Le Blog des Champagnes Salon et Delamotte: Les gourmands ont la parole Archives

Champagne Salon Champagne Delamotte Le Mesnil sur Oger vin terroir France

Le blog Salon Delamotte

Archives - Les gourmands ont la parole

24/12/2014

Comment déguster au mieux vos bulles en cette fin 2014? Réponses par Benoist Simmat - Infrarouge

RECO BS_1.jpg
suite_1.jpg
suite 2_1.jpg

06/06/2013

Un déjeuner Delamotte Blanc de Blancs chez Guy Savoy

Plusieurs déjeuners autour de Delamotte Blanc de Blancs étaient organisés dans la capitale et ce début de printemps tardif, voici l'un d'eux particulièrement pointu chez Guy Savoy.

Des Accords mets-vins au sommet.

 

Champagne Delamotte Blanc de Blancs en magnum -

Raie pochée et crème aux huîtres, petit ragout breton

huitre.jpg

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 2002 -

Merlan "toutes saveurs"

merlan.jpg

Champagne Delamotte Blanc de Blancs Collection 1999 -

Tourte de volaille aux mousserons

tourte.jpg

Champagne Delamotte Blanc de Blancs Collection 1985 -

Fromages Affinés

 

Champagne Delamotte Blanc de Blancs Collection 1970 en magnum -

Cerises épicées

cerises.jpg

22/03/2013

Salon birthday cake

Some Salon fans like it so much that they even have it on their birthday cake ...

Happy birthday Gustavo !

 

gateau anniv salon gustavo Hernandez.JPG

29/11/2012

Salon & Delamotte dinner at Le Sun Chine

Our ambassador Relais et Château Le Sun Chine was giving a special night last September : a dinner hosted by Didier Depond around Salon and Delamotte Champagnes paired with traditionnal Shanghai dishes. Look at the menu and learn how to match Blanc de Blancs and Chinese Cuisine !

menu le Sun Shine_1.jpg

Vertical tasting Champagne Salon at l'Harmonie de la lumière

vertical Salon La lumi�e_1.jpg

27/11/2012

Salon and Delamotte Dragon Vintages dinner

2012 as year of the dragon was an excellent reason to celebrate and re-discover vintages released by Salon and Delamotte in the dragon years of the past century.

Dragon years - exceptionnal vintages ?

dragon dinner_1.jpg

09/08/2012

Private dinner at Mirror Hong Kong

A special menu was created by the renowned french Chef Jeremy Biasiol around Salon and Delamotte Champagnes and Château Figeac 1995 vintage, for this private dinner.

Enjoy these beautiful pairings :

Delamotte Blanc de Blancs 2002 - Amuse bouche

Salon 1999 - Slow cooked egg, poached frog legs, garlic cream and watercress sauce

Salon 1997 - English peas velouté, crispy bread, lemon ginger olive oil and roasted peas

Salon 1990 - Scallops steamed, bacon and leeks confits, leeks emulsion

Figeac 1995 - Pigeon lightly roasted, port and red wine sauce, potatoes, Brussels sprouts and herbs

Delamotte Rosé - Mango dessert in three ways served with vanilla ice cream

http://themirror.hk/

27/06/2012

30th birthday Hiramatsu

Last May 28th, 2012, the famous Chef Hiramatsu celebrated the 30th anniversary of his first restaurant in Tokyo. Salon and Delamotte were very honoured and proud to attend ; 1982 vintage was naturally the star of the night. Happy birthday Hiramatsu !

      hira 2.jpg 30 ans.jpg      

Voyage dans le temps chez Taillevent par François Audouze

Collectionneur de vins anciens, François Audouze aime déguster ses trésors en bonne compagnie. Il raconte l'un de ses dîner chez Taillevent à Orianne Nouailhac, pour le magazine Vigneron de Juillet 2012 :

"(...) Trois Champagnes lancent le bal. Le Bollinger Vieilles Vignes Françaises 1992 est dégusté à l'apéritif par quelques gougères toutes chaudes. Voici ensuite un Cristal Roederer 1996 d'une splendide vivacité sur un parfait de foie gras de canard, pomme cannelle. Un Salon 1988 parviendra pourtant à le surpasser. Premier grand moment intense de la soirée pour ce champagne qui flirte avec les sommets absolus. Le Salon n'est pas dans sa plus juste expression sur le foie gras. Il se révèle néanmoins sur la pomme et la cannelle. Mais c'est avec le plat suivant, le bar de ligne étuvé poireau et caviar osciètre (bravo au chef Alain Solivérès), prévu avec le Château Haut-Brion 1975 blanc, que le champagne Salon trouve un accord à sa mesure. On en oublie presque le Haut-Brion, qui passe au second plan."

White Wine dinner at The Principal Hong Kong

May 21st, 2012 at The Principal Hong Kong, Salon and Delamotte were associated to  exceptionnal Burgundy and Bordeaux white wines... Just have a look at the menu :

Delamotte Blanc de Blancs 2002 - amuse bouche

Salon 1982, Salon 1990, Salon 1996 - Minced Crab, Pickles, pear & ginger chutney

Mystery wine : Coche Dury 2007

Leroy Chassagne-Montrachet 'Le Morgeot' Premier Cru 1999 - Free-range egg, cep mushrooms, artichoke, shaved black truffle

Bouchard Chevalier-Montrachet 'La Cabotte' Grand Cru 2004 - Bouchard Montrachet Grand Cru 2000 - Pan-seared Dover sole, capers, snow peas, orange oil emulsion

Salon 1997 - Salon 1999 - Suckling pig with lemon purée, sauteed red endives and pomegranate reduction

Château d'Yquem 1988 - Lemon & Juniper compote, amaretto grapes, honey comb, date purée

http://www.theprincipal.com.hk/

Disfruta lo autentico

Champagne Delamotte y Champagne Salon fueron invitados a La Casa de Lùculo para un evento bien llamado 'Disfruta lo autentico' ; aqui el menu autentico ...

Gracias por su hospitalidad y su cocina !

Delamotte Brut

Delamotte Blanc de Blancs - Ostra atemperada con una crema ligera de puerros y aceite de limon 

Delamotte Blanc de Blancs 2002 - Taco de bogavante en ensalada con una vinagreta de su coral y aceite de pinon tostado

 Salon 1999 - Rodaballo asado con "meuniere" de guisantes y verduras

Delamotte Blanc de Blancs 1985 - Magret de pato a la parrilla con una salsa de frutos secos y miel, y patatas salteadas

Delamotte Rosé - Tarta de queso con helado de frambuesa

http://lacasadeluculo.net

29/05/2012

Delamotte à l'Université Populaire du Goût

L'UPG, créée en 2006 et orchestrée par Michel Onfray, philosophe, se tient 4 à 6 fois par ans à Argentan, elle célèbre le goût ... de vivre ! Elle rend hommage à ceux qui le perpétuent, pour ce qu'ils sont, à travers leurs écrits, dans leur quête de l'excellence.

Ainsi le 12 mai 2012, Michel Onfray réunissait quelques 500 personnes pour "Une journée avec Albert Camus", au programme : conférence, dégustation de Champagne, atelier culinaire... Après une mise en bouche fraîche et aérienne avec la dégustation du Champagne Delamotte présentée par Didier Depond, une démonstration culinaire était présentée par le Chef Pierre Gagnaire, pour qui "La cuisine est un mode d'expression. Celà va au-delà d'une assiette bien remplie : c'est une façon de rencontrer des gens, une façon d'aimer."

Accord à l'unisson entre les acteurs, la maxime de Delamotte n'a jamais aussi bien résonné qu'à Argentan: Vive et me ama!

Nouvelle image.png  

 

20/01/2012

Delamotte Blanc de Blancs 1985 par François Audouze

Extrait du Bulletin 471 Wine Dinners du 20 Janvier 2012

"Le Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1985 est d'une autre trempe. Magnifique blanc de blancs il est racé et d'une tension rare. Avec les huîtres, il crée un accord merveilleux. On se dit qu'on franchit une grande étape tant le champagne prend de la longueur et un soyeux rehaussé par le sel des huîtres."

26/10/2011

Delamotte accompagne Château Figeac au Lutetia

Nous remercions chaleureusement Château-Figeac d'avoir sollicité Champagne Delamotte à son dernier déjeuner événement au Lutetia ; le dernier millésime Delamotte, 2002, ouvrait le un menu aux accords délicats ...

 

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 2002 - Amuse-gueule

Chateau-Figeac 1986 - Fine tartelette de homard à la petite ratatouille niçoise, riquette aux pignons de pin

Chateau-Figeac 1970 - Filet de veau français aux cèpes, mêlée d'artichaut aux tomates cerises confites, gratin de macaroni au foie gras de canard

Chateau-Figeac 1961 - Rocamadour, verdure aus dés de pain de campagne grillés

Craquant d'amandes, ananas Victoria caramélisé à la passion

chateau Figeac_1.jpg

13/10/2011

Acker Merral & Condit VIP Dinner Grand Hyatt Hong Kong

After the spectacular sixteenth Hong Kong Auction organised by Acker Merrall on the 16th and 17th September 2011, where various lots of Champagne Salon were offered, a special Salon and Delamotte dinner was hold at the Pool House, Grand Hyatt.

On each of the 6 courses two consecutive vintages of Champagne Salon of the same decade were poured ; an original matching concept where Delamotte started and ended the impressive wine list.

 

Aperitif - Delamotte Blanc de Blancs 2002 Magnum

First Course - Salon 1999 and Salon 1997

Second course -  Salon 1996 and  Salon 1995

Third Course - Salon 1988 and Salon 1985

Fourth Course - Salon 1983 Magnum and Salon 1982

Fifth Course - Salon 1971 Magnum

Dessert - Delamotte Rosé

menu acker web.jpg

 

08/09/2011

Salon 1999 in der Schweiz

Die Vermarktung von Salon 1999 in der Schweiz wurde beim WeltWeinFestival letzten Mai in Bad Ragaz gefeiert.

Wir wollten hiermit unbedingt Ihnen das vom Küchenchef Gourmetrestaurant Äbstestube Herrn Roland Schmid hervorragende gekochte Menü mitteilen, das den Gästen vorgeschlagen wurde. Seine Kreationen haben mit unseren Blanc de Blancs sehr gut harmoniert, ein Beispiel für hochentwickelte Kombinationen.

  Menu Bad Ragaz web.jpg

30/06/2011

Salon 1999 & Delamotte 2002 en off de Vinexpo chez Duclot

Le groupe Duclot organisait le 19 juin dernier un magnifique dîner signé Michel Rostang. L'occasion de déguster 9 des plus grands crus bordelais.

  Deg Duclot Juin 2011S.jpg

Les millésimes dégustés :

Lafite Rothschild 1995

Margaux 1983

La Mission Haut Brion 1996

Mouton Rotschild 1986

Cheval Blanc 2001

Petrus 1998

Haut Brion 2000

Latour 1990

Yquem 1997

 

Le Menu :

Menu Duclot Juin 2011S.jpg

Le Homard Bleu, salade de haricots verts, vnaigrette Corail

Les langoustines crues et tourteau relevés de gingembre et pommes "Granny", crémeux de courgettes

Le turbot rôti "meunière", premiers champignons des bois et morilles en mitonnée

Le petit paté chaud de cuisine bourgeoise, sauce poivrade

Le suprême de poigeon "à l'étouffée", purée truffée

La canette "Miéral" au sang, sauce vin rouge liée de son sang et foie gras

Le dessert à l'abricot

Le Panetonne maison

05/04/2011

Champagne Salon 1999 launched with fish 'n' chips

Adam Lechmere from Decanter wrote about 1999 Salon launching in UK

http://www.decanter.com/news/wine-news/518667/champagne-salon-1999-launched-with-fish-n-chips

Interesting pairing experience declared the assistence, as per Didier Depond himself, President of Champagne Salon &nd Champagne Delamotte : "It is the first time I have ever had Salon with hoddock and chips (...) for me the match is pefect." The creamy mousse and opulent minerality of the wine did indeed cut through the batter and robust, perfectly-cooked fish, was the general opinion.

Jamie Goode judged as an "inspired idea" that "rather than match this aristocratic fizz with a Michelin starred menu, Corney and Barrow had the fun idea of launching Salon's latest release with good old fish and chips, at Geales fish restaurant in Notting Hill".

For him "the result was pretty good. Salon 1999 is a lovely Champagne, taut, concentrated and intense, with a mineral dimension as well as some richer toasty notes."

  IMG_0662.JPG 

Wines from the incredible cellar of a european gentleman...

Mysterious tittle for a stunning dinner organised by Acher Merrall last november. Many of us would have loved being part of it or being a good friend of this european gentleman :

Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~
Featuring the Wines from the Incredible Cellar of a
European Gentleman

WINES
1983 Champagne Salon
1985 Champagne Salon 1988 Champagne Salon
~~~~
1961 Château Palmer 1964 Château Palmer
1979 Château Palmer
~~~~
1929 Château Latour 1957 Château Latour
1962 Château Latour 1970 Château Latour
~~~~
1948 Château Margaux
1949 Château Ausone
~~~~
1966 Comte Georges de Vogüé Musigny
1966 Mommessin Clos de Tart
~~~~
Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~

MENU


Balik Salmon, Oscietra Caviar,
Gillardeau Oyster
~~~~
Baked Quail on Chestnut Confit,
Fine Lentils and Shaved Serrano Ham
~~~~
Grilled Oak Smoked Coquilles St. Jacques on
Beetroot Puree, Raspberry Foam

~~~~
Juniper Berry Roasted Venison Loin, Braised Red
Cabbage, Hazelnut Gnocchi, Cocoa Bean Jus
~~~~
Baked Crottin de Chavignol with
Fig Compote and Truffle Brioche

 

19/01/2011

Un réveillon avec Salon...par François Audouze

Extrait des carnets de François Audouze

[...]Jean-Philippe et mon épouse s'affairent en cuisine, et contre toute attente, sur les coups de 18 heures, c'est ma femme qui donne le coup d'envoi : "il faut goûter le foie gras" dit-elle. Jean-Philippe préparant une sauce aux huîtres en a trois de trop (c'est ce qu'il dit), aussi j'ouvre un Champagne Salon magnum 1997. Sur l'huître à l'iode explosif, le Salon est un flash de bonheur. Il est iode lui-même. C'est un rare moment d'émotion. Le foie gras en lobe cuit à basse température est absolument délicieux. Et le Salon change de facette. Il devient doux, floral de fleurs blanches, marqué par un intense citron vert. Le mot qui me vient en goûtant ce Salon, c'est charmant. Les Salon sont des champagnes forts, virils, vineux. Celui-ci est délicat, d'où cet épithète de "charmant". Il est d'un plaisir immense, multiplié par le fait que ce petit "casse-croûte" est impromptu.

[...]

Jean-Philippe a préparé des filets de turbot à la crème d'huître au caviar et poêlée de chanterelles et pissenlits blancs pour donner une amertume qui titille le Champagne Salon 1979 que je viens d'ouvrir. Le bouchon m'a résisté au point de se briser, le bas venant au tirebouchon. La bulle est belle, la couleur du champagne est celle de blés clairs de début d'été, et le champagne a une jolie acidité citronnée. Le goût du champagne est profond, très tendu, d'un âge plus prononcé que les 1976 que j'ai bus. L'accord est remarquable et la cuisson des turbots leur donne une texture exceptionnelle. C'est sans doute le plat le plus beau de ce repas. Dans l'accord, c'est le turbot et sa sauce qui ont le plus beau rôle.

Retrouvez l'intégralité sur http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2514-reveillon-du-31-avec-champagnes-et-deux-Petrus.html

27/12/2010

Raffles Christmas brunch with Delamotte Brut

Delamotte Brut was the Champagne served for the Christmas Brunch at Raffles Singapore.

For those who have not enjoyed enough delightful cuisine for Christmas or need ideas for New Year's Eve, here was the menu :

Appetiser Station


Seafood Display


Oyster
Belon, Marennes, Fine de Claire, Gillardeau

Maroon
Maroon Large Fresh Water Crayfish
Array of Condiments

"Alba" White Truffle
Baked Quail Egg
Girolles Mushrooms, Arborio Rice on Rye Bread Cushion

Balik Heart Salmon and Beluga Caviar
Blinis and Traditional Condiments

Foie Gras
Terrine with Winter Black Truffle
Toasted Brioche

Main Course


From The Kitchen


Filet de Bar à La Vapeur, Échalotes Confites, Petits Légumes de Saison, Sauce Vierge
Steamed Fillet of Sea Bass, Shallot Confit, Seasonal Vegetables, Sauce Vierge

Le Chapon de Bresse, le Blanc Farci à la Truffe Noire du Périgord, la Cuisse
Confite Aux Herbes Crème de Châtaigne Gratinée et Jus Truffé
Breast of Bresse Capon Stuffed with Périgord Black Truffle, Leg Confit with Herbs
Grilled Chestnut Cream, Truffle Jus

Dessert


Whole Cakes
Milk Chocolate Caramel and Pear Log Cake
Traditional Chocolate Yule Log
Berry, Orange and Cointreau Log
Dark Chocolate Earl Grey Tea Log
Strawberry Pistachio Entremet
Ginger Bread Cheese Cake
Pain d'Epices
Dundee Cake....... and more

23/12/2010

Inviter Salon 1997 à sa table de fête

A l'approche des repas de fêtes, vous avez été nombreux à nous demander comment servir le millésime actuel de Champagne Salon, 1997. Voici quelques conseils pour la dégustation et quelques exemples d'accords culinaires.

La température de service idéale de ce vin tourne autour de 13°C, le froid "glace" le vin et atrophie les arômes, boire ce champagne à peine frais, c'est lui laisser décupler la puissance aromatique de son bouquet. 13°C, c'est la température d'une bonne cave, s'il est besoin de le rafraîchir, on préfèrera le seau à glace.

Il n'est pas nécessaire d'ouvrir la bouteille trop longtemps avant la dégustation, mieux vaut le laisser s'aérer dans le verre entre 5 à 10 minutes ; on profitera pendant ce temps d'admirer sa robe or pâle aux reflets verts, sa bulle vive et fine.

Il n'est pas d'habitude champenoise de carafer nos vins et Salon ne déroge pas à la règle ; la bulle souffre du carafage et l'on préfèrera une aération plus longue dans le verre, dans le cas d'un vin "fermé".

Le vrre reste l'élément capital d'une belle dégustation, en particulier la forme et l'épaisseur du récipient. La forme du verre doit permettre au vin de libérer ses arômes tout en les conservant dans le verre. On choisira donc un verre dont la base s'élargit doucement pour accueillir le vin sur un diamètre assez large et qui se referme aussi doucement pour concentrer les arômes à l'intérieur. Le verre Salon est ainsi conçu : base de 4cm, corps de 7cm  et ouverture de 5cm. Le verre à vin blanc reste plus proche de cet idéal que la coupe à champagne (trop évasée et ouverte) ou la flûte d'où les arômes ne sont pas libérés.

A quel moment le servir ?

Ce choix reste totalement personnel mais voici de quoi orienter votre décision en cas de doute : l'apéritif reste un moment privilégié pour la dégustation, les papilles sont encore vierges et on appréciera d'autant mieux toutes les subtilités du vin. A mesure que le vin s'ouvrira dans le verre, on en découvrira encore d'autres et on ne se lassera pas de ce concert d'arômes. Mais après cette dégustation qui est une expérience en soi, la curiosité ne vous pousserait-elle pas à en savoir encore davantage ?  

Le Champagne Salon 1997 n'est pas un "vin de soif", il se conçoit davantage comme un vin d'esprit. Avec sa finale chaude et longue, il se passe plusieurs minutes avant que le vin ne s'échappe vraiment en bouche, un second verre serait donc l'occasion de poursuivre la dégustation en une expérience culinaire.

Salon 1997 est encore dans sa jeunesse et les accords les plus réussis seront encore les plus simples. Simplicité et noblesse des produits, ce sont les mots d'ordre. On recherchera la fraîcheur des plus beaux fruits de mer, à la texture soyeuse du vin on accomodera facilement un carpaccio de St Jacques à l'huile d'olive qui viendra équilibrer l'acidité du vin. Un caviar d'Aquitaine se posera simplement  sur la note saline en fin de bouche ou encore un homard aux légumes croquants sur un trait de vinaigre balsamique. Le homard poché laisse le vin exprimer pleinement la pureté du millésime, le moelleux du crustacé fait écho au soyeux du vin, comme une caresse.

Autres accords pour Salon 1997 :

Une cassolette de StJacques grillées sur un risotto au citron confit

Une tarte tatin

Une salade de pamplemousses roses à la gelée d' Agar Agar (voir bulletin n°389 des WD de F. Audouze)

Voir aussi la rubrique "Les gourmands ont la parole" pour d'autres idées, cette liste n'est pas exhaustive.

Belle dégustation et joyeux Noël !

---------------------------------------------------------

Une autre proposition, testée le 31 décembre par François Audouze (voir Les Carnets de F. Audouze, Réveillon du 31 avec Champagnes et deux Pétrus)

"(...) sur les coups de 18 heures, c'est ma femme qui donne le coup d'envoi : "il faut goûter le foie gras" dit-elle. Jean Philippe préparant une sauce aux huîtres en a trois de trop (c'est ce qu'il dit), aussi j'ouvre un champagne Salon magnum 1997. Sur l'huître à l'iode explosif, le Salon est un flash de bonheur. Il est iode lui-même. C'est un rare moment d'émotion. Le foie gras en lobe cuit à basse température est absolument délicieux. Et le Salon change de facette. Il devient doux, floral et fleurs blanches, marqué par un intense citron vert. Le mot qui me vient en goûtant ce Salon, c'est charmant. Les Salon sont des champagnes forts, virils, vineux. Celui-ci est délicat, d'où cet épithète de "charmant". Il est d'un plaisir immense, multiplié par le fait que ce petit "casse-croûte" est impromptu." 

Vous hésitez encore à servir Salon à table ? ...                           

 

14/12/2010

Quels accords pour Salon 1997 aujourd'hui ? Extrait

"Nous avons choisi de le servir accompagné d'un saint-pierre à la chair ferme, nappé d'un beurre blanc classique rehaussé de safran, et d'une pomme de terre creusée, garnie de sa pulpe et de chorizo, puis cuite au four. Le gras du champagne s'enrobe dans le moelleux de la chair de la pomme de terre, son intensité aromatique lui permet de s'accorder à merveille à la saveur franche du chorizo. Quant au beurre blanc safrané, il fait exploser la minéralité iodée de cette cuvée d'exception sur une fin de bouche d'anthologie."

Recette : Michel Chabran - 29 avenue du 45eme Parallèle - 26600 Pont de l'Isère - chabran@michelchabran.fr

21/10/2010

1760 - 2010 : Les 250 ans de Delamotte "Vive et me Ama !"

 Bon Anniversaire au Champagne Delamotte !

 

Ce mois d'Octobre fut le moment idéal pour célébrer au Champagne Delamotte les 250 ans de Delamotte...

Une verticale des plus vertigineuses suivie d'un déjeuner tout en Blanc de Blancs furent l'occasion de montrer que dans cette maison, plus le temps passe, plus l'expérience, le savoir-faire se renforcent.

Extrait :

 

 

carte Laurent.jpg 

 Dégustation Verticale tout en Blanc de Blancs :

Non millésimé, 1999, 1997 , 1996, 1995, 1993, 1990, 1985, 1982, 1976, 1970

 

Déjeuner au Laurent, Paris 8è :

   Delamotte Blanc de Blanc en magnum

Trompettes de la mort juste rissolées, crémeux d'oeuf de poule

et jaune coulant sur un sablé fin au parmesan

 

Delamotte Blanc de blancs 1996 en magnum

Hômard rôti en cocotte, légumes rissolés au jus

 

Delamotte Blanc de blancs 1985 en magnum

et Coteaux champenois Delamotte de 1934

Brie de Meaux et Saint Nectaire

 

Glace craquante aux noisettes caramélisées

 

Nous reviendrons en détail sur le site très prochainement, sur les 250 ans d'histoire et d'images du Champagne Delamotte ; l'occasion de revivre tous les temps forts et d'échanger sur les hommes et les femmes de la Maison.  Delamotte_Seal détouré BD pour blog.jpg  

12/08/2010

Salon 1997 et la tarte Tatin de François Audouze

Extrait du blog de François Audouze du 31 juillet 2010

Un très beau repas d'été par François Audouze

"Sur deux tartes tatin, nous avons bu deux bouteilles de Champagne Salon 1997. Ce Champagne est, à ce stade de sa vie, absolument magique. La comparaison au Krug qui reste dans mon verre (Grande Cuvée) est sans conteste en faveur du Salon, car c'est mon goût. Ce champagne est délicieusement floral, d'une expressivité folle. Il est fleurs blanches, fruits blancs, et la cohabitation avec la Tatin, même si elle n'est pas naturelle fonctionne correctement. La chaleur estivale m'a poussé à éviter les Sauternes, naturels compagnons de la Tatin."

08/06/2010

2010 Decanter Man of the Year : Mr Aubert de Villaine

A dinner in honour of Mr Aubert de Villaine from Domaine de la Romanée Conti, declared by Decanter The Man of the Year 2010, was held on May 13th at Corney and Barrow in the UK.

An exceptional wine list from DRC was naturally the highlight of the night but Champagne Salon was honoured to start the celebration with magnums of 1997 vintage.

page de garde decanter 2.jpg

menu decanter 2.jpg

Le dîner consacrant Monsieur Aubert de Villaine du domaine de la Romanée Conti, l'Homme de l'année 2010 par Decanter se déroula le 13 Mai dernier au siège de Corney and Barrow au Royaume Uni.

Les vins du Domaine de la Romanée Conti furent naturellement les points culminants du dîner et le Champagne Salon fut honoré de démarrer la soirée en servant le millésimé 1997 en magnum. 

03/06/2010

Salon-Delamotte, Domaine Leflaive & Domaine Faiveley se retrouvent à Osaka pour célébrer les 30 ans de Luc Corporation

Le 4 Février dernier, Didier Depond a retrouvé nos amis bourguignons des Domaines Leflaive et Domaines Faiveley à Tokyo pour célébrer les 30 ans de notre importateur japonais Luc Corporation. Quelle belle occasion pour se réunir et partager des mets d'une extrême finesse préparés par Dominique Corby. Joyeux anniversaire et longue vie à Luc ! Kampaï !

Amuse bouche

Champagne Delamotte Brut

 

Crème de Choux Fleurs, Gelée de Homard, Mousse de Persil, Caviar

Champagne Salon 1997

 

Jambon Persillé à ma Façon

2007 Puligny-Montrachet, Domaine Leflaive

 

Cuisses de Grenouilles, Purée d'Ail, Royale Verte

1999 Puligny-Montrachet 1er Cru "Les Pucelles", Domaine Leflaive

 

Escalope de Foie Gras, Champignons et Racines

2005 Beaune 1er Cru "Clos de L'Ecu, Domaine Faiveley

 

Filet de Boeuf Rôti Garni de Confit de Boeuf au Vin Rouge et Kintoki-Ninjin

1990 Corton "Clos des Cortons Faiveley" Grand Cru, Domaine Faiveley

 

Batonnets de Nougat, Jus d'Abricots Biscuits d'Amandes Façon Calissons Crème Glacée au Hoshigaki

 

27/05/2010

Salon 1971 par François Audouze

Extrait du bulletin WD n° 374 du 18/05/10

 

"(...) Le premier Champagne est pris debout. Il s'agit du Champagne Salon 1971 que je bois pour la première fois. Il est en effet quasiment introuvable. Il est accompagné de feuilletés au parmesan et de rôties au thon fumé. La robe est d'un jaune très jeune, presque citron. Le nez est noble et profond. La bouche est influencée par des goûts comme la crème et la brioche dans le premier contact. Et comme celà arrivera souvent ce soir, le vin évolue considérablement, se renforce, prend de l'ampleur et progressivement je reconnais Salon, avec une sérénité remarquable et une acidité citronnée élégante. C'est un Salon calme, posé et de belle intelligence. Le final est un peu court, mais le milieu de bouche est superbe de complexité, entrainant nos papilles dans une danse imprévisible."

 

06/05/2010

SALON 1997 à la soirée de Gala de l'ASP

Le Four Season George V accueillait dimanche 2 Mai le Gala annuel de l'Association des Sommeliers de Paris.

Salon 1997, servi à l'apéritif, a ouvert le bal d'un somptueux dîner où d'autres Grands Vins avaient rendez-vous... Extrait :

menu ASP BD.jpg

27/04/2010

Salon 1985 en magnum par François Audouze, la suite

"Il y avait tant de vins pour le dîner de vignerons au restaurant Laurent que j'avais réservé au même endroit une table pour le lendemain, pour « finir les restes ». Peu de mes enfants étant disponibles et ma dernière fille allaitant encore, il fut décidé que le dîner « du lendemain » se ferait chez elle. Philippe Bourguignon m'avait prévenu que les vignerons n'ont pas pour habitude de laisser des restes, mais je croyais bien pouvoir profiter encore des trésors de la générosité commune. Daniel, le sommelier, avait rangé les bouteilles très soigneusement.
Il ne reste en fait que les fonds des magnums car toutes les bouteilles, partagées en treize buveurs, sont vides. Mon gendre aime cuisiner et s'est préoccupé de trouver de beaux produits. Il s'est lié d'amitié avec le légumier qui livre les plus grands restaurants de la capitale. En croquant les champignons de Paris, on a en bouche le goût de ceux de l'Astrance, si délicieux. Et quand on tartine un peu de foie gras sur les champignons, on se trouve en rêve à l'Astrance. Nous croquons ces champignons sur le Champagne Pol
Roger Cuvée Winston Churchill en magnum 1990 qui a gardé beaucoup de fraîcheur, a perdu sa bulle du fait des transports et se révèle toujours aussi agréable. Mais l'absence de complexité et de folie apparaît un peu plus.
Lorsque nous passons au Champagne Salon en magnum 1985, il n'a pas perdu une once de sa vigueur et de son expressivité. Il est assez extraordinaire. Et je l'adore encore plus. Avec champignon et foie gras, mais aussi avec des bulots cuits à la perfection, le champagne se régale."

Extrait du bulletin n° 360 du 9 Février 2010, Wine-Dinners

14/04/2010

Delamotte Blanc de Blancs et le Concert de Cuisine

Nous savions déjà que les saveurs marines et les notes acidulées sont un ravissement sur notre Delamotte Blanc de Blancs, de nombreux restaurants dans le monde l'ont très bien compris et savent faire fusionner leur cuisine aux notes vives et minérales de notre Chardonnay.

 

L'expérience menée récemment par le Restaurant "Le Concert de Cuisine", tenu par le Chef japonais Naoto Masumoto, révèle que des produits aussi subtils comme l'algue nori ou aussi méconnus que le Yuzu* font aussi merveille sur cette Cuvée.

 

Petit extrait du concert de délicatesse et de subtilité joué à l'unisson par le vin et les mets :

 

Amuse bouche et Delamotte Blanc de Blancs :

Carré de fromage du Pays Basque Ossau-Iraty à la gelée et aux zestes de Yuzu

 

Entrée et Delamotte Blanc de Blancs :

Thon mariné à l'infusion de graines de sarrasin, sauce soja

Petite salade aux algues nori ciselées "Kontobi"

 

*cousin japonais du citron vert par son aspect, son goût est un mélange de cédrat, de pamplemousse et de mandarine

 

Le Concert de Cuisine - 14 rue Nélaton - Paris 15è

Jugetsudo By Maruyama Nori - http://www.jugetsudo.fr/

 

                                  

 

 

 

 

Delamotte au Carlton de Cannes, si vous passez par là ...

... sachez que le Champagne Delamotte Brut sera servi à la coupe au Carlton de Cannes pendant toute l'année 2010.

De quoi faire plaisir aux amoureux de la Croisette et aux futurs estivants ...

Hotel Carlton Cannes
Photos of hotels directly on the beach of Cannes in immediate nearness to the film festival palace.

08/02/2010

A Peter Gago Dinner in honour of the Sydney Theatre Company

A Streetcar Named Desire was presented in association with the Embassy of Australia last november in Washington DC. It was produced by Sydney Theatre Company, starring Cate Blanchet, Joel Edgerton, Robin McLeavy and Tim Ridchards and directed by Liv Ullmann. In their honour, Peter Gago, from Penfold's, organised a dinner. Here is the menu 72 distinguished guests enjoyed :

Champagne Salon Blanc de Blancs 1997

 

Artic Char Rillette

Bin 51 Eden Valley Riesling 2009

Yattarna Chardonnay 2005

 

Daube of Beef with Pancetta, Truffles and Squash

Cellar Reserve Adelaide Hills Pinot Noir 2007

St Henri Shiraz 2004

 

Cheese : Cherry Glen Affine, USA; Ossau Iraty Pardou, France; Crater Lake Blue, USA

Bin 707 Cabernet Sauvignon 1996

Grange 1998

 

Apple Compote with Hony Bavarois and Fig Empanadas

Great Grandfather rare Old Liqueur Tawny

04/11/2009

Salon 1997 au Jardin des Remparts à Beaune

Depuis plusieurs semaines déjà, le restaurant étoilé Le Jardin des Remparts à Beaune propose le Champagne Salon 1997 servi à la coupe.

Un événement aussi rare qu'éphémère, l'opération se poursuivant jusqu'à l'approche des fêtes.

Pour réserver dès maintenant une table ou en savoir plus : http://www.le-jardin-des-remparts.com/pages/index.php?langue=fr

19/10/2009

Un menu entièrement dédié à Salon et Delamotte aux Crayères

Pendant 10 jours - du 21 au 31 Octobre- , Le Château des Crayères propose à sa carte un menu 'Tradition de Champagne' exclusivement composé autour des Champagne Salon et Delamotte.

Philippe Jamesse, Chef Sommelier a sélectionné les Blanc de Blancs Millésimés qui mettent le mieux en valeur la cuisine des Crayères.

 

Nouvelle image.pngLe Mesnil-sur-Oger : un terroir unique

Niché au cœur de la Côte des Blancs, 100 % grand cru, immuable,

c'est le vignoble roi de la Champagne. Ici, le chardonnay trouve l'expression profonde de sa délicate fraîcheur. La nature, magnanime, y délivre un vin qui est la pureté même, pureté remarquable, une fraîcheur vraie, une vinosité soyeuse.

Deux maisons sœurs

Farouchement attachées à l'authenticité de leur terroir, deux maisons-sœurs travaillent à en rendre l'expression la plus nette.

Une même volonté de perfection préside aux destinées des champagnes Salon et Delamotte.

 

 

 

POUR PATIENTER :

crevettes Impériales des Marais Charentais, cébettes-basilic, en papillote

-----

POULE FAISANNE :

en fin velouté, garniture d'une chartreuse

Delamotte Blanc de Blancs

-----

COQUILLES SAINT-JACQUES :

en fines lamelles, caviar d'aquitaine et cresson

Delamotte Blanc de Blancs 1999

-----

HOMARD BLEU A LA NAGE :

saveurs douces d'un curry jaune, pétales de courgettes dites violon

Delamotte Blanc de Blancs 1997

-----

SAINT PIERRE DE BRETAGNE :

juste à blanc, crème d'olives noires relevée d'un anchois frais

Salon « S » 1997

-----

DOS DE CHEVREUIL :

rôti aux baies de genièvre, fruits et légumes d'automne, sauce poivrade

Delamotte Blanc de Blancs 1990

-----

BRIE DE MEAUX:

figues, miel artisanal et noix de pécan caramelisées

Delamotte Blanc de Blancs 1990

-----

PAMPLEMOUSSE ROSE :

biscuit rose de Reims, pour dégustation d'un Champagne

Delamotte Brut

-----

CHOCO-POIRE :

crémeux de chocolat en superposition

-----

Cafés, Infusions, Mignardises

 

 

Prix : 305 euros 

13/10/2009

Une soirée estivale signée Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine-dinners n°336 - Septembre 2009

"Par une conjonction heureusement moins rare que les éclipses totales de soleil, mes trois enfants, leurs conjoints et leurs enfants se retrouvent au même moment dans notre maison du sud. La fenêtre de tir sera étroite puisque cela ne se produira qu'un seul jour. Nous sommes neuf adultes et six petits-enfants. Le dîner des petits et le coucher des petits sont une source de décalages horaires, ou, comme dans le théâtre de boulevard, des portes s'ouvrent et se ferment. Au milieu de cette agitation affectueuse et sympathique,j'ouvre un magnum de champagne Salon 1995, tout en tranchant des lamelles de jambon Serrano. La couleur est très jeune, d'un jaune transparent, la bulle est forte, et ce qui frappe immédiatement c'est le charme sans détour de ce champagne. J'ai connu des Salon complexes, intellectualisés. Celui-ci est facile, simple, joyeux et charmant. Et ce qui me frappe, c'est l'équilibre des composantes. Car ce champagne charmeur est totalement solide. On l'aimerait peut-être un peu plus complexe. Mais sa générosité spontanée efface toute interrogation. Sur de petites lamelles de thon rouge, juste grillées, avec un filet de
citron vert, le champagne Salon est divin, car il épouse la subtilité du thon." François Audouze

http://www.wine-dinners.com/ 

Salon 1983 accompagne l'été de Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine Dinners n° 338, septembre 2009

"Le Champagne Salon 1983 a un bouchon qui me résiste de façon quasi définitive. L'idée de sabrer vient à l'esprit. Lançant le dos d'un grand couteau le long de l'arête du goulot, je tape contre l'anneau de verre, mais rien ne semble se passer. Je veux reprendre le bouchon à la main pour ouvrir. Par un heureux hasard la cassure n'était pas biseautée, car j'eus été gravement coupé. Je sortis le bouchon collé à un anneau de verre. Le Salon 1983 venait d'être discrètement sabré.
La couleur est foncée, le nez évoque les champagnes évolués. En bouche l'impression de fumé est
certaine. Le vin est notoirement évolué, mais avec une délicatesse rare. Le vin est profond, mais demande une adaptation à son style évolué. Ma femme a prévu deux assiettes. Dans l'une, une crème de chou fleur surmontée de dés de foie gras poêlé. Dans l'autre, une crème de céleri surmontée aussi de dés de foie gras poêlé. C'est le céleri qui emporte la mise, car le fumé du champagne et le fumé du céleri sont d'une continuité assez exceptionnelle. C'est un magnifique accord. Le champagne a une longueur appréciable, au moment où j'écris ces lignes, j'ai encore sa pesanteur de champagne très typé. Il évoque des légumes jaunes fumés, des fruits jaunes aux saveurs calmes. L'accord est très brillant." François Audouze

 http://www.wine-dinners.com/

A vos casseroles ! Salon 1997 autour d'un filet de hareng au caviar...

  Thuries Gastronomie Magazine_1.jpg Thuries Gastronomie Magazine_2.jpg

22/07/2009

Salon 1985 par François Audouze

logo WD.jpg"Nous passons à table pour goûter en apéritif le Champagne Salon 1985.

Je viens de boire ce champagne il y a moins d'une semaine, et les saveurs sont identiques. D'une belle couleur d'un or ambré le champagne a un parfum envahissant tant il est fort. La bulle est très active et le vin conquérant. Viril, vineux, il prend possession du palais qu'il ne lâche plus tant sa persistance est infinie. Le foie gras dont la gelée est dardée de petits grains de fruits de la passion l'apaise un peu en l'élargissant. L'ananas confit au contraire affute son côté tranchant alors que la brioche reste d'une neutralité de soir d'élections."

 

Extrait du bulletin n°332 Winne Dinners

blog : www.academiedesvinsanciens.org

07/07/2009

Que Boire avec... la fraise gariguette... du Delamotte Rosé bien sur!

Avis aux amteurs de saveurs, savourez cette note d'Enrico Bernardo Meilleur Sommelier du Monde 2004, pour le magazine Et vous Avril 2009

 

Les romains déjà avaient pressenti ses vertus thérapeutiques (elle est riche en sels mineraux et en vitamines B,C et PP). Et M. de Fontenelle, qui mourut académicien et centenaire en 1757, disait lui devoir sa longévité. Bien sûr on ne connaît alors que la fraise sauvage, notre "fraise des bois" qui s'épanouit de juin à septembre. Même si Jean de la Quintinie, jardinier du Roi-Soleil, a déjà réussi a en faire pousser certaines variétés dans les serres de Versailles. Aujourd'hui nous sommes bien mieux lotis : la saison a commencé début mars avec la ciflorette du Lot-et-Garonne, et durera jusqu'à fin novembre avec la selva (Aquitaine et Touraine) qui tirera le rideau. Mais la vraie vedette, c'est la gariguette : juteuse, à la fois sucrée et acidulée, joliment rose orangé, elle va embaumer jusqu'à la mi-juin les étals des primeurs. Les manières de la déguster sont multiples : nature, agrémentée d'un trait de jus de citron ou d'un peu de sucre glace parsemé, escortée de chantilly, en salade fraîche ( et point trop rafraîchie), en tarte délicate, tout est envisageable. Mais la vivacité naturelle du fruit appelle tout naturellement l'effervescence.

Il faudra alors choisir entre le charme enjoué d'un Italien pétillant, et le romantisme classique d'un champagne bien né.

Dans le premier cas, je proposerai volontiers un Muscat d' Asti, et notamment le 2007 du Domaine Bera : très aromatique, il révèle au nez des notes de pêche blanche, de sauge, de menthe, de clementine : la bouche est douce est pétillante, légère et rafraîchissante.

Il possède tout ce qu'il faut pour enchanter la noblesse des fraises.

Si on préfère rester en France, alors il faut un champagne rosé.

Par exemple, celui de Delamotte (groupe Laurent-Perrier) : son corps très fin et son bouquet fruité ( fraise, framboise, poivre noir) s'accorderont bien à un mariage fraises-chantilly dans lequel l'onctuosité épousera idéalement la pétillance.

 

Enrico Bernardo Meilleur Sommelier du Monde 2004 pour le Magazine Et vous  Avril 2009

www.ilvinobyenricobernardo.com

 

25/06/2009

Salon 1997 à l'Honneur au Chateau des Crayères

Avis aux Amateurs!

 

Salon 1997 est à l'honneur au Chateau des Crayères, proposé à la coupe jusqu'au 31 Juillet.

http://www.lescrayeres.com/

10/04/2009

El Celler de Can Roca : Delamotte le versatile

Un Delamotte Blanc de Blancs servi en magnum a su s'adapter aux snacks différents et variés en amuse bouche à ce joli dîner catalan.

Nous avons tenté de traduire la version catalane des snacks, pas toujours évident!

 

Repas du 26 Fevirer 2009, organisé par Vila Viniteca,

au restaurant  El Celler de Can Roca, Girona.

  • Cuisinier : Joan Roca i Fontané
  • Maître Sommelier : Josep Roca i Fontané
  • Patissier : Jordi Roca i Fontané

Vins servis au cours du Repas :

  • Delamotte Blanc de Blancs Magnum
  • Allende Blanc 06 DOC Rioja
  • Ruppertsberger Gaisböhl Auslese 01 Pfalz
  • Corullon 04 DO Bierzo
  • La Bota de PX n°11 DO Jerez

Snacks

  • Cruixent de sésam negre i grué de cacau / Croustillant de sésame noir et grué de cacao (éclats de fève torrifiés)
  • Olives negres caramelitzades / Olives noires caramelizées
  • Pastanaga amb tofona / Carotte à la truffe
  • Escopinya amb campari i aranja / Coques au Campari et au pamplemousse
  • Carxofes amb foie i taranja / Artichauts avec foie gras (?) et orange
  • Bombo de colomi amb Bristol cream / Pigeon avec crème Bristol

Menu

  • Timbal de poma i foie gras amb oli i vainilla

record d'una poma de "relleno."

  • Parmentier de llobregant amb trompetes de la mort

Un mar i muntanya

  • Cochinillo ibèrico SierraMayor con cebollitas, naranja y clavo

La cuina a baixa temperatura. Precisio en els temps. Una "coca de vidre".

Postres

  • Postre làctic

Gelat de recuit, mousse de mato, dolç de llet i coto de sucre amb pols de iogurt.

La tendresa, un estat d'ànim. La guaiaba, un contrapunt rebel.

27/03/2009

François Audouze strikes 1959 again

Nous ne pouvons pas nous empêcher de partager encore avec vous les commentaires de François Audouze sur un Salon 1959 sur une belle table chinoise :

Un extrait du récit du 113ème Wine-Dinner, à Pékin.

"Le Champagne Salon Mesnil sur Oger 1959 est incomparablement parfait. C'est certainement le plus grand 1959, année rarissime, que j'aie bu de cette grande maison. Le dernier avant celui-ci provenait directement des caves de la maison Salon et était mort. Celui-ci est d'une perfection absolue. Tout le monde comprend que le Krug 1973 est un champagne ancien alors que ce Salon 1959, pourtant plus vieux de quatorze ans est un jeune champagne. Il a toute sa bulle, il a la couleur d'un jaune de jeune champagne. Il se développe complètement et n'a pas le moindre signe d'âge. L'acidité est contrôlée, la longueur est immense. Le plaisir est total. Je me demande si j'ai déjà bu un meilleur champagne. Je ne sais pas, mais je sais qu'il entre dans le groupe des plus beaux que j'aie jamais bus. Le plat, merveilleusement simplifié par Brian Reimer, avec la chair exquise du thon blanc et le citron vert qui aiguillonne le Salon, crée un accord d'une exactitude absolue. Cela se reproduira encore."

10/02/2009

La Bourgogne septentrionale

Le Chablisien et l’Auxerrois ne sont pas très loin du Mesnil, et il y a beaucoup de points communs. Déjà, pour ce qui est des vins blancs on peut remarquer une similitude certaine de la qualité des millésimes avec la Côte de Blancs champenoise, qui est non sans rappeler les futures millésimes de Salon : 1999, 2002, 2004 et 2006, même si Mère Nature est plus indulgente avec ces voisins en 2000 et en 2005.

Une appellation qui reste relativement discrète sur la scène oeno-touristique, le petit village d’Irancy rassemble une poignée d’irréductibles viticulteurs travaillant un cirque de vignes et des coteaux sud face à l’Yonne. Ce terroir comporte principalement du Pinot Noir occasionnellement accompagné de César (pas celui qui a tenté en vain de conquérir notre village gaulois préféré, mais le cépage) et représente au total 160 hectares. C'est l’appellation communale rouge la plus septentrionale de la région.

En dehors du vin, Irancy est également reconnu pour être le lieu de naissance d’un grand architecte français Jacques-Germain Soufflot qui y est né début 18ème et qui a réalisé entre autres le Panthéon à Paris. La rue principale et l’unique bistrot du village portent d’ailleurs sont nom.

C’est justement de ce bistrot que s’agit cet article. Passage obligatoire pour le café et la baguette du matin, la mousse de 11h00, l’apéritif du soir et pourquoi pas un plat du jour, aujourd’hui de plus en plus de cafés de village ont du mal à maintenir leur place centrale dans la vie rurale ; Le Soufflot est une grande exception.
Depuis maintenant plus de deux ans il est géré par Fabien España, natif du village tout en haut de ses vingt ans. Le bistrot était déjà bien fréquenté auparavant, aujourd’hui il attire la curiosité des alentours et pour de très bonnes raisons. Passionné et professionnel, Fabien propose une carte des vins et une carte de mets à faire rougir bien des parisiens "bistronomes", tant au niveau du choix, de la qualité et des prix !
Son chef de cuisine, deux fois son ainé, est un ancien de chez Ledoyen à Paris, heureux je pense, de trouver un jeune qui le laisse s’exprimer en cuisine, sans faire ni des raccourcis ni trop de paillettes. On y mange bien, original et souvent local : Escargots, St Jacques à la truffe de Bourgogne, oeufs meurette, saumon fumé sur place... Sobre et très bien executé.

Vins au Soufflot

Fabien se surpasse encore au niveau de sa carte des vins. On y trouve presque toutes les références du village, Cantin, Colinot, Verret, Bienvenu, Podor etc. c’est evident, mais aussi quelques millésimes mûrs de la région qui incluent une belle sélection du Chablisien (Raveneau, V. Dauvissat, Moreau-Naudet). Sa passion pour les vins sérieux est troublante à son jeune âge ; ne soyez donc pas surpris si vous y voyez du Clos Rougeard, du Dagueneau, quelques grands crus bourguignons bien dénichés et autres passions du moment; encore une fois à des tarifs qui nous rendent l’envie de bien boire au restaurant.

 

Nous y avons mangé ce week-end profitant de la St Vincent tournante de la région et si je vous laisse la surprise de découvrir de vos propres yeux la cuisine du bistrot, je vous affiche ci-contre les deux beaux vins partagés à cette occasion; les Preuses de Vincent Dauvissat et son Irancy 2004, une réussite formidable.

Alors bien sûr cet article ne vient pas sans objectif bassement promotionnel, le Soufflot présente également des champagnes dignes, Champagne Delamotte Brut et Champagne Salon 1997 !

 

Click below for the rest of the english version....

The viticultural regions of the Chablisien and the Auxerrois are close to Le Mesnil, and this northern part of Burgundy has many common points with our Côte des Blancs in Champagne. For one, you can see clear similarities in the style of the Chablisien vintages which resemble those of Champagne Salon : 1999, 2002, 2004 and 2006; although there are a few other good vintages in the Chablisien where Mother Nature showed more grace (2000, 2005).

Lire la suite "La Bourgogne septentrionale" »

05/02/2009

Dégustation de Château Palmer chez Laurent, Paris

Didier Depond a trouvé bon d'apporter un soutien pétillant à une verticale de 10 millésimes de Château Palmer, avec Thomas Duroux et Bernard de Laage de Meux du Château, Jacques Dupont du magazine Le Point, Georges Lepré, Eric Beaumard du restaurant "Cinq" du Georges V et l'hôte Philippe Bourguignon, chef d'orchestre au restaurant Laurent à Paris.

Un déjeuner fut précédé de Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999 et Champagne Salon 1997, marquant le mi-temps entre la verticale et un joli déjeuner détaillé ci-dessous :

Château Palmer 1989 -  Palette de légumes raves relevés d'huiles aromatiques et épicées

Château Palmer 1971 - "Fregola sarda" truffé et "sot-l'y-laisse" à la crème de parmesan

Château Palmer 1957 en magnum - Carré d'agneau de lait des Pyrénées grilloté, artichauts farcis et pommes soufflées au caviar d'aubergines

 

30/12/2008

Dîner au Crillon avec Salon 1988

Extrait des Carnets de François Audouze du 16/12/2008

www.academiedesvinsanciens.org

"J’invite mon épouse pour un dîner à deux au restaurant « Les Ambassadeurs » de l’hôtel de Crillon. La décoration de Noël dans le hall d’entrée est magnifique avec de beaux sapins teints d’or et de rouge sang. Dans le salon que l’on traverse avant l’entrée du restaurant, une phrase gravée dans la pierre me laisse chaque fois songeur : « pends-toi brave Crillon, nous avons combattu à Arques et tu n'y étais pas ». Cette lettre du roi Henri IV au lieutenant colonel général duc de Crillon de 1589 est à double sens et d’une cruauté accrue par l’amitié que l’on ressent. La mettre en évidence n’est pas si flatteur pour Crillon.

Nous sommes accueillis avec des sourires. Ma femme n’aimant pas trop le temps que je passe à étudier les cartes des vins, j’avais choisi avant qu’elle n’arrive un Champagne Salon 1988.

La salle est imposante, richement décorée et le service est imprégné par la solennité du lieu. On sent les réminiscences du passé du chef car les emprunts au style Ducasse sont nombreux. Le Salon 1988 que David Biraud me fait sentir est d’un parfum intense où l’on reconnait le miel et les fruits jaunes.

Les hors d’œuvres sont intitulés « sur l’idée d’un plateau télé… » Et se composent d’une salade de carottes râpées en limonade, d’un gâteau de foie blond selon Lucien Tendret version 2007, d’un cromesquis de brandade de morue, d’une variation croustillante d’un jambon/cornichon et d’un bonbon de beurre de truffe noire à tartiner. C’est joliment préparé, les goûts sont purs sans être agressifs. On sent la dextérité du chef qui s’expose sans ostentation. C’est sur la brandade de morue que le Salon s’excite le plus, lourd champagne vineux évoquant la mirabelle et le miel, avec un soupçon de brioche. Sa longueur est extrême.

David étant un sommelier que j’apprécie particulièrement, nous parlons des infimes différences de température qui changent le goût du champagne. Car la sensibilité du Salon à cette variable est extrême.

C’est amusant comme le subconscient travaille, car je commence à sentir dans le Salon de la truffe blanche alors que mon entrée n’est pas encore servie. Il s’agit de noix de Saint-Jacques  en « casse-croûte », potiron et truffe blanche d’Alba. La sauce est divine, et épouse le Salon. La truffe blanche fait un lien avec le champagne. Les goûts sont délicieux, et si l’on veut entrer dans le détail, on eût pu oublier la fine gaufrette qui fait casse-croûte.

On nous apporte en surprise un homard bleu, pommes de terre au sel fumé et d’autres crispy. Ce plat est divin, la chair du homard extrêmement typée étant accompagnée d’une sauce précise. Cette gastronomie de tradition est vraiment parfaite. Le Salon est à l’aise sur la chair du homard.

J’ai choisi le lièvre de Sologne à la Royale et les pâtes à la châtaigne. C’est un lièvre à la Royale d’un beau classicisme et d’un goût rassurant : on se sent bien. Je constate avec plaisir que le Salon 1988 sait s’adapter à cette forte préparation. Sa flexibilité est définitivement prouvée. C’est un grand 1988, qui s’épanouit encore dans sa maturité.

L’heure est aux mignardises. Ma femme me regarde et me dit : « je ne t’ai jamais vu faire une bouche pareille ». Je suis en effet tétanisé, car au sein de ces petites gâteries, il y a des Chamonix à l’orange amère, sortes de madeleines au sucre glacé en trace et au goût d’orange amère, qui forment avec le Salon qui a perdu un peu de sa bulle et s’est réchauffé dans le verre un accord inimaginable. C’est tellement diabolique que cet accord a déformé mon visage. David en sourit.

Nous avons passé une agréable soirée, dans un lieu prestigieux, avec un service parfait qu’on aimerait bien débrider un peu pour secouer la solennité. Mais est-ce opportun ? David aura été un compagnon de route parfait, le chef a montré la maturité de son talent sur des recettes solides et sereines. Ce fut une soirée harmonieuse."

23/12/2008

Alba s'invite chez Salon

Il y a une expression à la mode de nos aïeux qui me fait sourire car elle revient si souvent : « Il n’y a plus de saisons! ». Qu’importe, car à mes yeux l'année ne se résume plus qu’en deux saisons : celle des asperges et celle des champignons.
A l’approche de l’hiver, ses sports et ses festivités me dépassent un peu, je n’ai toujours qu’une chose en tête et c'est les champignons.

La Champagne est propice aux spores et on aime à pratiquer la mycologie gourmande dans les environs. Plusieurs de nos camarades du Mesnil ont des chasses bien gardées et je tente régulièrement de les convaincre de partager leur butin alléchant, en vain !
Si les champignons sont beaux, nous n’avons peu la culture de la truffe en Champagne ; pourtant nos vins s’y pretent si bien ! Si on voit rarement celles de Bourgogne et du Périgord, plus rares sont celles d'Alba, ce Tuber Magnatum, le Grand, le Puissant.

La saison des truffes blanches d’Alba commence dès fin octobre, mais il se dit qu’elle est au meilleur après un bon coup de froid qui donne des truffes plus dures qu'au mois de novembre.
Notre cher ami Giacolino Gillardi, importateur de nos vins, distributeur et également vigneron dans le Langhe ne vient jamais au Mesnil les mains vides. Nous avons profité de sa présence et de celle du nouveau Préfet régional avec sa femme et son fils, qui est par ailleurs un ami, pour faire une petite soirée en toute simplicité autour de la table à la maison Salon. Le trésor d'Alba gracieusement soutenu par la cuisine de Cédric et Stéphanie Boulhaut du restaurant éponyme du village.

Après l’apéritif au Delamotte Blanc de Blancs accompagné de quelques tuiles au parmesan délicieuses nous nous sommes mis à table avec des clams en coquille sur un beurre au curry doux et léger. Nous avons fait un choix de vins anachronique en imposant un Salon 1988 à ce plat riche en texture et arômes. L’accord est satisfaisant, mais pas transcendant. En revanche, ce choix de vin bénéficie au plat suivant, une brouillade d’œufs recouverte d’une épaisse couche de lamelles de truffe d’Alba. Le ’88 a pris son temps pour respirer et il s’entremêle sensuellement avec les arômes embaumant de la truffe ; l’accord est presque décadent et provoque un semblant d’émotion de culpabilité à savourer quelque chose de si bon. Giacolino a également apporté un Barolo Bricco Rocche 1999 de Ceretto et c’est un trio de charme Truffe, Champagne, Barolo.


Giacolino au travail.

Pour résister, Cédric a joué la sobriété d’un bar aux blettes laissant place au troisième vin, un Salon 1997 qui surprend par sa jeunesse au départ, mais qui se marie parfaitement à l’élégance du plat. Le ’97 est posé et droit, vin et met trouvent leur harmonie.
Trois vins à table, l’arôme de truffe qui envahit la pièce et des discussions qui dérivent sur plusieurs sujets. Au dessert nous avions choisi le Delamotte Rosé, mais suite à quelques échanges sur les millésimes des années soixante-dix et en vue de la suite en cuisine nous optons pour un Salon 1976, dégorgement initial et vieilli sur liège depuis près de vingt ans. Le dessert est un financier merveilleux qui soutient une couche de poires rôties en cube façon duxelle ; il n’y a rien à ajouter, rien à supprimer, la bouteille est en condition parfaite et l’accord est tout simplement symbiotique.

Une vraie partie de plaisir et encore un exemple qui confirme que le Blanc de Blancs à maturité est un accord parfait pour la truffe blanche dans tous ses états.


L'équipe de la soirée

 

03/09/2008

Salon - Delamotte at Jardine restaurant, Cape Town

Nous avons eu le plaisir de présenter les vins de Salon - Delamotte au marché sud-africain au mois de juillet dernier. Nous travaillons en effet avec un distributeur local, Cape Exclusive Wines dont nous sommes le seul fournisseur étranger. Cette société distribue un petit portefeuille de 12 très beaux domaines sud africains, notamment Kanonkop, Rustenberg, Vergelegen, Hamilton-Russell, Neil Ellis, Delheim, Overgaauw, Capaia, Oak Valley, Saxenberg et Buitenverwachting.

Historiquement un centre d’affaires boudé par les noctambules, le centre du Cap s’est transformé ces 5 dernières années pour attirer davantage de bars et de bons restaurants ouverts le soir.
Jardine est un restaurant récent au centre de la ville du Cap sur Bree street. Uniquement ouvert le soir, Jardine s’est ouvert ce midi là spécialement pour accueillir Salon – Delamotte et sa tablée de convives.

J’ai trouvé les accords vins et mets particulièrement astucieux, et une réalisation des plats très élégante et sans artifice. Voici le menu du jour qui a très bien fonctionné avec tous les vins, avec une note particulière pour le Delamotte 1999 et peut-être un petit bémol sur l’accord du Salon 1997 qui étonnamment s’est effacé devant le vin.

-----

We had the pleasure of presenting the wines of Salon – Delamotte to the South African market last July. We have joined up with a local distributor, Cape Exclusive Wines, to who we are the sole supplier of imported wines. Their list comprises of a small selection of fine South African wine estates, namely Kanonkop, Rustenberg, Vergelegen, Hamilton-Russell, Neil Ellis, Delheim, Overgaauw, Capaia, Oak Valley, Saxenberg et Buitenverwachting.

Historically the centre of Cape Town was a busy CBD with few bars and a handful of fine restaurants open at night, but over the past few years the centre has been redeveloped and more and more bars and restaurants are catering for the flow of nocturnal bustle.
Jardine is a relatively recent restaurant on Bree street. Usually open for dinner only, Jardine opened specially to welcome Salon –Delamotte to lunch with a table for 12.

The fine food/wine pairing was a success, elegant and without unnecessary glitter. You will find below the menu du jour which worked well with each wine, with a special note to the Delamotte 1999 although the Salon 1997 surprisingly dominated its pairing.


LUNCH - 29th July 2008

Delamotte brut aperitif

Delamotte Blanc de blancs NV
West coast oyster with black radish and ginger
Huître de la côte atlantique avec radis noir et gingembre.

Salt and sugar cured trout with pink grapefruit dressing and cauliflower
Pannacotta
Truite rose cuite au sel et au sucre, cellules de pamplemousse rose et pannacotta de chou-fleur

Delamotte Blanc de blancs 1999
Pea risotto with fried frogs legs and salsa verde
Risotto aux petits pois, chair de cuisses de grenouilles et persillade.

Salon 1997
Roasted springbok with apricot, hazelnut and watercress
Springbok rôti, abricot, noisette et cresson

Delamotte rosé
Vanilla roasted pear with mascarpone
Poire rôtie à la vanille, mascarpone

25/06/2008

5 mythical wines in Beijing, "Homage to Beijing - The Great Growths of France"

On June, 18th 2008, a dinner was organised by CH'NG Poh Tiong for Credit Suisse to celebrate the cultural, creative and artistic role of Beijing. For this celebration, he selected as he said :"five of the greatest wines on our planet"
Champagne Salon 1996
Chateau Cheval Blanc 1996
Chateau Margaux 1996
Chateau Petrus 1996
Chateau d'Yquem 1996
The Five Great Growths of France were selected to represent the five rings of the Olympics for this dinner.

Lire la suite "5 mythical wines in Beijing, "Homage to Beijing - The Great Growths of France"" »

17/04/2008

L'oursin et Salon 1976

Deuxième article de suite extrait du blog vivant de François Audouze, mais on ne peut pas résister de partager ses émotions avec le vin.

Extrait du bulletin de François Audouze.

www.academiedesvinsanciens.org

"Le Champagne Salon 1976 est certainement le meilleur Salon 1976 que j’aie bu. C’est une bonne nouvelle, car cela montre que le 1976 évolue encore en s’améliorant, signe de jeunesse. J’aurais volontiers tendance à dire qu’il est à un moment idéal pour Salon. Il n’a pas encore la maturité assise d’un 1959, qui est l’un des plus grands Salon, mais il a toujours la folle jeunesse qui est toute excitante. L’accord du Salon avec l’oursin est pénétrant. Les gargantuesques lamelles d’oursin ont un sucre dosé qui excite délicieusement la bulle du champagne. Au contraire, l’huître goûteuse rejette le champagne, comme si l’iode violent l’étouffait et je fais anticiper l’entrée en scène du Bâtard Montrachet François Gaunoux 1962. L’accord est beaucoup plus convaincant, la solidité du Bâtard domptant la fougue marine des délicieuses huîtres en gelée.

La chair des Saint-Jacques est exceptionnellement bonne, et le Bâtard-Montrachet joyeux est à son aise. Je triche un peu en essayant le foie gras aussi avec Salon1976 et le mariage du foie est meilleur qu’avec le Bâtard. Je n’ai éprouvé le besoin d’essayer sur les coquilles. Mais, soyons plus coquin, et c’est avec le Mumm 1937 que le foie gras est encore mieux mis en valeur. Vieux champagnes et foie gras, c’est un conseil que je donne souvent."

31/01/2008

Et la danse dura deux jours. François Audouze et Salon 1988

 

Extrait du bulletin 258 du 28 janvier 2008 de François Audouze.

www.academiedesvinsanciens.org

[…]
« Je suis de bonne humeur. Ma fille cadette nous a envoyé une grosse truffe qui aurait dû arriver à Noël, mais en ces temps d’ « instant communication », elle a dû rouler toute seule jusque chez nous (la truffe). Je suis allé au village, j’ai acheté des fleurs et un très joli bijou que ma femme avait repéré avant Noël. De retour, j’ai décidé d’ouvrir Champagne Salon 1988. Le menu sera : Olives noires, crème de sardines sur toasts, foie gras en terrine sur toasts, pommes de terre à la truffe et à la crème, et pour la fin, on verra, car il faut qu’il reste du Salon pour demain, pour pâtes et truffe sur un faux-filet. Pour l’instant mes papilles s’échauffent.

Avec l’olive noire assez salée, c’est la sonnerie de Diane, qui annonce le réveil du Salon, faisant apparaître un tombereau de fruits blancs et roses. Avec le foie gras en terrine, délicieux, c’est un accord poli, bien construit. Mais avec la mousseline de sardines très douce, c’est complètement tonitruant. Le Salon se débride. Et c’est un jaillissement extraordinaire. Je vois de la groseille blanche, de la groseille à maquereau, de la rose, du coing, et tout ça sur une bulle qui sert de catapulte. Je vais voir ce que ça va donner sur la truffe, mais sur cette mousseline de sardine, c’est fou ! La mousseline de sardines je la tartine sur une baquette à l’ancienne, pure. C’est ainsi que j’avais commencé pour le foie gras. J’essaie maintenant le foie gras avec un peu de pain brioché à peine sucré. Et l’accord se fait mieux, car le léger sucré de la brioche excite le Salon 1988 pour lui donner un charme redoutable.

Ce sont deux accords très différents. Et à chaque fois, Salon 1988 s’en sort comme un Oscar de la Hoya, le Golden Boy de la boxe. Je vais de merveille en merveille !

La pomme de terre à la crème et à la truffe est une recette de Bruno que ma femme a adoptée. Sur ce plat délicieux, ce qui est invraisemblable, c’est que Salon perd son côté fruit généreux pour devenir vineux, et dans la ligne historique de Salon la plus pure. C’est le vineux qui fait la réputation de Salon. Et il est, pour cette année, d’une pureté exemplaire. J’ouvre ensuite un Saint-Marcellin fermier (je ne savais pas qu’il en existait de fermiers), particulièrement jeune, et l’image qui me vient est la suivante : dans la jungle, Nicolas Hulot accompagné d’une chercheuse du CNRS, est à la recherche de serpents. La scientifique en prend un avec un compas qui enserre le bas de la tête. Et le serpent se tortille dans tous les sens. C’est cela que fait Salon : il se tortille dans tous les sens. Il reste Salon, mais il est complètement affolé.

J’ouvre ensuite un camembert bien de chez nous qui sera mûr dans deux à trois jours. Et là, miracle du champagne, miracle de Salon, le champagne se met à ressortir tous ses fruits, devenant aussi flamboyant qu’il l’était à l’ouverture. Il est joyeux, opulent, fruité, heureux d’être là. Fregoli, je vous dis, Fregoli. Pendant que j’écris ces lignes (j’ai abrégé le repas pour garder du Salon demain), je le bois sans accompagnement, car il est inutile de penser à un dessert après l’accord camembert et Salon, et j’ai en bouche une imprégnation infinie, faite de fruits roses et rouges maintenant, d’une bulle lourde comme du plomb et d’une trace en bouche longue comme un plaisir sans fin.

Reprise du combat par chaud soleil. Nous déjeunons dehors. Sur le faux-filet seul, le reste du Salon 1988 est un interlocuteur poli. Je verrais très bien ces dames qui guident les visites privées d’un musée confidentiel. Il y a la délicatesse et la connaissance, mais la situation ne brille pas par une sensualité débridée.

Sur des fettucini que ma femme a cuits sans aucun adjuvant et sans contact avec la truffe qui est en lamelles dans un petit bol, le Salon, qui a perdu à peine sa bulle, mais suffisamment pour le faire paraître un peu plus âgé, gagne en noblesse. Je le verrais bien déambuler, dans les salles capitulaires de l’Escurial comme la noblesse espagnole. Car il est noble le gaillard, avec toujours des évocations florales et fruitées, mais devenues plus raffinées et strictes. Et quand le camembert arrive, avec un jour de plus qui lui va à merveille, le Salon devient le loulou de banlieue. Ca surine sec à Noisy-le-Sec. Ca danse la java dans mon palais et je suis aux anges. Il reste dans mon verre quelques gouttes pendant que j’écris, et le champagne est fruité, a gardé son teint de rose et des évocations florales et de fruits blancs, roses et rouge pâle. Il est vineux bien sûr mais avec un romantisme certain. Mon Dieu que c’est beau.

Amicales salutations de François Audouze »

 

17/12/2007

Dîner des amis de Bipin Desai - Wine Dinners

Le septième millésime de ce rendez-vous annuel marquant la visite de Bipin Desai à Paris, François Audouze et quelques producteurs de vins se retrouvent autour d'une table, à chacun d'apporter un flacon à partager.

Philippe Bourguignon et Alain Pégouret du restaurant Laurent ont préparé un menu pour accueillir la liste de ces douze vins entre onze amis.

 

Les convives

François Audouze
Jean Berchon
Didier Depond
Jean-Charles de la Morinière
Alfred Bonnie
Etienne de Montille
Bernard Hervet
Jean Nicolas Méo
Aubert de Villaine
Alexandre de Lur Saluces

Le menu

Rouelles de pied de porc
1 magnum de Champagne Dom Pérignon Oenothèque 1973 de la part de Jean Berchon

Huîtres spéciales "Gillardeau" N°2 dans leurs coquilles, bouillon de mousserons citronnés
1 bouteille de Champagne Salon 1979 de Didier Depond

Homard cuit dans un buerre mousseux, pleurottes et trompettes de la mort
1 bouteille de Château Haut-Brion blanc 1966 de François Audouze
Et 1 magnum de Corton Charlemagne Bonneau du Martray 1969 de Jean-Charles de la Morinière

Foie gras de canard rôti, posé sur une cracotte, truffes noires
1 bouteille de Château Malatric-Lagravière 1947 d'Alfred Bonnie

Lièvre à la cuiller
1 magnum de Pomard "Rugiens" 1978 de Montille d'Etienne de Montille

Râble de lièvre saisi en cocotte, salsifis et jus court
1 bouteille de Chambertin "Clos de Bèze"1978 Faiveley de Bernard Hervet
Et 1 bouteille de Corton "Clos Rognet" 1959 Méo-Camuzet de Jean Nicolas Méo

Risotto à la truffe blanche d'Alba
1 bouteille de La Tâche 1962 Domaine de la Romanée Conti d'Aubert de Villaine
Et 1 bouteille de Pommard "Epenots" 1929, J. Drouhin de François Audouze

Mille-feuille-gaufrette à la mangue
Château de Fargues 1947 d'Alexandre de Lur Saluces

Petits financiers aux noix
Vin de Paille 1921, Jean Bourdy de François Audouze

Le blog de François Audouze...

12/12/2007

Seaham Hall & The Serenity Spa

Mercredi 10 octobre 2007


Corney & Barrow et Champagne Salon - Delamotte se sont réunis autour de la table du White Room de l'hôtel Seaham Hall pour découvrir des accords vins et mets. Ce "Country Hotel & Spa" moderne et épuré nous apporte une bouffée d'air frais au bord de la mer du Nord, près de Newcastle. Un lieu serein.

Le repas était partagé avec quelques clients de l'hôtel en compagnie de sa directrice, Debrah Dhugga.

www.seaham-hall.com

Delamotte Brut

***

Delamotte Blanc de Blancs NV
Grape juice - yeast foam
Jus de raisin - mousse de levure
&
Tomato - Yoghurt - Caviar

***

Delamotte Blanc de Blancs 1999
Roast scallop - Jerusalem Artichoke - Vanilla beef jus
Saint Jacques rôti – Topinambour - Jus de boeuf vanillé

***

Delamotte Blanc de Blancs 1990
Caramelised veal sweetbread - Confit cepe – Pumpkin - Parmesan
Ris de veau caramélisé – Cèpe confit – Citrouille – Parmesan

***

Salon 1996
Slow-cooked Turbot – Langoustine – Cauliflower – Sorrel – Oyster vinaigrette
Turbot cuit sous vide – Langoustine – Chou-fleur – Oseille – Vinaigrette d’huître

***

Delamotte Rosé NV
Textured pear Bellini
Bellini de poire épais
&
Raspberry – Basil – Mascarpone – Olive oil
Framboise – Basilic – Marscarpone – Huile d’olive

29/11/2007

Dîner au Square, Londres - Le Claret Club

Jeudi 22 novembre 2007 

L'idée de ce dîner était lancée depuis un certain temps. Denis Houlès, fondateur du Claret Club de Londres réussit un coup de maître à son aise en coordinant un ensemble de vins, un ensemble d'invités cohérents et un travail exceptionnel d'accords en cuisine avec le chef du Square.

 

Chef de cuisine du Square (deux étoiles au Michelin) : Chef Philip Howard

Réception : Champagne Delamotte Rosé ravive les papilles

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999 - Cauliflower Bavarois, roast chicken jelly and cèpe foam

Champagne Salon 1996 - Sauté of Scottish langoustine tails, parmesan gnocchi, emulsion of potato and truffle

Champagne Salon 1983 - Fillet of Turbot with farfalle, chanterelles with velouté of truffle

Château Léoville Las Cases, Saint Julien 1988 - Loin of Venison 'Wellington', creamed cabbage and beetroot purée

Champagne Salon 1973 - Crème brulée with confit pineapple

 

Les accords étaient plus que cohérents. Le plus étonnant etait le Salon 1973 sur un dessert cremeux, mais ce que le menu n'élabore pas c'est le sucre bien retenu venant uniquement du confit et une crème brulée relevée à l'huile de noisette donnant de quoi lier le vin éponoui et le cremeux du dessert.

Le dîner s'est terminé avec deux bouteilles : Un Château de Laubade, Bas-Armagnac 1946 et un Quinta do Noval, Tawny Port Colheita 1964

 

27/11/2007

The Setai hotel - South Beach, Miami

Le 23 octobre 2007 avec Chef de cuisine Jonathan Wright et chef sommelier Sergio Caceres.

 

Reception - Champagne Delamotte Brut NV

Steamed shrimp Har Gau, bonito braised turnips, sea urchin and caviar - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999

Lightly smoked columbia river slmon, celery root purée, slow cooked cipolini onions, Pinot Noir reduction - Champagne Delamotte brut Rosé NV

Steamed fillet of Florida yellowtail snapper filled with fresh crab, lemongrass and coconut emulsion - Champagne Salon 1996

Slow roast Bosc pear, almond blanc mangé, Amaretto jellypear sorbet - Royal Tokaji Saint Tamas 1st Growth Aszu 6 Puttonyos

L'Escalier - The Breakers Palm Beach

Mercredi 24 octobre 2007, un dîner qui met Champagne Delamotte à l'honneur avec l'accueil de Virginia Philip, chef sommelière de l'hôtel.

Reception - Champagne Delamotte Brut NV

Seared diver scallops, lobster risotto, lemon, bacon buerre blanc - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999 & Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1990

Wild Burgundy escargot, sweet garlic purée, braised onions, brioche, Maldon sea salt - Domaine Faiveley, Latricières-Chambertin Grand Cru, 2002 & Latricières-Chambertin Grand Cru, 1993

Pancetta wrapped wild Alaskan halibut, braised oxtail terrine, swiss chard, porcini spaetzle - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1996 magnum & Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1985

Spiced cranberry consommé, rasberries, fromage blanc, feuilletage crisp, pecan foam - Champagne Delamotte brut Rosé

Milano - Ristorante GOLD

Jeudi 8 novembre 2007

 

Bollicine, Oro con battuto di scampi e caviale - Champagne Delamotte Blanc de Blancs

Foie Gras, Sfogliatelle di mele e cipolle rosse - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999

Risotto ai carciofi, taleggio e rabarbaro - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1996

"Nougat" di faraona alla frutta secca e zucca - Ceretto Barolo Bricco Rocche 2000

Schegge di Parmigiano "Bonat" 7 anni - Champagne Salon 1996

Gold Chocolate box - Don PX 1958

Ristrorante Piazza Duomo, Alba

Un dîner fabuleux avec notre importateur, et grand producteur de vins du Piemont, Ceretto.

Dîner du 10 novembre 2007

Chef Enrico Crippa

 

Paté di Fegatini di Coniglio con tartufo bianco d'Alba - Champagne Salon 1988

Crema di patate d'Alta Langa, uovo di Qualglia, Lapsan Souchong - Domaine Jacques Prieur, Montrachet 1991

Agnolotti di Grasso e Fonduta di Castelmagno - Ceretto, Barbaresco Bricco Asili magnum 1974

Petto di Coturnice cotto allo spiedo, salsa albufera - Ceretto, Barolo Bricco Roche magnum 1990

Macedonia di Frutta e Verdura : Inverno - Château d'Yquem, Sauternes 1944

Da una zucca... Biscotto... Semi... Flan... Latte di Mandorele e Mandarini - Bodega Toro Albala', Dom PX, Montilla Moriles 1910

Piccole frolle ai "Puciu" e the al "Puchiu" - Maison Dudognon, Selection des Ancêtres, 1er cru Cognac 1906

21/11/2007

Champagne Salon 1995 By Jay Mc Inerney, House and Garden

Wine Week Feast

Oct, 30th 2007

This past week the wine world descended on New York for the Wine Spectator Wine Experience or whatever the hell it's called. I avoided most of the big tastings and lunches, but I did have three French winemakers over for dinner. Marc Perrin of Beaucastel, Thomas Duroux, director Château Palmer, and Etienne Hugel of the Alsatian Hugel & Fils. Lora Zarubin was supposed to help me with the cooking but at the last minute she got sick. I kept in simple, heirloom tomatoes which I had picked up in Long Island the night before, Burrata from Citarella, and ribeyes from Florence Meat Market on Jones Street which I grilled on the Weber on my terrace.The weather turned to shit that day, but fortunately I had a retractable awning under which to cook. The guys arrived late, having gotten stuck on the subway. Then we got into it. A bottle of '95 Salon, courtesy of their friend Didier Depond, who was stuck in France. An incredibly light, long, delicate champers, especially against the big, burly '95 Krug which I opened for comparison.

http://www.houseandgarden.com/winefood/blogs/jay

Lire la suite "Champagne Salon 1995 By Jay Mc Inerney, House and Garden" »

Australia, Melbourne, Sept, 30th, Pearl restaurant

Geoff Lindsay, chef & owner of Pearl restaurant, one of the most highly regarded restaurant in Melbourne, created a menu for the venue of Didier Depond, Chairman of the Executive Board of Champagne Salon & Champagne Delamotte :

 

 

 

Champagne Delamotte Brut NV

 

A roast duck and thai basil broth infused with ginger and tapioca

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999

 

Morel, oyster and enokii mushroom tempura with crisped shiso and wasabi salt

Champagne Delamotte Blanc de Blancs NV

 

Seared bass groper with asparagus puree hazelnut and truffle oil

Champagne Salon Blanc de Blancs 1996

Champagne Salon Blanc de Blancs 1988

 

Sukiyaki of moondara beef with tofu, siitake, enoki and daikon, shiso and chrysanthemum shoots, dashi broth added at the table

Champagne Delamotte Rosé NV

 

One side only seared yellowfin tuna, sweet smoked fish salas with galangal and kaffir lime

Champagne Delamotte Rosé NV

 

"iced pearl"

A pearl of glazed lime sorbet and vanilla ice cream

Champagne Delamotte Brut NV

 

 

 

18/10/2007

Dejeuner de François Audouze chez Yvan Roux, accord autour du Salon 1990

Extrait du bulletin 239 Wine-dinners, de François Audouze

Au cours du dejeuner chez Yvan Roux. nous avons discuté avec lui du dîner que nous voulons faire le elndemain avec des grands champagnes sur la cuisione de Jean-Philippe Durand. Yvan nous propose de venir choisir quelques produits de ses chambres froides. Nous voici de nouveau le lendemain midi ayant en main une coupe de Laurent-Perrier Grand Siècle, observant Yvan découpant un agneau entier pour nous offrir le ris. Hélas, il n'est plus là, les poumons et la trachée ayant été enlevés avec ce précieux abat. Yvan découpe pour nous de copieux pavés de thon et nous donne des coquilles Saint-Jacques. La cuisine va bientôt bourdonner pour préparer le festin de ce soir.

Le moment arrive. Jean-Philippe occupe l'espace avec une organisation quasi militaire. Son ballet est très impressionant car il gère les composantes de plusieurs plats simultanément, avec une minutie qui force l'admiration.[...]

La mise en bouche est une petite endive confite à la compotée d'oignons nouveaux et copeaux de Serrano. Le champagne Salon 1990 annonce par ses fragrances que l'on est déjà dans le sublime. Ce qui frappe en bouche c'est la noblesse de ce champagne. Pensant au compte-rendu que je ferais de ce repas, j'essaie d'imaginer comment le caractériser. Et nous en discutons. Toute saveur que l'on expimerait serait réductrice et ne décrirait pas l'immense compléxité de ce champagne brillant. Doit-on parler de fleurs blanches, de poire, peut-être, mais c'est partiel.

Je suis un peu gêné par les oignons nouveaux doucereux et je fais l'essai d'une feuille d'endive seule, qui a cuit dans un bouillon de fenouil, mélisse et cardamome et l'accord est beaucoup plus convaincant, car l'amertume de l'endive fait vibrer le Salon.

Le plat qui est prévu pour ce Salon 1990 est du thon mi-cuit présenté sur des batons de rhubarbe et accompagné d'un coulis de poire et un soupçon de rhubarbe et de citron vert. La chair du thon que nous avait donné Yvan Roux est prodigieuse. Alors que j'écris souvent que je préfère l'accord de la chair pure avec un vin, le résultat inverse est spectaculaire. Le Salon 1990 avec le thon, c'est bien. Mais avec le coulis de poire, c'est tout simplement prodigieux. Ma fille a reconnu la poire dans les arômes du Salon. L'osmosethon, poire et Salon 1990 est éblouissante. Nous sommes ici de plain-pied dans la gastronomie la plus raffinée. Et le Salon sur le thon est totalement différent du même Salon sur l'endive, ce qui montre que la fléxibilité d'un champagne est l'une des ses caractéristiques et que sa description est impossible tant elle dépend du contexte.

02/10/2007

François Audouze raconte Salon

Extrait du buletin 237  - Wine-dinners

"La dernière de nos petites filles, de quinze jours à peine, arrive dans notre maison du sud. les parents s'installent dans leur appartement. Sous le vacarme des cigales, le premier déjeuner est un prétexte pour fêter Lise. Un champagne Salon 1996 s'impose. Il affiche une forte personnalité. Il claque sur la langue et les olives noires le provoquent avec efficacité. Il va se domestiquer c'est logique, mais il a déjà beaucoup de charme."

"Les occasions de boire sont nombreuses, car le prétexte de la naissance de Lise est assez facile. J'avais prévu quelques munitions de gros calibres. J'annonce donc que l'on boira champagne Salon 1990. La vois de Lise étant joliment placée, la fatigue se lit sur les visages féminins. Pas de cuisine mais des sushi, pour simplifier les ordonnancements. le spécialiste local ayant choisi de s'entourer de top models pour manier le riz et livrer les commandes clients, il est assez légtime que je me dévoue pour aller passer commande. Et nul autre que moi n'ira quérir la livraison au portail, pour accueillir la déesse aux plateaux.

Après quelques vocalises de Lise, j'ouvre le Salon 1990. Un saucisson assez viril prépare la bouche à accepter ce champagne qui me conquiert par son miel, ses teints floraux de couleur blanche, et cette longueur insistante invraissemblable. Saucisson, tapenade, olives noires, tout révèle la splendeur du champagne.Voyant avec quelle vitesse s'annonce la décrue du Salon sur le seul apéritif, je décide de l'écarter et d'ouvrir un champagne Henri Giraud de Ay, champagne brut fûts de chêne 1996. le champagne est fort bon, sert de faire valoir au Salon qui n'en devient que plus sublime, mais tient sa place beaucoup plus ambré, plus agé, ce qui est paradoxal, fumé et typé que le Salon. C'est surtout sur la longueur que la différence est flagrante.[...]

Le Salon 1990 prudemment conservé revient en scène et sur des petits dés de pain d'épice mouillés de jus de citron, l'accord est amusant, mais restreint le vin. J'ai l'idée de tartiner sur des galettes de la mère Poulard de la confiture de rhubarbe, ce qui redonne de la longueur au Salon. Et quand on goûte la confiture à la rhubarbe seule, alors le Salon chante, trouvant sa vibration et une longueur infinie.

Lire la suite "François Audouze raconte Salon" »

01/10/2007

Les Champagnes Salon et Delamotte au restaurant Il Vino

Le 24 septembre dernier, le tout nouveau restaurant d’Enrico Bernardo à Paris, Il Vino, a ouvert ses portes en avant-première aux Champagnes Salon et Delamotte pour un déjeuner - dégustation aussi original que surprenant.

Salon 1997 spécialement dégorgé pour l’occasion, s’est officiellement présenté à la pléiade de spécialistes champagne venus le découvrir, tandis que Delamotte s’est décliné à travers ses plus grands millésimes.

 

Pour consulter le site du restaurant Il Vino, cliquez sur le lien : http://ilvinobyenricobernardo.com

04/09/2007

Happy Birthday Vila Viniteca, Barcelona, Spain !

Vila Viniteca, our exclusive importer in Spain, celebrated its 75 birthday last July !

The celebration took place in Drolma restaurant in Barcelona. 

Have a look at the menu and you will start being hungry & thirsty :

"Hommage" Als mestres

 

Crema fina de blat de moro amb foie i gelée de tofona, ravioli de carbassa i vieira

Champagne Salon 1996

 

Caldereta, Arros de Llagosta, Suquet de closca d'estui

Marcel Deiss Altenberg Bergheim GC 2001

Leroy Hospices de Beaune Meursault-Genevrières Cuvée Baudot 1964

Château Haut Brion Blanc 2003

 

Bou amb Salsifins, Costella de porc iberic amb tirabecs

L'Ermitage 1998 magnum

Petrus 1995 magnum

Pingus 2003 magnum

 

Saint Felicien, Tres tofones, Ibar i Don Ribesino

Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Saint Urbain SGN 1998

Château d'Yquem 1967

 

Quenelle de vainilla, Pressec de vinya, gelat de menjar blanc, Lingot de xocolata, crema de vainilla de Tahiti

Niepoort Colheita 1962

Chateau Dereszla Eszencia 1947

Un printemps au Château Les Crayères pour le Salon 1996

Le printemps était "Mesnilement" pétillant au Château Les Crayères. Didier Elena, chef doublement étoilé, proposait durant tout le mois de mai un menu tradition de champagne. C'était l'occasion de découvrir ou redécouvrir le champagne Salon 1996. Pour le sublimer,  bar de ligne, betteraves rouges, caviar osciètre d'Iran. Un enchantement

www.lescrayeres.com

09/07/2007

Les champagnes Salon et champagnes Delamotte dans un des temples de la gastronomie en Belgique

Le 3 juillet dernier, le Kasteel Withof, établissement Relais & Chateaux à proximité d'Anvers, recevait les champagnes Salon et champagnes Delamotte.

La journée était placée sous le signe des accords mets et champagnes.

Jurgen Lijcops, directeur de l'établissement, le chef Peter Coucquyt, et Didier Depond, des champagnes Salon et champagnes Delamotte avaient élaborés un menu mettant en exergue toute la typicité de nos vins du Mesnil.

 Au programme :

Apéritif au Champagne Delamotte Blanc de Blancs

 

Elbot, courgette et le vert de blette, écume de pommes de terre ratte du Touquet

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999 - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1990

 

Ris de veau braisé, crème d'amandes, raisins et girolles

Champagne Salon 1996 - Champagne Salon 1995

 

Suprême de poulet élevé au maïs, asperges vertes et morilles, sauce parfumé au Vin Jaune

Champagne Salon 1990 - Champagne Salon 1983

 

Oude Reypenaere et Parmesan Regiano

Champagne Salon 1976 en magnum

 

Pain perdu, salade de fraises et framboises au sancho, glace à la verveine citronnée

Champagne Delamotte Rosé

Lire la suite "Les champagnes Salon et champagnes Delamotte dans un des temples de la gastronomie en Belgique" »

François Audouze honore Salon 1982 chez El Bulli

François Audouze raconte avec brillo son expérience El Bulli autour de 30 plats de Ferran Adrià et une bouteille de Champagne Salon 1982.

Cliquer ci-dessous:

http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/1212-experience-inoubliable-au-restaurant-El-Bulli-et-un-vilain-desagrement.html 

 

Lien vers le blog de François Audouze - www.academiedesvinsanciens.org

04/04/2007

Wolfgang Puck - Accords Champagne et mets

Champagne et mets et non mets et Champagne, car Wolfgang Puck avait le défit de créer 4 plats pour accompagner 15 champagnes imposés de Delamotte et Salon.

Lors de la dernière dégustation des Champagnes Salon et Delamotte (voir note dans dégustations) le célebre chef Wolfgang Puck a mis en oeuvre des accords difficiles à réaliser, avec une parfaite symbiose champenoise.

Food pairing with Champagne in this instance is the challenge that was set up for Wolfgang Puck at our tasting of Champagne Salon and Champagne Delamotte at his restastaurant, Le Chinois on Main. 4 courses were designed to pair with 15 different champagnes, difficult task which the Chef managed with "Champenois" flair.

Chinois on main Cuisine

MENU

Champagne Delamotte Blanc de Blancs Brut 1999, 1997, 1996, 1990 & 1985 - Pithivier of Black seabass with ginger champagne nage / Pithiviers de bar avec une mousse au champagne et gingembre.

Champagne Salon 1996 & 1995 - Grilled Santa Barbara prawns with black squid risotto / Gambas grillés sur Risotto à l'entre de sèche.

Champagne Salon 1990, 1988 & 1983 - Stir-fried duck legs and seared breast with long life noodles in lettuce cup / Sauté de manchons de canard et magret saisi sur nouilles et laitue.

Champagne Salon 1982, 1976, & 1973 - Snake river wagyu beef with yuzu wasabi glaze / Boeuf et son jus déglacé au yuzu wasabi.

Salon et Delamotte au Chinois on Main, Santa Monica USA - 24/03/2007

Ce premier week end du Printemps nous avons fait une dégustation inédite outre-atlantique.

Grâce au talent et la passion de Bipin Desai, nous avons pu faire une dégustation avec 24 inconditionnels du Champagne Salon au restaurant californien mythique du Chef Wolfgang Puck, Le Chinois on Main.

Nous avons dégusté 5 millésimes de Champagne Delamotte Blanc de Blancs et 9 millésimes de Champagne Salon autour d'une cuisine précise et cohérente étudiée par le Chef Wolfgang Puck.

 

We welcomed the first week end of Spring this year with an unprecedented tasting in the US.

Thanks to the talents and passion of Bipin Desai, was organised a tasting with 24 Champagne aficionados at Wolfgang Puck's historic restaurant, Chinois on Main.

Around 5 vintages of Champagne Delamotte and 9 vintages of Champagne Salon, Wolfgang Puck designed a precise and coherent tasting menu daring some complex pairing with the older vintages.

Photo ci-dessus : Didier Depond, Wolfgang Puck, Bipin Desai. 

Les convives allaient redécouvrir la grandeur de Salon. En effet, les millésimes de Salon ont d'abord imposé le silence, ensuite la tempête de tant de sensations mêlées aux mets. Grands, puissants et étonnants de fraîcheur jusqu'au mythique 1951 que seules deux maisons champenoises ont osé produire, et quel vin!

En sus, on eut en surprise supplémentaire la découverte des grands vins de Delamotte. Un consensus s'est installé autour des 6 tables avant même d'attaquer les vins de Salon. Delamotte s'impose avec sa minéralité noble, sa tenue exemplaire et le dégradé complexe d'un millésime à l'autre; cela sans note d'oxydation excessive, même sur le 1985. Pourtant tous ces vins étaient dégorgés depuis la première commercialisation.

 

Tasting Salon first imposes a general silence, then comes the storm of sensations being shared from table to table. Great, powerful and surprisingly fresh coming to the pinnacle of Champagne Salon 1951, an extremely rare vintage that only two houses dared produce, and how right they were.

The real surprise of the tasting was found where least expected, in the great wines of Delamotte. Consensus came over the 6 tables, all were blown over by the noble minerality, exemplary structure and panorama of complexity from one vintage to the other. None of the wines showed any note of oxidation, and the purity of 1985 made a stand. To be noted that all the Delamotte bottles were disgorged at first release, and had been ageing on cork since.

Wines tasted

Delamotte Blanc de Blancs 1999

Delamotte Blanc de Blancs 1997

Delamotte Blanc de Blancs 1996 Magnum

Delamotte Blanc de Blancs 1990

Delamotte Blanc de Blancs 1985

Champagne Salon 1996

Champagne Salon 1995

Champagne Salon 1990

Champagne Salon 1988

Champagne Salon 1983

Champagne Salon 1982

Champagne Salon 1976 Magnum

Champagne Salon 1973

Champagne Salon 1951

 

Voir la note sur les accords mets et vins dans "Les gourmands ont la parole".

28/03/2007

Quelques suggestions d'accords avec le petit dernier de chez Salon !

Pour vous mettre en appétit, stimuler vos papilles ou bien staisfaire une irrésistible envie de cuisiner pour vos proches, voici quelques plats qui s'accorderont fort bien avec notre millésime 1996 :

des fruits de mer, un homard aux senteurs d'algue, des saint-jacques, un parmentier de pommes de terre au caviar, une casserolle de veau aux morilles

Consommez votre Salon 1996 à peine frais, entre 13 et 15°

(Source : magazine Offrir Club, septembre 2006)

27/03/2007

Réveillon de la Saint Sylvestre 2006 au Ritz avec Salon 1996 !

Avec quelques mois de retard, nous l'admettons, nous ne résistons pas à l'envie de vous faire partager ce réveillon magique qui s'est tenu au restautant L'Espadon, au Ritz à Paris. 

L' ambiance était féerique.

Michel Roth a proposé un dîner de réveillon original accompagné d'un sélection de vins exceptionnels :

 Caviar Beluga en écrin de glace, blinis de blé noir et crème

Homard breton au crémeux de romanesco, coulis acidulé au vinaigre de champagne

Champagne Salon 1996 en magnum

 

Soufflé d'oursin aux Saint Jacques présenté dans sa coque

et pousses d'épinards

Puligny-Montrachet 1er cru "Champ Canet" 2002 E.Sauzet

 

Turbot aux copeaux de truffes d'Alba, fricasée de girolles et asperges au parmesan

Truffe entière à le fine champagne et tarte friande à l'huile d'argan

Chateau Haut Brion 1998, 1er cru classé de Graves de Pessac Léognan

 

Lire la suite "Réveillon de la Saint Sylvestre 2006 au Ritz avec Salon 1996 !" »

16/03/2007

Un ouvrage à decouvrir d'urgence pour les amoureux de la Champagne et de la gastronomie

Saveurs%20Champagne.jpg

Dans les coulisses des grandes tables se trouve le maitre de cérémonie, Le Chef !

Les étoilés de la Champagne nous livrent ici leur enthousiasme, leur talent et un petit morceau de leur histoire en 90 recettes, des plus simples au plus élaborées.

Rerouvez par exemple, la recette des rillettes de saumon fumé et sa crème grelette par Patrick Michelon, du restaurant Les Berceaux à Epernay. Une pure merveille accompagnée d'un Delamotte Blanc de Blancs 1999; ou bien les ris de veau dorés au beurre salé avec légumes d'hiver mijotés au citron confit, olives Taggiash et pommes soufflées avec un Salon 1996, par le chef Thibaut Serin-Moulin du Chateau de Courcelles.

15/02/2007

La gastronomie du village s'épanouit, enfin!

 

Le Mesnil est spectateur de l'ouverture de son nouveau restaurant éponyme.
Nous y sommes allés à l’heure du déjeuner aujourd’hui pour la première fois.

Une très jolie salle moderne et chaleureuse en décalage avec les habitudes décoratives du cru.
Une cuisine que le chef Cédric Boulhaut (ancien du restaurant étoilé Le Foch à Reims) réussit avec brio,
respectant la sobriété d’une cuisine du terroir relevée d’une pointe de son propre flair ;
aussi bonne que bien présentée, entre les mains de son épouse Stéphanie.

Nous vous recommandons vivement cette nouvelle table, bel ambassadeur des vins du Mesnil.

Les Mesnil
2, rue Pasteur
51190 Le Mesnil-sur-Oger
www.restaurantlemesnil.com

03 26 57 95 57

Le Mesnil has recently overseen the opening of its eponymous restaurant.
A week after opening, we decided to venture to this new (and unique) venue.

A modern yet warm and comforting setting, an alternative approach considering the industry’s decorative habits around here.
Chef Cédric Boulhaut (Michelin-star restaurant Le Foch, Reims) has succeeded with honours
transcending a well-structure traditional cuisine with his own personal touch;
refreshingly modern but not too far from local custom. Food that tastes as good as it looks when presented by his wife Stéphanie.

We highly recommend this restaurant if you’re passing by, fine ambassador of the wines of Le Mesnil.

06/02/2007

Salon réveillonne avec François Audouze

Extrait du bulletin 123 de François Audouze

Le 30 décembre 2006

Le soir, quelques fines lamelles de poutargue pour se préparer la bouche, et j'ouvre un magnum de Salon 1995. Ouvrir un magnum de Salon est quelque chose qui ne me laisse pas indifférent. [...] Un magnum est donc aussi émouvant que la pièce rare d'un collectionneur de timbres, qui la prend en main avec les plus grandes précautions. Nous commençons le dîner avec une soupe épaisse de lentilles où baignent de larges copeaux de truffe blanche. Et l'accord est subtil avec ce champagne très droit, direct, vineux, pur, tranchant. Vient ensuite un classique de mon épouse, adopté d'une recette du prince de la truffe, Bruno, la pomme de terre à la crème, couverte de truffes noires en lamelles. Le goût de ce plat est un hommage à la melanosporum. Et le champagne Salon chante à son contact, permettant à la truffe de prolonger sa trace en bouche à l'infini.

 

Lire la suite "Salon réveillonne avec François Audouze" »

16/01/2007

Salon & Delamotte dinner in Australia

Restaurant URBANE  - Brisbane Australia - Friday 6th October 2006
Hosted by Mr Didier Depond, President of Champagne Salon & Champagne Delamotte.
Presented by Bernadette O’Shea from The Wine Emporium and Mark Dorrell from Luxury Beverage Group, our exclusive importer in Australia.


Mark Dorrell, on the left sharing a glass of  
                                    Delamotte Brut with two Salon & Delamotte devotees

 

Didier Depond in the middle and twoChampagne ambassadors  

Here is the menu from remarkably talented Chef Ryan Squires

Lire la suite "Salon & Delamotte dinner in Australia" »

07/12/2006

Diner Salon & Delamotte à Florence, Italie

                            Pinchiorri.gif

 

 

 

 

November 8th 2006 – Enoteca Pinchiorri, Firenze, Italie

Dinner hosted by Mr Giacolino Gillardi, Ceretto, with the presence of Didier Depond, Chairman of Champagne Salon & Champagne Delamotte

Menu by chefs Italo Bassi & Ricardo Monco

Gamberoni impanati e fritti con purè di finocchi
Champagne Delamotte Brut in magnum

Rotolo di rombo farcito di funghi,
Con cavolfiore gratinato all’ acciuga
Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1996 in magnum

Astice rosolato alla frutta secca
Con passato di ceci al rosmarino e mosto d’uva
Champagne Salon Le Mesnil 1996

Doppi ravioli farciti di burrata e di faraona,
Salsa di Parmigiano Reggiano e sugo d’arrosto
Champagne Delamotte Rosé

Carré d’agnello farcito di lardo di Colonnata con topinambur,
Salsa al rafano e lamelle di tartufo bianco
Barolo Prapó Bricco Rocche 1999 Ceretto

Variazione sulla mela
Don P.X. 1958 Toro Albala

Pinchiorri.JPG

Didier Depond & Mr Giorgio Pinchiorri

18/10/2006

François Audouze goûte Salon & Delamotte

Bulletin.jpg "Didier Depond, Alain Dutournier, et Bipin Desai en photo souvenir de champagne Salon mon chouchou… sous un Alechinsky, un de mes chouchous du groupe Cobra » François Audouze

 

 

 

 

 

 

Extrait du bulletin Wine – dinners de François Audouze :

wine_dinners.jpgbandeau_bulletin.jpg 

 Bipin Desai, ce physicien américain passionné de vins, organise les plus belles dégustations thématiques de la planète.

Après la belle verticale de Château l’Angélus, le groupe cornaqué par Bipin Desai allait poursuivre une semaine de débauche gastronomique : Tan Dinh le lendemain midi, Carré des Feuillants au dîner, dîner à Lille le surlendemain et déjeuner au restaurant Guy Savoy le jour d’après. On me propose de me joindre au groupe au Carré des Feuillants. Je ne me fais pas priver.

La salle du sous-sol, lorsqu’on a dépassé la cave dont on devine les trésors, est accueillante. Portrait et statue clin d’œil du maître, évocations du Sud-ouest rugbystique, c’est chaud au cœur. Nous buvons champagne Delamotte 1999 et Didier Depond qui assiste à ce dîner nous dira que nous sommes les premiers au monde à le déguster, car il fait sa première sortie en public. Ça ne change évidemment pas le goût du champagne, mais ça fait plaisir. Le vin est un peu dosé à mon goût, mais on s’habitue, et on découvre que Delamotte, c’est un « bon plan ». Vivant longtemps à l’ombre de Salon, il n’en a pas la cote, mais c’est un vrai champagne à part entière, de belle expression. Je sens un peu de litchi et de fruits roses.

Nous passons à table et le hasard fait bien les choses, je suis assis près de Didier Depond.

Pour accéder au site wine-dinners de François Audouze, cliquez ici

Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

Lire la suite "François Audouze goûte Salon & Delamotte" »

23/05/2006

Spoon by Alain Ducasse

spoon.jpg  Spoon Hong Kong
Salon & Delamotte dinner
Tuesday, May 23rd 2006
With the presence of Didier Depond

Menu by SPOON Chef Tjaco van Eijken

Delamotte Blanc de Blancs

Delamotte Blanc de Blancs 1999

Pan seared scallops with French « aquitaine » caviar
chilled brocoletti and lemon cream
Delamotte Blanc de Blancs 1997
Lobster crumble with spices, coral/vanilla condiment
and baby spinach/bamboo salad
Salon 1996
Salon 1995
Roasted fillet of veal, harissa condiment, vegetable cannelloni
Salon 1988
Strawberry sable with pistachio ice cream and vanilla milk shake
Delamotte Rosé

 

Archives


flux rss

  • flux rss

a propos

Géré et animé par les équipes des Maisons Salon et Delamotte, ce blog est pour vous l'opportunité d'une relation directe. Alors n'hésitez pas à nous faire partager vos commentaires, vos expériences de dégustation de Salon et de Delamotte.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération