Borras (Printemps 2011)

"Avec l'arrivée (enfin!) des beaux jours, c'est aussi un nouveau millésime d'un champagne exceptionnel qui s'apprête à débarquer : le millésime 1999 de la maison de champagne Salon."

[...]

Le Salon 1999 est le digne représentant du dernier millésime du XXe siècle, il sera disponible mi-avril. J'ai eu la chance de la découvrir en avant-première il y a quelques, et c'est avec grand plaisir que je vais partager la dégustation de ce champagne d'exception avec vous.

Le Salon 1999 possède une robe jaune pâle, sa bulle est fine et délicate, d'une belle persistance. Son nez est vif et subtil, complexe avec des notes briochées, florales, et des arômes de fruits secs. En bouche, l'attaque est fraîche, agréable, avec une légère vinosité. Sa bulle est crémeuse et onctueuse. Ce champagne est ferme, avec une belle matière, de belles notes d'agrumes apportant une certaine longueur en bouche.

C'est un champagne de tout instant, pouvant être apprécié seul. Il se suffit à lui-même ! Lors d'un repas, sa finesse et son caractère sauront accompagner les mets les plus insolites."

Retrouvez l'intégralité de l'édito de Patrick Borras sur http://www.plus-de-bulles.com/edito/l-edito-de-patrick-borras-printemps-2011.html

17/03/2011

Launch of Salon 1999 and Delamotte 2002 in Denmark

February was the month of the launch for Salon 1999 and Delamotte 2002 in Denmark.

A good opportunity for the Danish to re-discover Delamotte range and its greatest vintages and to taste how precisely Champagnes from Salon and Delamotte can be paired with danish gastronomy.

Dinner at Sollerod Kro in Holte - www.soelleroed-kro.dk

Aprétitif : Delamotte Blanc de Blancs and 2002 Delamotte blanc de Blancs

1.ret

1999 Salon "Le Mesnil" and 1997 Salon "Le Mesnil"

Kammusling - Osters - Brondkarse (Scallops, cooked oysters with parsley and oysters juice)

2.ret

1996 Salon "Le Mesnil"

Torsk - Aebler - Macadamianodder (excellent cooked cod-fish and vegetables)

3.ret

1995 Salon "Le Mesnil" and 1990 Salon "le Mesnil"

Pighvar - Jordskokker - Svampe (Turbot fish - salsify and artichoke)

4.ret

1973 Salon "Le Mesnil"

Kalvebrissel - Aromat - Troffel (Sweetbread - leek - truffel and mushrooms)

5.ret

1976 Salon "Le Mesnil" fra magnumflaske

Comté - Olivenolie - Troffel (Comté 36 months with flood of truffel slices and oliv oil)

Herefter serveres kaffe & the.

 

Press tasting ; some comments and notes from the danish journalist Anker Tiedemann : http://www.vinavisen.dk/

http://spiseliv.dk/blogs/sandra-skriver/2011/02/audrey-hepburn-smager-af-kylling/?utm_source=Spiseliv+ugenligt+nyhedsbrev&utm_campaign=a58846e03a-Nyhedsbrev_2011_02_24&utm_medium=email

gas055_080-081_vinnoter_Salon_OK_KOR.pdf

19/01/2011

Un réveillon avec Salon...par François Audouze

Extrait des carnets de François Audouze

[...]Jean-Philippe et mon épouse s'affairent en cuisine, et contre toute attente, sur les coups de 18 heures, c'est ma femme qui donne le coup d'envoi : "il faut goûter le foie gras" dit-elle. Jean-Philippe préparant une sauce aux huîtres en a trois de trop (c'est ce qu'il dit), aussi j'ouvre un Champagne Salon magnum 1997. Sur l'huître à l'iode explosif, le Salon est un flash de bonheur. Il est iode lui-même. C'est un rare moment d'émotion. Le foie gras en lobe cuit à basse température est absolument délicieux. Et le Salon change de facette. Il devient doux, floral de fleurs blanches, marqué par un intense citron vert. Le mot qui me vient en goûtant ce Salon, c'est charmant. Les Salon sont des champagnes forts, virils, vineux. Celui-ci est délicat, d'où cet épithète de "charmant". Il est d'un plaisir immense, multiplié par le fait que ce petit "casse-croûte" est impromptu.

[...]

Jean-Philippe a préparé des filets de turbot à la crème d'huître au caviar et poêlée de chanterelles et pissenlits blancs pour donner une amertume qui titille le Champagne Salon 1979 que je viens d'ouvrir. Le bouchon m'a résisté au point de se briser, le bas venant au tirebouchon. La bulle est belle, la couleur du champagne est celle de blés clairs de début d'été, et le champagne a une jolie acidité citronnée. Le goût du champagne est profond, très tendu, d'un âge plus prononcé que les 1976 que j'ai bus. L'accord est remarquable et la cuisson des turbots leur donne une texture exceptionnelle. C'est sans doute le plat le plus beau de ce repas. Dans l'accord, c'est le turbot et sa sauce qui ont le plus beau rôle.

Retrouvez l'intégralité sur http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2514-reveillon-du-31-avec-champagnes-et-deux-Petrus.html

06/01/2011

New Salon vintage & Delamotte at the Raffles Wine, Food & Arts experience

2011 is beginning, we wish you all a happy, bubbly and prosperous year !

This year will see the new Salon vintage launching : 1999 

We chose the 16th Annual Raffles Hotel Wine Food & Arts Experience in Singapore to make a pre-show of the 1999 Salon, as the vintage will be officialy launched next April.

The event will take place from January 26 to January 30. Gérald Passédat, Gilles Goujon & Philip Howard, all renowned Michelin stars chefs will share their delighful cuisine with highly prized wines : Chateau Margaux - Chateau d'Yquem - Champagne Delamotte - Champagne Salon (1999 pre-show).

If you are around, take this unique opportunity to have a wonderful 2011 start !

http://rhwfae.com/programme.html

 

23/12/2010

Inviter Salon 1997 à sa table de fête

A l'approche des repas de fêtes, vous avez été nombreux à nous demander comment servir le millésime actuel de Champagne Salon, 1997. Voici quelques conseils pour la dégustation et quelques exemples d'accords culinaires.

La température de service idéale de ce vin tourne autour de 13°C, le froid "glace" le vin et atrophie les arômes, boire ce champagne à peine frais, c'est lui laisser décupler la puissance aromatique de son bouquet. 13°C, c'est la température d'une bonne cave, s'il est besoin de le rafraîchir, on préfèrera le seau à glace.

Il n'est pas nécessaire d'ouvrir la bouteille trop longtemps avant la dégustation, mieux vaut le laisser s'aérer dans le verre entre 5 à 10 minutes ; on profitera pendant ce temps d'admirer sa robe or pâle aux reflets verts, sa bulle vive et fine.

Il n'est pas d'habitude champenoise de carafer nos vins et Salon ne déroge pas à la règle ; la bulle souffre du carafage et l'on préfèrera une aération plus longue dans le verre, dans le cas d'un vin "fermé".

Le vrre reste l'élément capital d'une belle dégustation, en particulier la forme et l'épaisseur du récipient. La forme du verre doit permettre au vin de libérer ses arômes tout en les conservant dans le verre. On choisira donc un verre dont la base s'élargit doucement pour accueillir le vin sur un diamètre assez large et qui se referme aussi doucement pour concentrer les arômes à l'intérieur. Le verre Salon est ainsi conçu : base de 4cm, corps de 7cm  et ouverture de 5cm. Le verre à vin blanc reste plus proche de cet idéal que la coupe à champagne (trop évasée et ouverte) ou la flûte d'où les arômes ne sont pas libérés.

A quel moment le servir ?

Ce choix reste totalement personnel mais voici de quoi orienter votre décision en cas de doute : l'apéritif reste un moment privilégié pour la dégustation, les papilles sont encore vierges et on appréciera d'autant mieux toutes les subtilités du vin. A mesure que le vin s'ouvrira dans le verre, on en découvrira encore d'autres et on ne se lassera pas de ce concert d'arômes. Mais après cette dégustation qui est une expérience en soi, la curiosité ne vous pousserait-elle pas à en savoir encore davantage ?  

Le Champagne Salon 1997 n'est pas un "vin de soif", il se conçoit davantage comme un vin d'esprit. Avec sa finale chaude et longue, il se passe plusieurs minutes avant que le vin ne s'échappe vraiment en bouche, un second verre serait donc l'occasion de poursuivre la dégustation en une expérience culinaire.

Salon 1997 est encore dans sa jeunesse et les accords les plus réussis seront encore les plus simples. Simplicité et noblesse des produits, ce sont les mots d'ordre. On recherchera la fraîcheur des plus beaux fruits de mer, à la texture soyeuse du vin on accomodera facilement un carpaccio de St Jacques à l'huile d'olive qui viendra équilibrer l'acidité du vin. Un caviar d'Aquitaine se posera simplement  sur la note saline en fin de bouche ou encore un homard aux légumes croquants sur un trait de vinaigre balsamique. Le homard poché laisse le vin exprimer pleinement la pureté du millésime, le moelleux du crustacé fait écho au soyeux du vin, comme une caresse.

Autres accords pour Salon 1997 :

Une cassolette de StJacques grillées sur un risotto au citron confit

Une tarte tatin

Une salade de pamplemousses roses à la gelée d' Agar Agar (voir bulletin n°389 des WD de F. Audouze)

Voir aussi la rubrique "Les gourmands ont la parole" pour d'autres idées, cette liste n'est pas exhaustive.

Belle dégustation et joyeux Noël !

---------------------------------------------------------

Une autre proposition, testée le 31 décembre par François Audouze (voir Les Carnets de F. Audouze, Réveillon du 31 avec Champagnes et deux Pétrus)

"(...) sur les coups de 18 heures, c'est ma femme qui donne le coup d'envoi : "il faut goûter le foie gras" dit-elle. Jean Philippe préparant une sauce aux huîtres en a trois de trop (c'est ce qu'il dit), aussi j'ouvre un champagne Salon magnum 1997. Sur l'huître à l'iode explosif, le Salon est un flash de bonheur. Il est iode lui-même. C'est un rare moment d'émotion. Le foie gras en lobe cuit à basse température est absolument délicieux. Et le Salon change de facette. Il devient doux, floral et fleurs blanches, marqué par un intense citron vert. Le mot qui me vient en goûtant ce Salon, c'est charmant. Les Salon sont des champagnes forts, virils, vineux. Celui-ci est délicat, d'où cet épithète de "charmant". Il est d'un plaisir immense, multiplié par le fait que ce petit "casse-croûte" est impromptu." 

Vous hésitez encore à servir Salon à table ? ...                           

 

31/08/2010

JAL won top honors for best champagne with airline's 1997 Salon

A recent survey by American national daily newspaper USA Today compared wine selections from 33 airlines operatiing to the U.S. On a scale of 1, for excellent to 5, JAL earned a grade 1 for its First and Executive class wine list and won top honors for best champagne with the airline's 1997 Champagne Salon, served in First Class.

12/08/2010

Salon 1997 et la tarte Tatin de François Audouze

Extrait du blog de François Audouze du 31 juillet 2010

Un très beau repas d'été par François Audouze

"Sur deux tartes tatin, nous avons bu deux bouteilles de Champagne Salon 1997. Ce Champagne est, à ce stade de sa vie, absolument magique. La comparaison au Krug qui reste dans mon verre (Grande Cuvée) est sans conteste en faveur du Salon, car c'est mon goût. Ce champagne est délicieusement floral, d'une expressivité folle. Il est fleurs blanches, fruits blancs, et la cohabitation avec la Tatin, même si elle n'est pas naturelle fonctionne correctement. La chaleur estivale m'a poussé à éviter les Sauternes, naturels compagnons de la Tatin."

15/06/2010

Salon 1982 : le feu d'artifice de François Audouze

logo WD.jpgExtrait du Bulletin 379 du 15/06/2010

"(...) nous commençons l'apéritif par un champagne Salon 1982.

J'ai un amour particulier pour cette année de Salon, car elle magnifie les qualités de ce champagne dont je raffole. Il y a en effet une très heureuse et très curieuse combinaison de force et de romantisme. La bouteille que l'on ouvre est exceptionnelle et une fois de plus je m'en veux qu'elle n'ait pas été ouverte une heure plus tôt.

Le nez est d'une puissance extrême, combinant les fruits jaunes avec des évocations de fruits confits. En bouche, c'est main de fer dans gant de velours, avec l'image qui me vient : un feu d'artifices. Car il y a tout dans de champagne, avec les variations instantanées d'un Fregoli gustatif : il part dans toutes les directions. Ce qui domine, ce sont les fruits jaunes et blancs et les parfums de fleurs blanches. Le final est impérieux.

Ce champagne dont on est incapable de saisir toutes les nuances tant il change de visage à la vitesse de la lumière, me ravit au plus haut point. C'est un très grand Salon, et les sticks au saumon et toasts de foie gras l'excitent savamment."

 

www.wine-dinners.com

08/06/2010

2010 Decanter Man of the Year : Mr Aubert de Villaine

A dinner in honour of Mr Aubert de Villaine from Domaine de la Romanée Conti, declared by Decanter The Man of the Year 2010, was held on May 13th at Corney and Barrow in the UK.

An exceptional wine list from DRC was naturally the highlight of the night but Champagne Salon was honoured to start the celebration with magnums of 1997 vintage.

page de garde decanter 2.jpg

menu decanter 2.jpg

Le dîner consacrant Monsieur Aubert de Villaine du domaine de la Romanée Conti, l'Homme de l'année 2010 par Decanter se déroula le 13 Mai dernier au siège de Corney and Barrow au Royaume Uni.

Les vins du Domaine de la Romanée Conti furent naturellement les points culminants du dîner et le Champagne Salon fut honoré de démarrer la soirée en servant le millésimé 1997 en magnum. 

03/06/2010

Salon-Delamotte, Domaine Leflaive & Domaine Faiveley se retrouvent à Osaka pour célébrer les 30 ans de Luc Corporation

Le 4 Février dernier, Didier Depond a retrouvé nos amis bourguignons des Domaines Leflaive et Domaines Faiveley à Tokyo pour célébrer les 30 ans de notre importateur japonais Luc Corporation. Quelle belle occasion pour se réunir et partager des mets d'une extrême finesse préparés par Dominique Corby. Joyeux anniversaire et longue vie à Luc ! Kampaï !

Amuse bouche

Champagne Delamotte Brut

 

Crème de Choux Fleurs, Gelée de Homard, Mousse de Persil, Caviar

Champagne Salon 1997

 

Jambon Persillé à ma Façon

2007 Puligny-Montrachet, Domaine Leflaive

 

Cuisses de Grenouilles, Purée d'Ail, Royale Verte

1999 Puligny-Montrachet 1er Cru "Les Pucelles", Domaine Leflaive

 

Escalope de Foie Gras, Champignons et Racines

2005 Beaune 1er Cru "Clos de L'Ecu, Domaine Faiveley

 

Filet de Boeuf Rôti Garni de Confit de Boeuf au Vin Rouge et Kintoki-Ninjin

1990 Corton "Clos des Cortons Faiveley" Grand Cru, Domaine Faiveley

 

Batonnets de Nougat, Jus d'Abricots Biscuits d'Amandes Façon Calissons Crème Glacée au Hoshigaki

 

27/05/2010

Salon 1971 par François Audouze

Extrait du bulletin WD n° 374 du 18/05/10

 

"(...) Le premier Champagne est pris debout. Il s'agit du Champagne Salon 1971 que je bois pour la première fois. Il est en effet quasiment introuvable. Il est accompagné de feuilletés au parmesan et de rôties au thon fumé. La robe est d'un jaune très jeune, presque citron. Le nez est noble et profond. La bouche est influencée par des goûts comme la crème et la brioche dans le premier contact. Et comme celà arrivera souvent ce soir, le vin évolue considérablement, se renforce, prend de l'ampleur et progressivement je reconnais Salon, avec une sérénité remarquable et une acidité citronnée élégante. C'est un Salon calme, posé et de belle intelligence. Le final est un peu court, mais le milieu de bouche est superbe de complexité, entrainant nos papilles dans une danse imprévisible."

 

06/05/2010

SALON 1997 à la soirée de Gala de l'ASP

Le Four Season George V accueillait dimanche 2 Mai le Gala annuel de l'Association des Sommeliers de Paris.

Salon 1997, servi à l'apéritif, a ouvert le bal d'un somptueux dîner où d'autres Grands Vins avaient rendez-vous... Extrait :

menu ASP BD.jpg

27/04/2010

Salon 1985 en magnum par François Audouze, la suite

"Il y avait tant de vins pour le dîner de vignerons au restaurant Laurent que j'avais réservé au même endroit une table pour le lendemain, pour « finir les restes ». Peu de mes enfants étant disponibles et ma dernière fille allaitant encore, il fut décidé que le dîner « du lendemain » se ferait chez elle. Philippe Bourguignon m'avait prévenu que les vignerons n'ont pas pour habitude de laisser des restes, mais je croyais bien pouvoir profiter encore des trésors de la générosité commune. Daniel, le sommelier, avait rangé les bouteilles très soigneusement.
Il ne reste en fait que les fonds des magnums car toutes les bouteilles, partagées en treize buveurs, sont vides. Mon gendre aime cuisiner et s'est préoccupé de trouver de beaux produits. Il s'est lié d'amitié avec le légumier qui livre les plus grands restaurants de la capitale. En croquant les champignons de Paris, on a en bouche le goût de ceux de l'Astrance, si délicieux. Et quand on tartine un peu de foie gras sur les champignons, on se trouve en rêve à l'Astrance. Nous croquons ces champignons sur le Champagne Pol
Roger Cuvée Winston Churchill en magnum 1990 qui a gardé beaucoup de fraîcheur, a perdu sa bulle du fait des transports et se révèle toujours aussi agréable. Mais l'absence de complexité et de folie apparaît un peu plus.
Lorsque nous passons au Champagne Salon en magnum 1985, il n'a pas perdu une once de sa vigueur et de son expressivité. Il est assez extraordinaire. Et je l'adore encore plus. Avec champignon et foie gras, mais aussi avec des bulots cuits à la perfection, le champagne se régale."

Extrait du bulletin n° 360 du 9 Février 2010, Wine-Dinners

20/04/2010

Quelques vins de légende par Jacques Perrin

Quel plaisir de lire notre ami, Jacques Perrin, allez découvrir son blog de toute urgence.

Voici le commentaire qu'il livre sur Salon 1997 :

"Tout l'éclat et la magie d'un grand vin du Mesnil ! Aucun des participants n'avait à ce jour goûté un champagne Salon. J'ai déjà parlé à plusieurs reprises de cette maison qui produit la quintessence du grand Champagne.  Monocépage (chardonnay), monocru (19 parcelles toutes situées au Mesnil sur Oger), production toujours millésimée et rare (39 millésimes seulement au vingtième siècle), c'est l'instant Salon et celui-ci est purement magique !
Bulle légère, d'une extrême finesse. Nez d'une grande distinction aux notes de fleurs blanches et d'agrumes.  Bouche, ciselée, dansante, sur un fil harmonique avec une très belle osmose entre le fruit et le minéral."

http://blog.cavesa.ch/index.php/2010/03/22/195285-de-quelques-vins-de-legende-et-du-sublime

 

08/02/2010

A Peter Gago Dinner in honour of the Sydney Theatre Company

A Streetcar Named Desire was presented in association with the Embassy of Australia last november in Washington DC. It was produced by Sydney Theatre Company, starring Cate Blanchet, Joel Edgerton, Robin McLeavy and Tim Ridchards and directed by Liv Ullmann. In their honour, Peter Gago, from Penfold's, organised a dinner. Here is the menu 72 distinguished guests enjoyed :

Champagne Salon Blanc de Blancs 1997

 

Artic Char Rillette

Bin 51 Eden Valley Riesling 2009

Yattarna Chardonnay 2005

 

Daube of Beef with Pancetta, Truffles and Squash

Cellar Reserve Adelaide Hills Pinot Noir 2007

St Henri Shiraz 2004

 

Cheese : Cherry Glen Affine, USA; Ossau Iraty Pardou, France; Crater Lake Blue, USA

Bin 707 Cabernet Sauvignon 1996

Grange 1998

 

Apple Compote with Hony Bavarois and Fig Empanadas

Great Grandfather rare Old Liqueur Tawny

Le diner des amis de Bipin Desai, par François Audouze

"Le dîner que je vais raconter est une étape importante de ma vie de passionné de vins. C'est un moment de bonheur et de fierté. Comme dans tout roman, il faut ficeler l'intrigue. Commençons par le premier bout de ficelle. Bipin Desai est un collectionneur américain d'origine indienne, professeur de physique quantique à Berkeley, qui réalise les plus grandes dégustations verticales de la planète en faisant appel aux apports d'autres collectionneurs et de vignerons. Nous nous sommes connus en 2000 lors d'une dégustation des trente plus grands millésimes d'Yquem depuis 1893. Bipin ne me connaissait pas. Il lui manquait deux
millésimes. Quelqu'un lui dit que je pourrais les avoir. Je les avais. Ma participation aux trois repas se décide. Bipin et moi sommes depuis cette fabuleuse verticale devenus des amis.

Nouons une deuxième ficelle. Bipin vient chaque année deux ou trois fois en France, conduisant avec lui un groupe d'amateurs américains. Ils enchaînent les trois étoiles, les repas gastronomiques et les visites de domaines à une cadence effrénée. Mais Bipin s'isole aussi de son groupe pour une occasion. Depuis 2001, une habitude est devenue un rite : j'organise chaque année un repas que l'on a baptisé « le dîner des amis de Bipin Desai », où sont invités principalement des vignerons qui apportent des bouteilles de leur cave.
J'organise ces dîners comme des dîners de wine-dinners aussi le 9ème dîner des amis de Bipin Desai est-il compté comme le 128ème dîner de wine-dinners.[...]

A 17 heures le restaurant Laurent m'accueille avec toujours autant de gentillesse pour l'ouverture des bouteilles. Daniel est le sommelier qui accompagnera le voyage que nous allons faire. Les vins étant récents, je ne rencontre aucune difficulté. Dans le noir au premier étage, allongé sur la moquette, un petit complément de sommeil me permet de reprendre des forces, car le souvenir du dîner de la veille pèse encore sur mon organisme. A partir de 19h30 les convives arrivent : Mmes Pamela de Villaine et Silke Audouze, MM. Jean Berchon, Florent Daujat, Didier Depond, Richard Geoffroy, Olivier Krug, Louis-Michel Liger-Belair, Alexandre de Lur Saluces, Jean-Charles de la Morinière, Sylvain Pitiot, Aubert de Villaine. Les apporteurs des vins seront indiqués entre parenthèses tout au long du récit. [...]

Avant que tout le monde ne soit là nous prenons l'apéritif dans la belle rotonde de l'entrée du restaurant. Nous commençons par un Champagne Pol Roger Cuvée Winston Churchill en magnum 1990 (Patrice Noyelle qui ne pouvait venir mais s'est fait représenter par cette bouteille). Dès la première gorgée, on se sent bien. Ce champagne est rassurant, car il est très champagne et très compréhensible. On le boit avec facilité, car il est très équilibré, dans des notes de jaunes, qu'il s'agisse de citron ou de mirabelle. Un champenois présent me dira qu'il manque d'un petit grain de folie. C'est vrai, mais le parti pris de la sérénité est convaincant.
Avec le deuxième champagne d'apéritif, c'est un coup de barre à 90°. On change de cap. Le Champagne Salon en magnum 1985 (Didier Depond) est l'opposé du précédent. C'est un hors bord cigarette au bruit assourdissant qui succède à la péniche de croisière sur les canaux. On se sentait bien et voici que l'on caracole. Disons-le tout net, ce Salon en pleine possession de ses moyens est un champagne fou que j'adore. Son côté canaille m'interpelle."

 Extrait du bulletin Wine Dinners n°359, retrouvez l'intégralité du bulletin sur http://academiedesvinsanciens.org/categories/4-diners-de-wine-dinners

22/01/2010

Un témoignage qui nous va droit au coeur

Comme il est gratifiant et chaleureux de recevoir un email comme celui-ci, il exprime tout ce pourquoi nous travaillons :

 

"Chère Madame, Cher Monsieur,

Ayant dégusté hier au soir un Salon 1982 de toute beauté, je voulais vous témoigner de mon plaisir (partagé par les autres convives présents, il va sans dire).

Votre vin était éblouissant, d'une grand finesse et parvenu à un âge où les arômes secondaires prennent le dessus sur la minéralité crayeuse de votre superbe terroir.

Continuez de viser l'excellence, faites nous encore rêver avec de tels vins, et conservez à tout prix cette exigence de qualité qui fut celle du siècle dernier.

J'attends avec presque de l'impatience d'avoir 15 ou 20 ans de plus pour boire les 96 qui dorment au fond de ma cave !!

Merci encore pour tout ce que vous faites pour les papilles de l'Humanité épicurienne !!

Très cordialement"

 

04/11/2009

Salon 1997 au Jardin des Remparts à Beaune

Depuis plusieurs semaines déjà, le restaurant étoilé Le Jardin des Remparts à Beaune propose le Champagne Salon 1997 servi à la coupe.

Un événement aussi rare qu'éphémère, l'opération se poursuivant jusqu'à l'approche des fêtes.

Pour réserver dès maintenant une table ou en savoir plus : http://www.le-jardin-des-remparts.com/pages/index.php?langue=fr

13/10/2009

Une soirée estivale signée Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine-dinners n°336 - Septembre 2009

"Par une conjonction heureusement moins rare que les éclipses totales de soleil, mes trois enfants, leurs conjoints et leurs enfants se retrouvent au même moment dans notre maison du sud. La fenêtre de tir sera étroite puisque cela ne se produira qu'un seul jour. Nous sommes neuf adultes et six petits-enfants. Le dîner des petits et le coucher des petits sont une source de décalages horaires, ou, comme dans le théâtre de boulevard, des portes s'ouvrent et se ferment. Au milieu de cette agitation affectueuse et sympathique,j'ouvre un magnum de champagne Salon 1995, tout en tranchant des lamelles de jambon Serrano. La couleur est très jeune, d'un jaune transparent, la bulle est forte, et ce qui frappe immédiatement c'est le charme sans détour de ce champagne. J'ai connu des Salon complexes, intellectualisés. Celui-ci est facile, simple, joyeux et charmant. Et ce qui me frappe, c'est l'équilibre des composantes. Car ce champagne charmeur est totalement solide. On l'aimerait peut-être un peu plus complexe. Mais sa générosité spontanée efface toute interrogation. Sur de petites lamelles de thon rouge, juste grillées, avec un filet de
citron vert, le champagne Salon est divin, car il épouse la subtilité du thon." François Audouze

http://www.wine-dinners.com/ 

Salon 1983 accompagne l'été de Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine Dinners n° 338, septembre 2009

"Le Champagne Salon 1983 a un bouchon qui me résiste de façon quasi définitive. L'idée de sabrer vient à l'esprit. Lançant le dos d'un grand couteau le long de l'arête du goulot, je tape contre l'anneau de verre, mais rien ne semble se passer. Je veux reprendre le bouchon à la main pour ouvrir. Par un heureux hasard la cassure n'était pas biseautée, car j'eus été gravement coupé. Je sortis le bouchon collé à un anneau de verre. Le Salon 1983 venait d'être discrètement sabré.
La couleur est foncée, le nez évoque les champagnes évolués. En bouche l'impression de fumé est
certaine. Le vin est notoirement évolué, mais avec une délicatesse rare. Le vin est profond, mais demande une adaptation à son style évolué. Ma femme a prévu deux assiettes. Dans l'une, une crème de chou fleur surmontée de dés de foie gras poêlé. Dans l'autre, une crème de céleri surmontée aussi de dés de foie gras poêlé. C'est le céleri qui emporte la mise, car le fumé du champagne et le fumé du céleri sont d'une continuité assez exceptionnelle. C'est un magnifique accord. Le champagne a une longueur appréciable, au moment où j'écris ces lignes, j'ai encore sa pesanteur de champagne très typé. Il évoque des légumes jaunes fumés, des fruits jaunes aux saveurs calmes. L'accord est très brillant." François Audouze

 http://www.wine-dinners.com/

08/09/2009

What about enjoying a glass of Delamotte or Salon or both in Hong Kong ?

You are in Hong Kong, tired by this intense city, in a bad mood or just wishing to spend a nice moment in a very nice place : what about going to the Grand Hyatt Hong Kong, sit in their intimate Art Deco Champagne Bar and enjoy a delightful Delamotte Blanc de Blancs or our last release 1997 Salon. This is how life has to enjoyed, isn't it ?

 

http://www.grandhyatthongkong.hk/entertainment/en/#1_8_2.sub

 

22/07/2009

Salon 1985 par François Audouze

logo WD.jpg"Nous passons à table pour goûter en apéritif le Champagne Salon 1985.

Je viens de boire ce champagne il y a moins d'une semaine, et les saveurs sont identiques. D'une belle couleur d'un or ambré le champagne a un parfum envahissant tant il est fort. La bulle est très active et le vin conquérant. Viril, vineux, il prend possession du palais qu'il ne lâche plus tant sa persistance est infinie. Le foie gras dont la gelée est dardée de petits grains de fruits de la passion l'apaise un peu en l'élargissant. L'ananas confit au contraire affute son côté tranchant alors que la brioche reste d'une neutralité de soir d'élections."

 

Extrait du bulletin n°332 Winne Dinners

blog : www.academiedesvinsanciens.org

08/07/2009

Salon 1997 et 1988 par Olivier Poussier Meilleur Sommelier du Monde 2000

Juvénile Salon 1997

Ici le vin est monocru ( Le Mesnil-sur-Oger), monocépage (chardonnay) et bien sûr élevé sans bois. J'y découvre le millésime 1997. Le 36e réalisé par cette maison, monument de la Champagne. Contrairement au sublime 1996, ce vin apparaît toute en retenue. Serré, il est assis sur une trame de demi puissance. Justement, j'aime cette fermeté juvénile.

 Le 1988 séduit par sa jeunesse. Ce millésime flirte tout juste avec les arômes tertiaires. La bulle est vive est délicate. Style tendu et grand potentiel.

Salon : Coup de coeur d'Erika Koulounda Cracheur d'Or 2008 !

Erika Koulounda, 28 ans lauréate du Grand Prix du Cracheur d'Or 2008 décerné lors du salon des vins des vignerons indépendants.

Les Coups de Coeur de la championne sont un Meursault 1996 du Domaine Lafon et Champagne Salon.

Nous espérons qu'elle ne "crache" pas ces 2 derniers...

 

07/07/2009

Delamotte Rosé parmi les Grands ....

20090707170359037_0001.jpg

25/06/2009

Salon 1997 à l'Honneur au Chateau des Crayères

Avis aux Amateurs!

 

Salon 1997 est à l'honneur au Chateau des Crayères, proposé à la coupe jusqu'au 31 Juillet.

http://www.lescrayeres.com/

01/04/2009

Save paper, read about Champagne

La blogosphère est remplit d'informations et d'appréciations du Champagne ; par nous producteurs, amateurs, journalistes, blogs affiliés aux webzines etc. Comme beaucoup de données circulant sur internet, la véracité des informations est souvent cohérente, le contenu parfois passionnant et les sources parfois mal vérifiées.

Aujourd'hui il est plaisant, et rare, de trouver des informations de sources sûres, exactes, nouvelles et assez exhaustives. En matière de Champagne les livres de Tom Stevenson et Richard Juhlin remplissaient ces critères, mais cela reste au stade du papier, du figé dans le temps.

Peter Liem est un journaliste/bloggeur/passionné rigoureux de Champagne qui vit acteullement dans la région. Depuis cette semaine vous trouverez alors en plus de son blog, son nouveau guide de Champagne 100% virtuel, évolutif et frais qui traite pour l'instant d'analyser une centaine de producteurs champenois, maisons et vignerons ; informations et images de première main !

www.champagneguide.net

The 'blogosphere' is full of information about Champagne; given by us producers, journalists, aficionados, webzines etc. Much like the rest of the information that circulates on the web, the exactitude of this information is often coherent, the content sometimes interesting and the sources not always verified.

In this day and age it is pleasant, and rare, to find well-sourced, comprehensive and new information all in one. In the matter of Champagne, Richard Juhlin's and Tom Stevenson's books reach this criteria, but they remain in the age of paper, frozen in time until the next edition.

Peter Liem is a rigorous journalist/blogger/aficionado of Champagne who has the advantage of living in the region. This week marks the release of his Champagne Guide, a welcome addition to the popular blog that he has been nourishing for the past few years. The guide is 100% web-based and constantly evolving, a fresh analysis of around a growing number of Champagne producers, houses and vignerons; first hand information and images!

 

And of course, to lubricate your information addiction, here are a few extracts from his comments :

Champagne Guide.jpg

On Delamotte : "It hardly surprises me that Japan is Delamotte's largest market, as there's something about the delicacy of these champagnes that seems to echo a traditional Japanese aesthetic. These are quiet, discreet wines, focusing more on subtlety and finesse than on power, and should be paired with cuisines that complement these sensibilities. Delamotte's wines are very slow to unwind, and tend to show best with a great deal of aging after disgorgement--the more the better. "

On Delamotte Rosé : "Rating: *(*)
Based on the 2004 harvest, this is 80 percent pinot noir from Ambonnay, Bouzy and Tours-sur-Marne, made as a saignée, and 20 percent of chardonnay from Le Mesnil. It's an intriguing counterpart to Delamotte's Brut--where the Brut feels like a chardonnay that's concealing a hidden core of pinot noir, the rosé feels like a pinot noir that's concealing a core of chardonnay. There's a subtle intensity of red fruit that builds slowly and discreetly on the palate, complemented by a silky texture and tethered by firm but not intrusive acidity. It finishes with a pleasant hint of phenolic bitterness that reminds you it was made by maceration, and the aromas linger on the finish with quiet, fragrant length. This is a wine that's easily missed--it's not a wine for blind tastings or for competitive analysis, but rather one suited to a serene, contemplative environment, paired with food of equal clarity and refinement. As is often the case with Delamotte's champagnes, I picture the perfect setting to be somewhere in Kyoto, as an accompaniment to kaiseki cuisine. Last tasted: 2/09"

On Salon : "As much as I admire Salon, I'll admit that I was slightly puzzled by the recent releases of 1990, 1995 and 1996. It's not that they were lacking in quality (the 1996, in particular, stands out in that trio), but I found their characters to be markedly different from the classical Salon style. It may be due to the vintages involved, as all three years share a certain muscularity and amplitude, which are not traits normally associated with Salon. However, even Salons from warm vintages in the past, such as 1982 or 1969, retain a prominent elegance and lacy finesse, and it will be intriguing to see how this trio of vintages from the 1990s develops with time. It may simply be that these vintages are unusually muscular and brash in their youth, and not a function of any changes on the part of the house, especially as the 1997 seems to resemble more the great vintages of the 1980s."

On Salon 1997 : "Rating: ***
The 1997 Salon has been strikingly compelling from the moment it was released, which is not to say that it isn't in need of further development to reveal its true complexity and depth, but rather that it demonstrates a balance, elegance and subtlety of character that is quintessentially Salon. [...] On my most recent tasting of this wine, in January of 2009, it seemed slightly creamier and more voluptuous in texture than previous bottles I've experienced, yet still bound by a rigid, almost severe expression of chalky minerality, along with a remarkably firm acidic structure for the vintage that gives it tension, detail and length. It shows a rich depth of aroma on the palate, ranging from fresh apple to stone fruit and even exotic citrus aromas, but these are ultimately dominated by the intense character of the Mesnil terroir. This is surely one of the finest champagnes of the vintage, and terrifically youthful for a 1997 as well. I continue to think that this feels much more classical than the previous three releases of Salon, and I hope to be able to see it develop over the next decade or even further. Last tasted: 1/09"

27/03/2009

François Audouze strikes 1959 again

Nous ne pouvons pas nous empêcher de partager encore avec vous les commentaires de François Audouze sur un Salon 1959 sur une belle table chinoise :

Un extrait du récit du 113ème Wine-Dinner, à Pékin.

"Le Champagne Salon Mesnil sur Oger 1959 est incomparablement parfait. C'est certainement le plus grand 1959, année rarissime, que j'aie bu de cette grande maison. Le dernier avant celui-ci provenait directement des caves de la maison Salon et était mort. Celui-ci est d'une perfection absolue. Tout le monde comprend que le Krug 1973 est un champagne ancien alors que ce Salon 1959, pourtant plus vieux de quatorze ans est un jeune champagne. Il a toute sa bulle, il a la couleur d'un jaune de jeune champagne. Il se développe complètement et n'a pas le moindre signe d'âge. L'acidité est contrôlée, la longueur est immense. Le plaisir est total. Je me demande si j'ai déjà bu un meilleur champagne. Je ne sais pas, mais je sais qu'il entre dans le groupe des plus beaux que j'aie jamais bus. Le plat, merveilleusement simplifié par Brian Reimer, avec la chair exquise du thon blanc et le citron vert qui aiguillonne le Salon, crée un accord d'une exactitude absolue. Cela se reproduira encore."

23/12/2008

Alba s'invite chez Salon

Il y a une expression à la mode de nos aïeux qui me fait sourire car elle revient si souvent : « Il n’y a plus de saisons! ». Qu’importe, car à mes yeux l'année ne se résume plus qu’en deux saisons : celle des asperges et celle des champignons.
A l’approche de l’hiver, ses sports et ses festivités me dépassent un peu, je n’ai toujours qu’une chose en tête et c'est les champignons.

La Champagne est propice aux spores et on aime à pratiquer la mycologie gourmande dans les environs. Plusieurs de nos camarades du Mesnil ont des chasses bien gardées et je tente régulièrement de les convaincre de partager leur butin alléchant, en vain !
Si les champignons sont beaux, nous n’avons peu la culture de la truffe en Champagne ; pourtant nos vins s’y pretent si bien ! Si on voit rarement celles de Bourgogne et du Périgord, plus rares sont celles d'Alba, ce Tuber Magnatum, le Grand, le Puissant.

La saison des truffes blanches d’Alba commence dès fin octobre, mais il se dit qu’elle est au meilleur après un bon coup de froid qui donne des truffes plus dures qu'au mois de novembre.
Notre cher ami Giacolino Gillardi, importateur de nos vins, distributeur et également vigneron dans le Langhe ne vient jamais au Mesnil les mains vides. Nous avons profité de sa présence et de celle du nouveau Préfet régional avec sa femme et son fils, qui est par ailleurs un ami, pour faire une petite soirée en toute simplicité autour de la table à la maison Salon. Le trésor d'Alba gracieusement soutenu par la cuisine de Cédric et Stéphanie Boulhaut du restaurant éponyme du village.

Après l’apéritif au Delamotte Blanc de Blancs accompagné de quelques tuiles au parmesan délicieuses nous nous sommes mis à table avec des clams en coquille sur un beurre au curry doux et léger. Nous avons fait un choix de vins anachronique en imposant un Salon 1988 à ce plat riche en texture et arômes. L’accord est satisfaisant, mais pas transcendant. En revanche, ce choix de vin bénéficie au plat suivant, une brouillade d’œufs recouverte d’une épaisse couche de lamelles de truffe d’Alba. Le ’88 a pris son temps pour respirer et il s’entremêle sensuellement avec les arômes embaumant de la truffe ; l’accord est presque décadent et provoque un semblant d’émotion de culpabilité à savourer quelque chose de si bon. Giacolino a également apporté un Barolo Bricco Rocche 1999 de Ceretto et c’est un trio de charme Truffe, Champagne, Barolo.


Giacolino au travail.

Pour résister, Cédric a joué la sobriété d’un bar aux blettes laissant place au troisième vin, un Salon 1997 qui surprend par sa jeunesse au départ, mais qui se marie parfaitement à l’élégance du plat. Le ’97 est posé et droit, vin et met trouvent leur harmonie.
Trois vins à table, l’arôme de truffe qui envahit la pièce et des discussions qui dérivent sur plusieurs sujets. Au dessert nous avions choisi le Delamotte Rosé, mais suite à quelques échanges sur les millésimes des années soixante-dix et en vue de la suite en cuisine nous optons pour un Salon 1976, dégorgement initial et vieilli sur liège depuis près de vingt ans. Le dessert est un financier merveilleux qui soutient une couche de poires rôties en cube façon duxelle ; il n’y a rien à ajouter, rien à supprimer, la bouteille est en condition parfaite et l’accord est tout simplement symbiotique.

Une vraie partie de plaisir et encore un exemple qui confirme que le Blanc de Blancs à maturité est un accord parfait pour la truffe blanche dans tous ses états.


L'équipe de la soirée

 

27/11/2008

Les sacrifices du vin - Un Salon 1951

1966 marque le premier millésime de Salon qui a reçu une capsule couronne métallique pour fermer la bouteille lors de la prise de mousse et le temps sur lattes. Les vins de notre petite œnothèque sont stockés sur pointes, soit remués mais non dégorgés.

Avant 1966 les bouteilles portent le traditionnel bouchon de liège avec une grande agrafe métallique, plus aléatoire au temps. C’est le cas pour les millésimes des années 50 : 1951, 1953, 1955, 1956 et 1959. Ces bouteilles subissent les aléas de la forme de bouteille souvent irrégulière de l’époque (ce qui complique le très rare rebouchage), la fuite du vin à travers ce matériau organique qui ferme la bouteille en verre, et une grande difficulté à dégorger car il faut tirer le bouchon dans le geste du dégorgement à la volée et espérer que le liège reste intacte dans un milieu moins gazeux que les jeunes vins !

Cela fait partie des risques et il y a une grande part de perte des anciennes bouteilles de la cave, une sorte de part des anges, mais qui ne s’envole pas vers les cieux !

En effet, nous avons raté un dégorgement cette semaine, un Salon 1951 resté entre nos mains, dégorgé mais avec les levures mortes encore dans la bouteille ; mais cela ne nous empêche pas de découvrir une telle bouteille. Après 12 heures de « débourbage » des lies en bouteille on s’est servi un verre clarifié de ce vin soufrant, et suite au premier verre je pensais nécessaire de partager cette dégustation particulière, le verre posé devant nous sur le bureau.

Salon 1951, dégorgé mercredi 26 novembre 2008 :

La couleur est étonnante, d’une paille vive avec des reflets verts. Oui verts.

Le premier nez est très herbacé au début, herbe coupée accompagnée d’une teinte de fino vieux. Il s’ouvre sur le citron confit, l’iode, la pierre à fusil et la torréfaction après quelques minutes.

Pressé, on apporte rapidement le vin à la bouche. Une effervescence peu présente mais ferme ; le citron confit revient au galop accompagné d’orange, ça donne de la rondeur tel un limoncello de l’arrière pays piémontais ; fleur de sel et fève de cacao viennent par la suite, rappelant la torréfaction du café sans excès. La finale combine tous ces arômes avec des effluves salins et crayeux.

En résumé, la présence de la levure morte ne se ressent pas et cette superbe bouteille se montre très vive, sans être non plus réduite, du bonheur !

 

ENGLISH
1966 marked the vintage that Salon started using metallic crown caps to close bottles during the second fermentation and ageing on the lees.  The bottles in our quaint oenotheque are stored “sur pointes”, meaning they are riddled but not disgorged.

Before 1966 all vintages were bottled with natural cork with a large staple over the head to hold the closure down; which has proven to be a less secure closure over time. This was the case for all the vintages of the 50’s: 1951, 1953, 1955, 1956 and 1959. These vintages are sometimes affected by irregular bottle shape at the time (which becomes problematic for corking), bottle leaks through the organic matter that closes the bottle, and of course the difficulty in disgorging a wine by hand as we have to pull out the cork during the movement of disgorgement and hope that the ever reduced effervescence expels the lees from the bottle neck.

This is part of the risks in keeping older wines, in some sense an angel’s share of the oenotheque, but that never reaches the heavens!

This week we witnessed this problem. One bottle of Salon 1951 was disgorged, and the lees stayed inside the bottle. The bottle was left to settle for 12 hours, so that the lees fell to the bottom. One glass served for our curiosity, I thought necessary to share such a tasting, glass in hand.

Salon 1951, disgorged Wednesday November 26th 2008:

The colour is surprising, bright straw with hues of green. Yes, green!

At first the nose is herbaceous, freshly cut grass and notes of old fino sherry. It opens over a few minutes only, lemon confit, gun powder and iodized and torrefied notes.

A bit impatient to taste, the wine approaches the lips. The effervescence is subtle but firm; the lemon confit reappears accompanied by fellow oranges giving a harmony reminiscent of that homemade Limoncello from the Piemontese countryside. Fleur de sel and cacao beans follow, alluding to a delicate aroma of coffee. The finish combines all, married by a distinctive saline and chalky character.

In sum, the lees did not bother the tasting and this superb bottle shows all its vivaciousness, without being over reductive. Beautiful!

25/06/2008

5 mythical wines in Beijing, "Homage to Beijing - The Great Growths of France"

On June, 18th 2008, a dinner was organised by CH'NG Poh Tiong for Credit Suisse to celebrate the cultural, creative and artistic role of Beijing. For this celebration, he selected as he said :"five of the greatest wines on our planet"
Champagne Salon 1996
Chateau Cheval Blanc 1996
Chateau Margaux 1996
Chateau Petrus 1996
Chateau d'Yquem 1996
The Five Great Growths of France were selected to represent the five rings of the Olympics for this dinner.

Lire la suite "5 mythical wines in Beijing, "Homage to Beijing - The Great Growths of France"" »

Un ami Suisse raconte Salon

Jacques Perrin raconte le Champagne Salon et nous fait vivre la découverte du nouveau millésime 1997

http://blog.cavesa.ch/index.php/2008/06/16/145793-l-instant-salon 

13/06/2008

Salon 1997 : Une analyse dans le temps

Je soutiens souvent que Salon, dans sa jeuness comme sa maturité se déguste mieux sur 2 ou 3 heures plutôt qu'une vingtaine de minutes, mais ce luxe nous ne pouvons pas toujours l'implémenter.

Peter Liem, journaliste et ecrivain américain, s'est donné les moyens et le courage de sacrifier quelques années (le temps qu'il faudra) pour découvrir le Champagne en Champagne. Cela fait bientôt deux ans qu'il subit le climat culturel et cultural champenois pour mieux comprendre les facettes de l'appellation. Son blog est un journal intime de ses expériences, et il y donne une analyse très intéressante de Salon 1997.

 

I really think that Salon, when young or mature should be tasted over 2 or 3 hours rather than over a meer 20 minutes. I guess this goes for most wines, but time is a luxury.

Peter Liem, journalist/writer took up the courageous task of moving to Champagne to better understand the wine it produces. It has been nearly two years since he arrived and he has the scars to prove it. Peter's blog is a journal of his experiences here, below a very interesting analysis is made of Salon 1997.

 

http://www.peterliem.com/2008/06/1997-salon.html

Extraits : click to read.

Lire la suite "Salon 1997 : Une analyse dans le temps" »

09/06/2008

Salon 1997 : 1ères impressions

Le millésime se trouve petit à petit chez les cavistes, restaurateurs et nous avons pu en faire goûter à quelques journalistes.

Voici deux commentaires écrits sur le nouveau millésime de Champagne Salon.

 

"Subtle ginger, floral and citrus aromas build to flavors of lemon
pie, honey and hazelnut. Elegant and refined, with a firm underlying
structure and a long aftertaste."

 - Bruce Sanderson, Wine Spectator du 15 juin 2008.

 

"Salon 1997 Champagne is certainly extremely individual: very tense and tight-knit with a sort of filigree texture, athletic rather than corpulent - really quite delicate with an exotic whiff of incense. It would make a super-luxurious aperitif (I can't quite see it being substantial enough to drink with food) at any point over the next five to 10 years, I would have thought. It's rather a ballerina whereas the 1999 waiting in the wings sounds a bit of a boxer."

 - Jancis Robinson, Purple Pages 27 mai 2008

17/04/2008

Champagne Salon 1997, 36ème millésime

Salon 97 sur lattes

Une véraison difficile, une belle vendange sous le soleil, un grand travail de sélection des vins clairs donnant moins de volume que 1996. 1997 a donné des raisins d’une grande maturité soutenue par une acidité comparable à 1995.

Précisément 10 ans d’élevage en bouteille étaient requis pour ce millésime, au repos effervescent dans la cave de la maison.
Le poignétage et le remuage ont duré 3 mois pour cette première partie du millésime, tout à la main, comme il se fait systématiquement pour Salon et la majorité des vins de Delamotte.

Le dégorgement a commencé fin 2007 avec un dosage très faible pour retrouver l’équilibre du millésime ; cette semaine nous commençons les expéditions après un repos de 6 mois.

Un millésime en rupture avec son prédécesseur tel une sœur cadette qui cherche à se démarquer de son grand frère, Salon 1997 se montre sensuel. Sa salinité, sa structure en dentelle rappellent l’arbre généalogique de la maison, accompagné d’un charme nouveau qu’on ne trouve pas dans les aînés de la décennie en question.

Direct link : www.champagnesalon.com/1997  

A difficult growing season followed by a beautiful harvest under the sun, 1997 gave a smaller harvest for Salon than 1996. 1997 excites with its impressive ripeness and a total acidity comparable to 1995.

Precisely 10 years on the lees were necessary for this vintage to grow, a peacefully effervescent rest in our cellar.
We managed to riddle this first portion of the vintage over 3 months; Salon is, as the majority of our wines of Delamotte, riddled by hand.

Disgorgement started near the end of 2007 with a lighter dosage than the past vintage, where the wine found balance.

A vintage in breach of its predecessor just as a younger sister will distinguish herself from her older brother, Salon 1997 is sensual. Its saltiness and delicate structure reminisce the House’s family tree, but with a novel charm which was not articulated by its elders born of the same decade.

L'oursin et Salon 1976

Deuxième article de suite extrait du blog vivant de François Audouze, mais on ne peut pas résister de partager ses émotions avec le vin.

Extrait du bulletin de François Audouze.

www.academiedesvinsanciens.org

"Le Champagne Salon 1976 est certainement le meilleur Salon 1976 que j’aie bu. C’est une bonne nouvelle, car cela montre que le 1976 évolue encore en s’améliorant, signe de jeunesse. J’aurais volontiers tendance à dire qu’il est à un moment idéal pour Salon. Il n’a pas encore la maturité assise d’un 1959, qui est l’un des plus grands Salon, mais il a toujours la folle jeunesse qui est toute excitante. L’accord du Salon avec l’oursin est pénétrant. Les gargantuesques lamelles d’oursin ont un sucre dosé qui excite délicieusement la bulle du champagne. Au contraire, l’huître goûteuse rejette le champagne, comme si l’iode violent l’étouffait et je fais anticiper l’entrée en scène du Bâtard Montrachet François Gaunoux 1962. L’accord est beaucoup plus convaincant, la solidité du Bâtard domptant la fougue marine des délicieuses huîtres en gelée.

La chair des Saint-Jacques est exceptionnellement bonne, et le Bâtard-Montrachet joyeux est à son aise. Je triche un peu en essayant le foie gras aussi avec Salon1976 et le mariage du foie est meilleur qu’avec le Bâtard. Je n’ai éprouvé le besoin d’essayer sur les coquilles. Mais, soyons plus coquin, et c’est avec le Mumm 1937 que le foie gras est encore mieux mis en valeur. Vieux champagnes et foie gras, c’est un conseil que je donne souvent."

31/01/2008

Et la danse dura deux jours. François Audouze et Salon 1988

 

Extrait du bulletin 258 du 28 janvier 2008 de François Audouze.

www.academiedesvinsanciens.org

[…]
« Je suis de bonne humeur. Ma fille cadette nous a envoyé une grosse truffe qui aurait dû arriver à Noël, mais en ces temps d’ « instant communication », elle a dû rouler toute seule jusque chez nous (la truffe). Je suis allé au village, j’ai acheté des fleurs et un très joli bijou que ma femme avait repéré avant Noël. De retour, j’ai décidé d’ouvrir Champagne Salon 1988. Le menu sera : Olives noires, crème de sardines sur toasts, foie gras en terrine sur toasts, pommes de terre à la truffe et à la crème, et pour la fin, on verra, car il faut qu’il reste du Salon pour demain, pour pâtes et truffe sur un faux-filet. Pour l’instant mes papilles s’échauffent.

Avec l’olive noire assez salée, c’est la sonnerie de Diane, qui annonce le réveil du Salon, faisant apparaître un tombereau de fruits blancs et roses. Avec le foie gras en terrine, délicieux, c’est un accord poli, bien construit. Mais avec la mousseline de sardines très douce, c’est complètement tonitruant. Le Salon se débride. Et c’est un jaillissement extraordinaire. Je vois de la groseille blanche, de la groseille à maquereau, de la rose, du coing, et tout ça sur une bulle qui sert de catapulte. Je vais voir ce que ça va donner sur la truffe, mais sur cette mousseline de sardine, c’est fou ! La mousseline de sardines je la tartine sur une baquette à l’ancienne, pure. C’est ainsi que j’avais commencé pour le foie gras. J’essaie maintenant le foie gras avec un peu de pain brioché à peine sucré. Et l’accord se fait mieux, car le léger sucré de la brioche excite le Salon 1988 pour lui donner un charme redoutable.

Ce sont deux accords très différents. Et à chaque fois, Salon 1988 s’en sort comme un Oscar de la Hoya, le Golden Boy de la boxe. Je vais de merveille en merveille !

La pomme de terre à la crème et à la truffe est une recette de Bruno que ma femme a adoptée. Sur ce plat délicieux, ce qui est invraisemblable, c’est que Salon perd son côté fruit généreux pour devenir vineux, et dans la ligne historique de Salon la plus pure. C’est le vineux qui fait la réputation de Salon. Et il est, pour cette année, d’une pureté exemplaire. J’ouvre ensuite un Saint-Marcellin fermier (je ne savais pas qu’il en existait de fermiers), particulièrement jeune, et l’image qui me vient est la suivante : dans la jungle, Nicolas Hulot accompagné d’une chercheuse du CNRS, est à la recherche de serpents. La scientifique en prend un avec un compas qui enserre le bas de la tête. Et le serpent se tortille dans tous les sens. C’est cela que fait Salon : il se tortille dans tous les sens. Il reste Salon, mais il est complètement affolé.

J’ouvre ensuite un camembert bien de chez nous qui sera mûr dans deux à trois jours. Et là, miracle du champagne, miracle de Salon, le champagne se met à ressortir tous ses fruits, devenant aussi flamboyant qu’il l’était à l’ouverture. Il est joyeux, opulent, fruité, heureux d’être là. Fregoli, je vous dis, Fregoli. Pendant que j’écris ces lignes (j’ai abrégé le repas pour garder du Salon demain), je le bois sans accompagnement, car il est inutile de penser à un dessert après l’accord camembert et Salon, et j’ai en bouche une imprégnation infinie, faite de fruits roses et rouges maintenant, d’une bulle lourde comme du plomb et d’une trace en bouche longue comme un plaisir sans fin.

Reprise du combat par chaud soleil. Nous déjeunons dehors. Sur le faux-filet seul, le reste du Salon 1988 est un interlocuteur poli. Je verrais très bien ces dames qui guident les visites privées d’un musée confidentiel. Il y a la délicatesse et la connaissance, mais la situation ne brille pas par une sensualité débridée.

Sur des fettucini que ma femme a cuits sans aucun adjuvant et sans contact avec la truffe qui est en lamelles dans un petit bol, le Salon, qui a perdu à peine sa bulle, mais suffisamment pour le faire paraître un peu plus âgé, gagne en noblesse. Je le verrais bien déambuler, dans les salles capitulaires de l’Escurial comme la noblesse espagnole. Car il est noble le gaillard, avec toujours des évocations florales et fruitées, mais devenues plus raffinées et strictes. Et quand le camembert arrive, avec un jour de plus qui lui va à merveille, le Salon devient le loulou de banlieue. Ca surine sec à Noisy-le-Sec. Ca danse la java dans mon palais et je suis aux anges. Il reste dans mon verre quelques gouttes pendant que j’écris, et le champagne est fruité, a gardé son teint de rose et des évocations florales et de fruits blancs, roses et rouge pâle. Il est vineux bien sûr mais avec un romantisme certain. Mon Dieu que c’est beau.

Amicales salutations de François Audouze »

 

13/12/2007

Salon 1996 n°1 in Wine Access Canada

 

 

 

 

 

 

 

 

12/12/2007

Champagne di gran classe - Spirito di Vino - Alberto Lupetti

Lire la suite "Champagne di gran classe - Spirito di Vino - Alberto Lupetti" »

28/11/2007

Le Grand Tasting - Carroussel du Louvres Paris

 

 

Les 30 novembre et 1er décembre 2007, les meilleurs vins du monde vous donnent rendez-vous au Carrousel du Louvre.


La deuxième édition du Grand Tasting, qui réunira plus de 200 des meilleurs vignerons de France et du monde, constituera pour le public oenophile une véritable fête du vin pendant deux jours, les 30 novembre et 1er décembre, dans le cadre superbe du Carrousel du Louvre à Paris.

Les producteurs présents ont été sélectionnés sur un principe rigoureux de qualité : tous ont été distingués par Michel Bettane et Thierry Desseauve.

Ainsi, le Grand Tasting propose notamment Les Ateliers du Goût où, sous l’égide du magazine ELLE à Table, chefs et vignerons proposent de savourer des accords mets et vins.

Ce sera l'occasion pour vous de découvrir ou redécouvrir les champagnes Salon et champagnes Delamotte et d'enchanter vos papilles. (Atelier prévu le vendredi 30 novembre à 17h15.)

Pour plus d'information, cliquez ici

27/11/2007

La Revue du Vin de France, Wine & Spirits, The Wine Spectator

La Grande Dégustation
Delamotte Blanc de Blancs 1999 - 17/20

(15,5 à 17 : Grand vin)

Beaucoup de race sur cette bouteille développant des notes de zestes et d'agrumes confits.

Salon 1996 - 19,5/20

(17,5 à 19,5 - vin exceptionnel)

Les notes iodées et saliones de la finale signent ce vin fabuleux de précision aromatique. Quelle ampleur et quelle tension dans ce Salon ciselé, qui nécessite impérativement d'être attendu encore au moins trois ans.

  
Salon 1996 - 96 points

"This great vintage of Salon is beginning to show its full stature, the aroma shimmering with bold spice, the powerfully brisk acidity giving a classic '96 profile. The flavors are subtle at first, feeling complete, with more refinement than detail. Then air brings out the layers impacted in its youthful fruit, a spectrum of flavour from tangerine zest to hazelnut, sophisticated enough to set the heart racing. Salon is built to evolve for decades; this '96 will live longer than most."

 

 

 

Salon 1996 - 95 points

 "A deep, vinous style, with understated power and grace. The lemon verbena, toast and honey aromas and flavours are propelled by the well-integrated structure and fine bubbles.There's just a hint of greenness, marking its youthful impetuosity. Great length. Best from 2010 through 2030."

21/11/2007

Retrouvez les champagnes Salon & Delamotte dans le Hors-Série Spécial fêtes du magazine Saveurs

 

Champagne - Notre sélection de caractère

Fraîcheur et luminosité

Delamotte Blanc de Blancs 1999

Un nez raffiné et opulent, avec des notes grillées et des fragrances d'encens, une bouche complexe où l'on découvre aussi bien des fruits jaunes, des arômes iodés et une finale de tarte aux mirabelles. Salivant, digeste, ce champagne donne irrémédiablement envie de passer à table.

[...]

Champagne en avant la musique !

"Le champagne tout entier est musique. On pourrait d'ailleurs dresser une inventaire complet des vocabulaires communs à la musique et au vin de Champagne, tant ces deux plaisirs semblent d'une évidente complémentarité.[...] Afin de passer de la théorie à la pratique, et pour terminer l'année sur une note sensuelle, pétillante et musicale, nous vous proposons une sélection de grandes cuvées de champagne, que le compositeur Bruno Mantavoni à associées à une oeuvre musicale à écouter pendant la dégustation.

Texte Emmanuel Giraud - Photo Maurice Rougemont

Champagne Salon 1995 By Jay Mc Inerney, House and Garden

Wine Week Feast

Oct, 30th 2007

This past week the wine world descended on New York for the Wine Spectator Wine Experience or whatever the hell it's called. I avoided most of the big tastings and lunches, but I did have three French winemakers over for dinner. Marc Perrin of Beaucastel, Thomas Duroux, director Château Palmer, and Etienne Hugel of the Alsatian Hugel & Fils. Lora Zarubin was supposed to help me with the cooking but at the last minute she got sick. I kept in simple, heirloom tomatoes which I had picked up in Long Island the night before, Burrata from Citarella, and ribeyes from Florence Meat Market on Jones Street which I grilled on the Weber on my terrace.The weather turned to shit that day, but fortunately I had a retractable awning under which to cook. The guys arrived late, having gotten stuck on the subway. Then we got into it. A bottle of '95 Salon, courtesy of their friend Didier Depond, who was stuck in France. An incredibly light, long, delicate champers, especially against the big, burly '95 Krug which I opened for comparison.

http://www.houseandgarden.com/winefood/blogs/jay

Lire la suite "Champagne Salon 1995 By Jay Mc Inerney, House and Garden" »

Art & Auction Magazine - november issue by Pete Hellmann

THE CONNOISSEUR
 Label Conscious

Salon Le Mesnil : Among the rarest of all Champagnes. Vintners hyperchoosy about declaring vintages. Maintains amazing freshness.

 

 

"What changes as a top vintage Champagne matures ? One thing is the bouquet. "We divide the aromas in three stages," says Jean-Baptiste Cristini, of the venerable Champagne house Salon-Delamotte.

"The primary aromas of a young Champagne are fresh fruits and nuts. Bottle aging affects the yeast in the wine, bringing out the secondary aromas of bread baking and brioche. Finally, after many years, come the most passoniate and interesting aromas of all-the tertiaries."

Cristini pauses here, trying to parse the character of those elusive tertiaries: "They are mushroomy, truffley. Sometimes I'm eminded of white-truffle risotto with parmesam cheese."

Salon & Delamotte in Blue Wine Magazine By Celia Lourenço - Portugal

Australia, Melbourne, Sept, 30th, Pearl restaurant

Geoff Lindsay, chef & owner of Pearl restaurant, one of the most highly regarded restaurant in Melbourne, created a menu for the venue of Didier Depond, Chairman of the Executive Board of Champagne Salon & Champagne Delamotte :

 

 

 

Champagne Delamotte Brut NV

 

A roast duck and thai basil broth infused with ginger and tapioca

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999

 

Morel, oyster and enokii mushroom tempura with crisped shiso and wasabi salt

Champagne Delamotte Blanc de Blancs NV

 

Seared bass groper with asparagus puree hazelnut and truffle oil

Champagne Salon Blanc de Blancs 1996

Champagne Salon Blanc de Blancs 1988

 

Sukiyaki of moondara beef with tofu, siitake, enoki and daikon, shiso and chrysanthemum shoots, dashi broth added at the table

Champagne Delamotte Rosé NV

 

One side only seared yellowfin tuna, sweet smoked fish salas with galangal and kaffir lime

Champagne Delamotte Rosé NV

 

"iced pearl"

A pearl of glazed lime sorbet and vanilla ice cream

Champagne Delamotte Brut NV

 

 

 

Salon Le Mesnil 1996 rates 97 points in The Wine Enthusiast ! November issue

Salon Le Mesnil 1996 Blanc de Blancs Brut - 97 points

"From the same 20 parcels in Le Mesnil-sur-Oger as the house has used since its founding in 1921, this is the latest release from Salon. It explodes in the mouth with mineral, steel and flint. The tiny mousse has flavours of yeast with a touch of toast. It is rich, but also austere and structured. like many Salon Champagnes, this will age for 20 years or more." By Roger Voss

 

Lire la suite "Salon Le Mesnil 1996 rates 97 points in The Wine Enthusiast ! November issue" »

18/10/2007

Jean-François Demers, journaliste québécois, spécialisé en vins nous livre son expérience avec le champagne Salon

Extrait de l'article paru dans Le Devoir, le 28 septembre 2007

"De tous les vins que j'au eu l'occasion de goûter, il n'y a rien de tel, pour moi, que les grands vins de Champagne. Ces derniers sont la magnificence de l'art, la magie de l'effervescence jumelée à l'élégance parfaite, le tout valsant avec perfection dans une mélodie d'une grande compléxité. En tête de liste de tous ces champagnes grandioses, le "S" de Salon tient une place unique. Soit dit en passant, je ne suis absolument pas objectif quand je savoure ce vin. J'en suis à la fois conscient et ravi. Le juge incorruptible que je tente de demeurer depuis 25 ans sent ses genoux fléchir et devenir l'esclave d'un palais heureux.

Retrouver l'intégralité de l'article

Guide La Revue du Vin de France, les meilleurs vins de France 2008

* Delamotte, *producteur de vins de haute qualité dans des appelations de premier ordre

Située au Mesnil-sur-oger, en pleine Côte des Blancs, Delamotte est une très ancienne maison, fondée en 1760 et acquise par Laurent-Perrier en 1989. Soeur du mythique Champagne Salon, elle est dirigée par le même jeune directeur, Didier Depond. Tout comme Salon, Delamotte est un spécialiste du chardonnay. Ses cuvées sont délicates, à la bulle fine, d'un style frais et apéritif.

Delamotte Brut - 14/20

Delamotte Blanc de Blancs - 14,5/20

Delamotte Blanc de Blancs 1999 - 16,5/20

 

*** Champagne Salon, *** producteur de vins de qualité exceptionnelle et uniquement sur les plus grands terroirs

Champagne Salon 1996 - 19,5/20

Le 1996 possède la force de conviction des très grands vins : générosité et volume frais au nez, bouche mature dotée de cette saveur si typée chardonnay champenois d'alliance de raisin mûr et de craie fraîche, et surtout une finale infinie aux nuances salines, d'une énergie phénoménale.

17/10/2007

Guide Hachette des Vins 2008

Delamotte Blanc de Blancs * - vin très réussi
 Delamotte, Salon : deux maisons soeurs et voisines, implantées au Mesnil-sur-Oger, dans la Côtes des Blancs, aujourd'hui propriété du groupe Laurent-Perrier. Fondé en 1760, Delamotte est la plus ancienne. Elle signe un blanc de blancs des plus classiques, harmonieusement fondu, mêlant les agrumes à des notes briochées et miellées. Assemblage de pinot noir (70%) et de chardonnay, le rosé est cité pour ses arômes de fruits rouges, sa charpente et sa finale assez persistante.
Salon Blanc de Blancs 1996 ** - vin remarquable
A l'origine, ce champagne était destiné à la consommation personnelle de son propriétaire, Eugène Aimé Salon, qui avait fait fortune dans la fourrure. 1905 fût le premier millésime. Aujourd'hui cette maison du Mesnil-sur-Oger, dans la Côte des Blancs, est une filiale de Laurent-Perrier. Le champagne Salon est un champagne d'exception : toujours millésimé, toujours blanc de blancs monocru du Mesnil-sur-Oger, il n'est élaboré que dans les années jugées excellentes. En un siècle seuls trente-cinq champagnes Salon ont vu le jour. Le 1996 ? Une bouteille d'amateurs. Il est nerveux, puissant, complexe. Il faut encore l'attendre. A redéguster en 2016, peut-être en 2026.

Salon 1996 : A Legend in the making in Acker Merrall Weekend Special

Sept 21 2007 

"The 1996 Salon was served out of a successfully sabered 750ml. The 1996 Salon was like the razor's edge; there was so much vim, vigor and acidity here it was like being in the eye of a storm. One could see the greatness of the 1996 vintage in the Salon, which was fresh as a baby's bottom. It was white meaty underneath that 1996 greatness; so balanced, so long, so stylish and deeply penetrating. Rob gave it '6 stars. Incredible. Pure Blanc de Blanc Le Mesnil. No dosage.' It was probably the greatest young Champagne that I have ever tasted."(97+pts JK)

People are just starting to figure out that the greatest Champagnes can age as well as the best of red wines.

Lire la suite "Salon 1996 : A Legend in the making in Acker Merrall Weekend Special" »

02/10/2007

François Audouze raconte Salon

Extrait du buletin 237  - Wine-dinners

"La dernière de nos petites filles, de quinze jours à peine, arrive dans notre maison du sud. les parents s'installent dans leur appartement. Sous le vacarme des cigales, le premier déjeuner est un prétexte pour fêter Lise. Un champagne Salon 1996 s'impose. Il affiche une forte personnalité. Il claque sur la langue et les olives noires le provoquent avec efficacité. Il va se domestiquer c'est logique, mais il a déjà beaucoup de charme."

"Les occasions de boire sont nombreuses, car le prétexte de la naissance de Lise est assez facile. J'avais prévu quelques munitions de gros calibres. J'annonce donc que l'on boira champagne Salon 1990. La vois de Lise étant joliment placée, la fatigue se lit sur les visages féminins. Pas de cuisine mais des sushi, pour simplifier les ordonnancements. le spécialiste local ayant choisi de s'entourer de top models pour manier le riz et livrer les commandes clients, il est assez légtime que je me dévoue pour aller passer commande. Et nul autre que moi n'ira quérir la livraison au portail, pour accueillir la déesse aux plateaux.

Après quelques vocalises de Lise, j'ouvre le Salon 1990. Un saucisson assez viril prépare la bouche à accepter ce champagne qui me conquiert par son miel, ses teints floraux de couleur blanche, et cette longueur insistante invraissemblable. Saucisson, tapenade, olives noires, tout révèle la splendeur du champagne.Voyant avec quelle vitesse s'annonce la décrue du Salon sur le seul apéritif, je décide de l'écarter et d'ouvrir un champagne Henri Giraud de Ay, champagne brut fûts de chêne 1996. le champagne est fort bon, sert de faire valoir au Salon qui n'en devient que plus sublime, mais tient sa place beaucoup plus ambré, plus agé, ce qui est paradoxal, fumé et typé que le Salon. C'est surtout sur la longueur que la différence est flagrante.[...]

Le Salon 1990 prudemment conservé revient en scène et sur des petits dés de pain d'épice mouillés de jus de citron, l'accord est amusant, mais restreint le vin. J'ai l'idée de tartiner sur des galettes de la mère Poulard de la confiture de rhubarbe, ce qui redonne de la longueur au Salon. Et quand on goûte la confiture à la rhubarbe seule, alors le Salon chante, trouvant sa vibration et une longueur infinie.

Lire la suite "François Audouze raconte Salon" »

Salon, the secret "cult" champagne by Mark Oldman

Coming soon on magazine N° Wine#1

 

When wine lovers rhapsodize about "cult wine", they are typically talking about ultra high quality, small production California cabernet sauvignon blends like Screaming Eagle or Araujo Estate or a few other rare reds from around the world, such as Le Pin from Bordeaux or Pingus from Spain.

But who has ever heard of "cult Champagne" ? Prestige cuvées like Taittinger's Comte de Champagne, Veuve Clicquot's La Grande Dame, and Moet & Chandon's Dom Perignon, despite their exalted reputations, are hardly produced in the microscopic quantities that qualify for cult status; indeed, DP is rumored to have a production run exceeding 100,000 cases annualy. And there's Champagne Salon, which sees an annual trickle of just 6,000 six-bottle cases, released only three of four times each decade. Rap songs don't refer to it. Its packaging is far from bling-y, unlike, for example, Cristal's gloriously translucent bottle or Dom Perignon's sexy black curves.

In fac, the "S" marking Salon's label symbolizes, for me, the notion of singularity : there is but one version, made from a single grape (Chardonnay) and a single vineyard, the fabled Le Mesnil. There is no rosé bottling, no  non-vintage cuvée, no sweet version - as all of Salon's eggs are in one basket.

Lire la suite "Salon, the secret "cult" champagne by Mark Oldman" »

04/09/2007

Happy Birthday Vila Viniteca, Barcelona, Spain !

Vila Viniteca, our exclusive importer in Spain, celebrated its 75 birthday last July !

The celebration took place in Drolma restaurant in Barcelona. 

Have a look at the menu and you will start being hungry & thirsty :

"Hommage" Als mestres

 

Crema fina de blat de moro amb foie i gelée de tofona, ravioli de carbassa i vieira

Champagne Salon 1996

 

Caldereta, Arros de Llagosta, Suquet de closca d'estui

Marcel Deiss Altenberg Bergheim GC 2001

Leroy Hospices de Beaune Meursault-Genevrières Cuvée Baudot 1964

Château Haut Brion Blanc 2003

 

Bou amb Salsifins, Costella de porc iberic amb tirabecs

L'Ermitage 1998 magnum

Petrus 1995 magnum

Pingus 2003 magnum

 

Saint Felicien, Tres tofones, Ibar i Don Ribesino

Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Saint Urbain SGN 1998

Château d'Yquem 1967

 

Quenelle de vainilla, Pressec de vinya, gelat de menjar blanc, Lingot de xocolata, crema de vainilla de Tahiti

Niepoort Colheita 1962

Chateau Dereszla Eszencia 1947

Wine & Spirits - 25th anniversary Issue

Our Critics Pick the best in the World of Wine

Great Performances :

Salon is selected among the 10 best champagne brands :

"A single cuvée from the grand cru village of Le Mesnil-sur-Oger, Salon is made in a powerful style, its intense acidity set to hold the wine for years."

Un printemps au Château Les Crayères pour le Salon 1996

Le printemps était "Mesnilement" pétillant au Château Les Crayères. Didier Elena, chef doublement étoilé, proposait durant tout le mois de mai un menu tradition de champagne. C'était l'occasion de découvrir ou redécouvrir le champagne Salon 1996. Pour le sublimer,  bar de ligne, betteraves rouges, caviar osciètre d'Iran. Un enchantement

www.lescrayeres.com

09/07/2007

François Audouze honore Salon 1982 chez El Bulli

François Audouze raconte avec brillo son expérience El Bulli autour de 30 plats de Ferran Adrià et une bouteille de Champagne Salon 1982.

Cliquer ci-dessous:

http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/1212-experience-inoubliable-au-restaurant-El-Bulli-et-un-vilain-desagrement.html 

 

Lien vers le blog de François Audouze - www.academiedesvinsanciens.org

15/06/2007

Enchères à Epernay - Champagne Auction

Le 30 avril dernier à l'Hôtel des Ventes d'Epernay, sous le marteau de Maître Antoine Petit sont passés quelques grandes bouteilles de Champagne Salon, dont une grande partie à un collectionneur non identifié.

Quelques extraits de la vente :

1 bouteille de Salon 1964 - 3100 euros

1 bouteille de Salon 1964 - 3400 euros

1 bouteille de Salon 1964 - 3500 euros

1 Magnum de Salon 1964 - 5500 euros

1 bouteille de Salon 1966 - 3100 euros

1 bouteille de Salon 1966 - 3300 euros

1 bouteille de Salon 1942 - 3200 euros

1 bouteille de Salon 1951, millésimé très rare - 2800 euros

1 bouteille de Salon 1953 - 3000 euros

1 bouteille de Salon 1953 - 3500 euros

1 bouteille de Salon 1953 - 3700 euros

1 bouteille de Salon 1955 - 3600 euros

1 bouteille de Salon 1959 - 3100 euros

1 bouteille de Salon 1961 - 3100 euros

1 bouteille de Salon 1961 - 3300 euros

26/04/2007

Les plus grandes ventes aux enchères en 2006

1 bouteille de Champagne Salon 1959 - 2 370 euros.

1 magnum de Salon 1964 - 6 250 euros.

Ces flacons étaient parmis les plus belles ventes aux enchères en 2006, avec entre autres Château Mouton-Rothschild 1945 et une Romanée Conti 1959.

Les ventes aux enchères s'enflamment avec la mondialisation de ces ventes de vieux vins.

Grand Hyatt Tokyo serves Salon 1996 by the glass

From March until the end of April, Maduro bar at the Grand Hyatt Tokyo is serving Champagne Salon 1996 by the glass for the delight of travelers and guests.

Grand Hyatt Tokyo

There are but a few establishments in the world that are able to show our Champagne taste per taste and the Grand Hyatt is one of the chosen customers.

27/03/2007

Réveillon de la Saint Sylvestre 2006 au Ritz avec Salon 1996 !

Avec quelques mois de retard, nous l'admettons, nous ne résistons pas à l'envie de vous faire partager ce réveillon magique qui s'est tenu au restautant L'Espadon, au Ritz à Paris. 

L' ambiance était féerique.

Michel Roth a proposé un dîner de réveillon original accompagné d'un sélection de vins exceptionnels :

 Caviar Beluga en écrin de glace, blinis de blé noir et crème

Homard breton au crémeux de romanesco, coulis acidulé au vinaigre de champagne

Champagne Salon 1996 en magnum

 

Soufflé d'oursin aux Saint Jacques présenté dans sa coque

et pousses d'épinards

Puligny-Montrachet 1er cru "Champ Canet" 2002 E.Sauzet

 

Turbot aux copeaux de truffes d'Alba, fricasée de girolles et asperges au parmesan

Truffe entière à le fine champagne et tarte friande à l'huile d'argan

Chateau Haut Brion 1998, 1er cru classé de Graves de Pessac Léognan

 

Lire la suite "Réveillon de la Saint Sylvestre 2006 au Ritz avec Salon 1996 !" »

16/03/2007

Salon 1996 à la Paulée de New York / Salon 1996 at La Paulée de New York

Grand évènement bourguignon et new yorkais, La Paulée de New York s'est déroulée le 3 mars dernier sous la main experte de Daniel Johnnes, grand prêcheur du vin. Trente-cinq producteurs de Bourgogne, parmi les plus prestigieux, partagent leurs trésors de vins avec professionnels et collectionneurs. C'est l'occasion unique de pouvoir déguster quelques 150 premiers et grands crus dont La Romanée-Conti.

On March, 3rd 2007, fortunate guests were invited to New York to meet Burgundy elite winemakers, savor their wines under the fine-tuned organisation of Daniel Johnnes. Over 100 Premier and Grand Cru wines were showcased from 35 winemakers.

La journée a commencé par une grande dégustation, suivi du dîner de Gala.

La Paulée event began at noon with the Grand Tasting, the evening began with a Champagne reception.

SalonLaTache.jpg

Le soir précédant la Paulée, le Test Kitchen de David Bouley a reçu une poignée privilégiée d'amateurs autour de quelques grands vins. Suite...

Lire la suite "Salon 1996 à la Paulée de New York / Salon 1996 at La Paulée de New York" »

07/02/2007

Salon à la Une de Wine Kingdom

Retrouvez Salon dans la revue Wine Kingdom de janvier 2007 

Pour plus d'informations, cliquez ici

06/02/2007

Salon réveillonne avec François Audouze

Extrait du bulletin 123 de François Audouze

Le 30 décembre 2006

Le soir, quelques fines lamelles de poutargue pour se préparer la bouche, et j'ouvre un magnum de Salon 1995. Ouvrir un magnum de Salon est quelque chose qui ne me laisse pas indifférent. [...] Un magnum est donc aussi émouvant que la pièce rare d'un collectionneur de timbres, qui la prend en main avec les plus grandes précautions. Nous commençons le dîner avec une soupe épaisse de lentilles où baignent de larges copeaux de truffe blanche. Et l'accord est subtil avec ce champagne très droit, direct, vineux, pur, tranchant. Vient ensuite un classique de mon épouse, adopté d'une recette du prince de la truffe, Bruno, la pomme de terre à la crème, couverte de truffes noires en lamelles. Le goût de ce plat est un hommage à la melanosporum. Et le champagne Salon chante à son contact, permettant à la truffe de prolonger sa trace en bouche à l'infini.

 

Lire la suite "Salon réveillonne avec François Audouze" »

30/01/2007

Club de Gourmets

Un terruño, un cru, una uva y un año, es la divisa original de un champagne legendario, Salon, que con el 1996 – 3 estrellas en la guía 2007 de la Revue des Vins de France – saca su 37ème millésimé del siglo, continuidad de una historia iniciada en 1910 por el señor Eugène-Aimé Salon. Inventor, sin tener conciencia de ello, del blanc de blancs, Monsieur Salon quería elaborar un buen vino para los amigos. En 1920, nueve años después de la confección de la primera añada, amigos de amigos le obligaron a crear la Maison Salon.

Desde entonces, un solo producto : la cuvée – es decir, la primera presión únicamente – “S”. La chardonnay proviene de una hectárea – le Jardin de Salon – y de veinte pequeñas parcelas de Mesnil-sur-Oger, seleccionadas por el propio Aimé Salon, a comienzos del siglo XX. Apenas 80.000 botellas y – máxima rareza – vinificación sólo de una cada tres añadas. Los vinos burbujean en bodega por lo menos ocho años: las galerías guardan más de diez años de stock. A cada novedad, un tercio parte a Estados Unidos, otro queda en Francia y el tercio restante se lo reparten 50 países. ¿A qué sabía el primer vino elaborado por la Maison Delamotte en su año fundacional, 1760? En cualquier caso, el flamante 1999 hace honora su calidad de benjamín de la familia que cuenta, comercialmente, con Salon y Grand Siècle y, enológicamente, con esta divisa: un gran champagne es, en principio, un gran vino. En este caso, blanc de blancs à 100% de la Côte des Blancs.
Concretamente, de Le Mesnil-sur-Oger, Avize y Oger. Un vino equilibrado, limpio, cuya mineralizad garantiza envejecimiento. Y un precio – 42 euros – más que moderado para tanta personalidad.

 - Club de Gourmets, décembre 2006

16/01/2007

Salon & Delamotte dinner in Australia

Restaurant URBANE  - Brisbane Australia - Friday 6th October 2006
Hosted by Mr Didier Depond, President of Champagne Salon & Champagne Delamotte.
Presented by Bernadette O’Shea from The Wine Emporium and Mark Dorrell from Luxury Beverage Group, our exclusive importer in Australia.


Mark Dorrell, on the left sharing a glass of  
                                    Delamotte Brut with two Salon & Delamotte devotees

 

Didier Depond in the middle and twoChampagne ambassadors  

Here is the menu from remarkably talented Chef Ryan Squires

Lire la suite "Salon & Delamotte dinner in Australia" »

12/12/2006

Retrouvez Salon dans l'ouvrage Empreintes de Vin

Cet ouvrage d’une remarquable originalité est publié par les Éditions Délicéo (Bordeaux) et sera commercialisé dès janvier. Il conjugue le talent de deux auteurs, Didier Michel et Jacques Puisais, afin d’explorer la richesse polysensorielle de 64 vins issus de prestigieux domaine français et étrangers.

Déclinée sur plus de 760 pages, cette démarche inédite est plus concrètement illustrée par les sculptures polychromes de Didier Michel ainsi que par les tableaux scientifiques de dégustation de Jacques Puisais, enrichis de ses textes emprunts de sensorialité.

Empreintes%20de%20vins.jpg DMichel.jpg

Si vous êtes intéressez par cet ouvrage, vous pouvez contacter Delicéo au n° vert 0 800 800 259

30/11/2006

Salon 1969 par François Audouze, Wine-dinners

 wine_dinners.jpg 

Extrait du bulletin 203 du 27 Novembre 2006 

C'est l'anniversaire de ma fille cadette. Nous le célébrons à la maison. Au lieu de prendre les classiques symboles que sont les vins de son année, je choisis d'autres pistes, en prenant un champagne de l'année de mon fils et des vins rouges dans la tendance parkérienne des goûts de ma fille aînée.. Mais ne soyons pas hypocrite, tous ces vins correspondent à mes envies.

Le champagne Salon 1969 représente une extrême rareté. Il faut savoir que la maison de champagne Salon n'avait, tout au début du 20ème siècle, qu'un seul client, monsieur Salon, puisqu'il avait acheté cette parcelle miraculeuse pour sa consommation personnelle. Plus tard, tout a été vendu, et ce qui reste en cave des millésimes d'avant 1976 est microscopique. Boire un Salon 1969 est vraiment unique. Avec des coquilles Saint-jacques et du caviar d'Aquitaine absolument délicieux car non marqué par une amertume ou une salinité excessive, c'est un régal. Et sur le sucré de la coquille et la marque iodée du caviar, le Salon joue à son aise, montrant l'immense variété de ses qualités. L'âge lui a apporté une longueur sans équivalent. Le 1966 a été une émotion unique. Ce 1969 est d'une sérénité fantastique.
[...]
La réunion familiale fut marquée par un rare Salon, par un bel espagnol (Vega Sicilia Unico 1989), par une cuisine dominicale parfaite, des rires et beaucoup d'affection.

 Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

21/11/2006

The famous Chef NOBU Matsuhisa at Champagne Salon & Champagne Delamotte

nobu_01.jpg nobu_02.jpg

The famous Chef Nobu Matsuhisa  and Oliver Hartley from Corney & Barrow
(our exclusive distributor in U.K) honoured us by their presence in Le Mesnil
last September.

For this special occasion, a bottle of Salon 1969 has been disgorged (photo above).
Currently, Delamotte Blanc de Blancs 1999 is proposed by the glass at Nobu London and our current vintage Salon 1996 is on the wine list.

20/11/2006

Didier Depond chez Lavinia pour la sortie du livre Les Meilleurs vins du Monde par Michel Bettane & Thierry Desseauve

Extrait du supplément vins de La Tribune du 10 Novembre 2006

Au bonheur des grands vins

Réunis à Paris chez Lavinia, à l'occasion de la sortie de l'ouvrage "Les Meilleurs vins du monde", par Michel Bettane & Thierry Desseauve (Editions Minerva), cents des propriétaires ou animateurs des plus prestigieux domaines ou maisons mondiaux s'étaient donnés rendez-vous pour une photo de famille particulièrement prestigieuse. Quelle que soit leur région d'origine, ces esthètes du vin partagent une vision commune de la qualité , contrairement à l'idée reçue d'un écart grandissant entre vins du nouveau monde tape-à-l'oiel et quasi-industriels et artisanat d'art à la française.

Parfois managés ou conseillés par des experts venus de l'Héxagone, de plus en plus ouverts à la curiosité oenologique, ces grands crus n'ont jamais été aussi bons et aussi variés qu'aujourd'hui. Mais, pour chacun d'entre eux, les grands châteaux, les plus belles marques de champagne, les artisans surdoués de Bourgogne ou du Rhône sont plus que des modèles : de véritables sources d'inspiration.

Vous recherchez le livre de Michel Bettane & Thierry Desseauve, cliquez ici 

 

15/11/2006

Last Salon & Delamotte Reviews !

stephen_tanze%27s.jpg

Last Salon & Delamotte Reviews !
Delamotte Brut

89 points - " Light straw. Strong mineral and citrus aromas, especially lime; shows much more energy than last year's cuvee Brisk, deep, intense flavors of grapefruit and lime, with bright mineral tones adding vivacity and focus. The finish features deep apple and pear skin notes, with very good palate coverage and freshness.

Lire la suite "Last Salon & Delamotte Reviews !" »

13/11/2006

3 étoiles pour un champagne unique

revue_du_vin2007.jpg Le chef-d’œuvre de la Côte des Blancs, le champagne star du Mesnil-sur-Oger s’est vu décerner trois étoiles dans le prestigieux Guide 2007 de la Revue du Vin de rance, une institution, mieux, une référence dans le monde du vin.

 

 

 

 

 

 

 

3 stars for a singular wine

revue_du_vin2007.jpg

Champagne SALON

3 stars for a singular wine

The prestigious Revue du Vin de France Wine Guide 2007

has awarded three stars

to the masterpiece of the Côte des Blancs
and star Champagne of Le Mesnil-sur-Oger.
Only 3 Champagne producers have received this prestigious distinction.

Salon & Delamotte dinner in Australia

Restaurant URBANE  - Brisbane Australia - Friday 6th October 2006
Hosted by Mr Didier Depond, Preseident of Salon Delamotte.

Diner_in_australia02.jpgDidier Depond in the middle and two Champagne ambassadors.









Presented by Bernadette O’Shea from The Wine Emporium and Mark Dorrell from Luxury Beverage Group, our exclusive importer in Australia. 

Diner_in_australia01.jpgMark Dorrell, on the left sharing a glass of Delamotte Brut with two Salon & Delamotte devotees 








Here is the menu from remarkably talented Chef Ryan Squires

Scallop “innskip” split English pea and apple aigra doux, Japanese citrus sherbet
Delamotte Blanc de Blancs NV

Hand rolled Granchioloni “new season” Buderim ginger syrup, Edamame, Spring clippings
Delamotte Blanc de Blancs 1997

Poulard “Yarra Valley” cuit sous vide, cucumber and packham pear jam, consomme
Delamotte Blanc de Blancs 1985

Cleansing soup, followed by Crevette, fluffy roasted garlic, porcini oil, reds and greens
Salon Le Mesnil 1996

Tasman Dutch cream ‘gnocchi’ tartufi bianco olio
Salon Le Mesnil 1996

Spring Lamb “Tasmania” plit mint and curd, baby beat foam
Salon Le Mesnil 1988

Skate “Moreton Bay”, Aubergine caviar, pomelo cells, hot picked ginger
Salon Le Mesnil 1982

Rocky Road” Deconstructed flavours of the original!
Delamotte Rose

01/11/2006

Salon, le chouchou de François Audouze

wine_dinners.jpg

Extrait du bulletin n° 200 Wine-dinners de François Audouze

Et mon chouchou Salon, dont je parle tant, combien en ai-je bu ?

1959 (1) - 1966 (1) - 1976 (2) - 1979 (1) - 1982 (5) - 1983 (7) - 1985 (13) - 1988 (10) - 1990 (2) - 1995 (6) - 1996 (1). Cela fait 45 champagnes Salon sur 11 millésimes.

Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

Archives


flux rss

  • flux rss

a propos

Géré et animé par les équipes des Maisons Salon et Delamotte, ce blog est pour vous l'opportunité d'une relation directe. Alors n'hésitez pas à nous faire partager vos commentaires, vos expériences de dégustation de Salon et de Delamotte.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération