Le Blog des Champagnes Salon et Delamotte: Dégustations Archives

Champagne Salon Champagne Delamotte Le Mesnil sur Oger vin terroir France

Le blog Salon Delamotte

Archives - Dégustations

10/07/2013

Delamotte Collection Blanc de Blancs 1988

A very nice comment on Champagnifique website after a tasting organised last june in Belgium by Michiel Demarey

http://www.champagnifique.be/

28/02/2013

Champagne Salon tasting held by CH'NG Poh Tiong - chinese version

Salon 1999 tasting starting at 3:30, enjoy !  Xièxie!

http://www.vinovideos.com/index.php/interviews/112-weekend-wines-on-location-at-conrad-centennial-singapore-episode-2-of-4.html

03/08/2011

Apéritif un soir d'été.....

"Apéritif impromptu par une jolie soirée d'été. Un Champagne Henriot magnum 1996 sert d'introduction. Classique, bien dessiné, il est l'archétype du champagne de plaisir. Nous tranchons des lamelles de poutargue, de fines tranches de Jabugo viennent exciter nos papilles et un camembert Jort vient ajouter sa touche de doux-amer. Je donne ensuite le choix entre un magnum de Dom Pérignon 1998 et un magnum de Salon 1997 et l'unanimité se fait sur le Salon, alors que mon humeur eût porté vers le Dom Pérignon.

 

Le nez du Champagne Salon magnum 1997 est une pure merveille. Il est vineux et évoque de grands bourgognes, tant le Chardonnay imprime sa marque. En bouche, c'est peut-être un des plus grands 1997 que j'aie bu. Il combine la délicatesse florale avec un caractère vineux qui s'affirme de jour en jour. Compagnon de gastronomie, il s'adapte quasiment à tout et lorsque l'on sert un gigot d'agneau de plus de onze heures, l'accord est saisissant de pertinence. Ce Salon est taillé pour les repas aux viandes expressives. Ce champagne me plait de plus en plus. "

François Audouze, le samedi 30 juillet 2011 - Les Carnets de François Audouze

http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2695-aperitif-un-soir-dete.html


30/06/2011

Salon 1999 & Delamotte 2002 en off de Vinexpo chez Duclot

Le groupe Duclot organisait le 19 juin dernier un magnifique dîner signé Michel Rostang. L'occasion de déguster 9 des plus grands crus bordelais.

  Deg Duclot Juin 2011S.jpg

Les millésimes dégustés :

Lafite Rothschild 1995

Margaux 1983

La Mission Haut Brion 1996

Mouton Rotschild 1986

Cheval Blanc 2001

Petrus 1998

Haut Brion 2000

Latour 1990

Yquem 1997

 

Le Menu :

Menu Duclot Juin 2011S.jpg

Le Homard Bleu, salade de haricots verts, vnaigrette Corail

Les langoustines crues et tourteau relevés de gingembre et pommes "Granny", crémeux de courgettes

Le turbot rôti "meunière", premiers champignons des bois et morilles en mitonnée

Le petit paté chaud de cuisine bourgeoise, sauce poivrade

Le suprême de poigeon "à l'étouffée", purée truffée

La canette "Miéral" au sang, sauce vin rouge liée de son sang et foie gras

Le dessert à l'abricot

Le Panetonne maison

27/05/2011

Salon 1999 ... in a few words

Salon.JPG· Wine Anorak - Jamie Goode (Video, Photos and comments included)

'Taut, concentrated and intense, with a mineral dimension as well as some richer toasty notes... this Salon is superb...'

Click here to read the full article

· Winchester Wine School - Peter Richards

'It's incredibly refined on the palate, with a super fine mousse, a beautifully persistent citric acidity at its core, and a silky savoury body. Hard to believe it's already 11 years old; it seems like its life is only just starting.'

Click here to read the full article

· JancisRobinson.com - Richard Hemming

'Clotted cream, apple pie, chargrilled bread, cookie dough, cheese and mushroom on the nose - fine and refined. Bone dry, searing almost, and terribly subtle on the palate. Definite complexity though, and with some time in the glass displays something of a Riesling-like petrol character, and a little salinity too.' 18+/20

Click here to read the full article

· Decanter Magazine, April Issue

'Pale straw hue with fine bead. Intense nose. Marked vinosity, almost as if there was some Pinot Noir in the blend. Palate a touch austere. Mineral and apple notes. Enormous weight and depth but tightly wound. Long powerful finish.' 4****, 18/20

· Decanter Online -'Champagne Salon launched with Fish 'n' chips' by Adam Lechmere

'Opulent, with flavours of brioche, white bread, white flowers, earth and delicate yeast flavours.'

Click here to read the full article,

· C & B Blog

www.candbscene.co.uk

17/05/2011

Delamotte & Salon get Perfect Pairing Awards

Perfect Pairings Awards.com is a new wine competition that places Chinese Cuisine at the very heart of its focus and attention. Three popular dishes have been identified in Beijing and Singapore, and four in Hong Kong. These were tasted with wines from around the world and assessed for their suitability.

Champagne Salon & Champagne Delamotte received Perfect Pairing Award in the Sparkling category.

http://www.perfectpairingsawards.com/index.php/results

05/04/2011

Champagne Salon 1999 launched with fish 'n' chips

Adam Lechmere from Decanter wrote about 1999 Salon launching in UK

http://www.decanter.com/news/wine-news/518667/champagne-salon-1999-launched-with-fish-n-chips

Interesting pairing experience declared the assistence, as per Didier Depond himself, President of Champagne Salon &nd Champagne Delamotte : "It is the first time I have ever had Salon with hoddock and chips (...) for me the match is pefect." The creamy mousse and opulent minerality of the wine did indeed cut through the batter and robust, perfectly-cooked fish, was the general opinion.

Jamie Goode judged as an "inspired idea" that "rather than match this aristocratic fizz with a Michelin starred menu, Corney and Barrow had the fun idea of launching Salon's latest release with good old fish and chips, at Geales fish restaurant in Notting Hill".

For him "the result was pretty good. Salon 1999 is a lovely Champagne, taut, concentrated and intense, with a mineral dimension as well as some richer toasty notes."

  IMG_0662.JPG 

Wines from the incredible cellar of a european gentleman...

Mysterious tittle for a stunning dinner organised by Acher Merrall last november. Many of us would have loved being part of it or being a good friend of this european gentleman :

Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~
Featuring the Wines from the Incredible Cellar of a
European Gentleman

WINES
1983 Champagne Salon
1985 Champagne Salon 1988 Champagne Salon
~~~~
1961 Château Palmer 1964 Château Palmer
1979 Château Palmer
~~~~
1929 Château Latour 1957 Château Latour
1962 Château Latour 1970 Château Latour
~~~~
1948 Château Margaux
1949 Château Ausone
~~~~
1966 Comte Georges de Vogüé Musigny
1966 Mommessin Clos de Tart
~~~~
Acker Merrall & Condit VVIP Dinner
November 2nd, 2010
Grand Cru Yacht, Victoria Harbour, Hong Kong
~~~~

MENU


Balik Salmon, Oscietra Caviar,
Gillardeau Oyster
~~~~
Baked Quail on Chestnut Confit,
Fine Lentils and Shaved Serrano Ham
~~~~
Grilled Oak Smoked Coquilles St. Jacques on
Beetroot Puree, Raspberry Foam

~~~~
Juniper Berry Roasted Venison Loin, Braised Red
Cabbage, Hazelnut Gnocchi, Cocoa Bean Jus
~~~~
Baked Crottin de Chavignol with
Fig Compote and Truffle Brioche

 

François Audouze découvre le dernier né de chez Salon, le 1999

"Ce qui frappe, c'est l'équilibre de ce champagne. Il est assis, solide, bien planté sur ses jambes. Il est fruité, il a des accents de pâtisserie, et n'a pratiquement aucun aspect citronné.

Sur la poularde de Bresse aux morilles l'accord est spectaculairement bon. J'en suis tout retourné. Didier nous dit que ce 1999 lui évoque le 1982 que je trouve pourtant plus romantique. Il m'évoque plutôt le 1988. Mais Didier a sans doute raison."

Les carnets de François Audouze

Retrouvez l'intégralité du billet sur http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2591-Decouverte-du-champagne-Salon-1999.html

A few pictures of 1999 Salon launching at Raffles Wine, Food & Arts Experience in Singapore....

100_7362blog.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Soret, Raffles' Hotel Wine Director and his team, welcoming Didier Depond

100_7310blog.jpg

 

 

     

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

100_7338blog.jpg  

 

 

Salon 1999 par Patrick Borras, Chef-Sommelier du restaurant Pierre Gagnaire

L'édito de Patrick Borras (Printemps 2011)

"Avec l'arrivée (enfin!) des beaux jours, c'est aussi un nouveau millésime d'un champagne exceptionnel qui s'apprête à débarquer : le millésime 1999 de la maison de champagne Salon."

[...]

Le Salon 1999 est le digne représentant du dernier millésime du XXe siècle, il sera disponible mi-avril. J'ai eu la chance de la découvrir en avant-première il y a quelques, et c'est avec grand plaisir que je vais partager la dégustation de ce champagne d'exception avec vous.

Le Salon 1999 possède une robe jaune pâle, sa bulle est fine et délicate, d'une belle persistance. Son nez est vif et subtil, complexe avec des notes briochées, florales, et des arômes de fruits secs. En bouche, l'attaque est fraîche, agréable, avec une légère vinosité. Sa bulle est crémeuse et onctueuse. Ce champagne est ferme, avec une belle matière, de belles notes d'agrumes apportant une certaine longueur en bouche.

C'est un champagne de tout instant, pouvant être apprécié seul. Il se suffit à lui-même ! Lors d'un repas, sa finesse et son caractère sauront accompagner les mets les plus insolites."

Retrouvez l'intégralité de l'édito de Patrick Borras sur http://www.plus-de-bulles.com/edito/l-edito-de-patrick-borras-printemps-2011.html

19/01/2011

Un réveillon avec Salon...par François Audouze

Extrait des carnets de François Audouze

[...]Jean-Philippe et mon épouse s'affairent en cuisine, et contre toute attente, sur les coups de 18 heures, c'est ma femme qui donne le coup d'envoi : "il faut goûter le foie gras" dit-elle. Jean-Philippe préparant une sauce aux huîtres en a trois de trop (c'est ce qu'il dit), aussi j'ouvre un Champagne Salon magnum 1997. Sur l'huître à l'iode explosif, le Salon est un flash de bonheur. Il est iode lui-même. C'est un rare moment d'émotion. Le foie gras en lobe cuit à basse température est absolument délicieux. Et le Salon change de facette. Il devient doux, floral de fleurs blanches, marqué par un intense citron vert. Le mot qui me vient en goûtant ce Salon, c'est charmant. Les Salon sont des champagnes forts, virils, vineux. Celui-ci est délicat, d'où cet épithète de "charmant". Il est d'un plaisir immense, multiplié par le fait que ce petit "casse-croûte" est impromptu.

[...]

Jean-Philippe a préparé des filets de turbot à la crème d'huître au caviar et poêlée de chanterelles et pissenlits blancs pour donner une amertume qui titille le Champagne Salon 1979 que je viens d'ouvrir. Le bouchon m'a résisté au point de se briser, le bas venant au tirebouchon. La bulle est belle, la couleur du champagne est celle de blés clairs de début d'été, et le champagne a une jolie acidité citronnée. Le goût du champagne est profond, très tendu, d'un âge plus prononcé que les 1976 que j'ai bus. L'accord est remarquable et la cuisson des turbots leur donne une texture exceptionnelle. C'est sans doute le plat le plus beau de ce repas. Dans l'accord, c'est le turbot et sa sauce qui ont le plus beau rôle.

Retrouvez l'intégralité sur http://www.academiedesvinsanciens.org/archives/2514-reveillon-du-31-avec-champagnes-et-deux-Petrus.html

06/01/2011

New Salon vintage & Delamotte at the Raffles Wine, Food & Arts experience

2011 is beginning, we wish you all a happy, bubbly and prosperous year !

This year will see the new Salon vintage launching : 1999 

We chose the 16th Annual Raffles Hotel Wine Food & Arts Experience in Singapore to make a pre-show of the 1999 Salon, as the vintage will be officialy launched next April.

The event will take place from January 26 to January 30. Gérald Passédat, Gilles Goujon & Philip Howard, all renowned Michelin stars chefs will share their delighful cuisine with highly prized wines : Chateau Margaux - Chateau d'Yquem - Champagne Delamotte - Champagne Salon (1999 pre-show).

If you are around, take this unique opportunity to have a wonderful 2011 start !

http://rhwfae.com/programme.html

 

15/06/2010

Salon 1982 : le feu d'artifice de François Audouze

logo WD.jpgExtrait du Bulletin 379 du 15/06/2010

"(...) nous commençons l'apéritif par un champagne Salon 1982.

J'ai un amour particulier pour cette année de Salon, car elle magnifie les qualités de ce champagne dont je raffole. Il y a en effet une très heureuse et très curieuse combinaison de force et de romantisme. La bouteille que l'on ouvre est exceptionnelle et une fois de plus je m'en veux qu'elle n'ait pas été ouverte une heure plus tôt.

Le nez est d'une puissance extrême, combinant les fruits jaunes avec des évocations de fruits confits. En bouche, c'est main de fer dans gant de velours, avec l'image qui me vient : un feu d'artifices. Car il y a tout dans de champagne, avec les variations instantanées d'un Fregoli gustatif : il part dans toutes les directions. Ce qui domine, ce sont les fruits jaunes et blancs et les parfums de fleurs blanches. Le final est impérieux.

Ce champagne dont on est incapable de saisir toutes les nuances tant il change de visage à la vitesse de la lumière, me ravit au plus haut point. C'est un très grand Salon, et les sticks au saumon et toasts de foie gras l'excitent savamment."

 

www.wine-dinners.com

27/05/2010

Salon 1971 par François Audouze

Extrait du bulletin WD n° 374 du 18/05/10

 

"(...) Le premier Champagne est pris debout. Il s'agit du Champagne Salon 1971 que je bois pour la première fois. Il est en effet quasiment introuvable. Il est accompagné de feuilletés au parmesan et de rôties au thon fumé. La robe est d'un jaune très jeune, presque citron. Le nez est noble et profond. La bouche est influencée par des goûts comme la crème et la brioche dans le premier contact. Et comme celà arrivera souvent ce soir, le vin évolue considérablement, se renforce, prend de l'ampleur et progressivement je reconnais Salon, avec une sérénité remarquable et une acidité citronnée élégante. C'est un Salon calme, posé et de belle intelligence. Le final est un peu court, mais le milieu de bouche est superbe de complexité, entrainant nos papilles dans une danse imprévisible."

 

04/05/2010

Delamotte Blanc de Blancs par François Audouze

[...] Après ce repas ponctué de rires et de complicité, nous repartons dans nos hôtels pour une sieste réparatrice. II faut ensuite s'habiller, puisque le smoking est de rigueur. Le rendez-vous est au Palais du Tau, ancienne demeure qui jouxte la Cathédrale, et nous nous rendons dans la salle où les rois se préparaient avant leurs couronnements. Cette haute salle aux statues royales de hauteurs impressionnantes,et aux Iourdes tapisseries racontant des épisodes de I'histoire monarchique, Pierre-Emmanuel, dans ses habits de commandeur de I'Ordre des Coteaux de Champagne, intronise, avec les dignitaires, une bonne vingtaine de nouveaux gradés. Je monte d'un grade dans la hiérarchie de l'Ordre et Pierre-Emmanuel Taittinger a la gentillesse d'un mot aimable en me comparant à Robert Parker ! Jusqu'où va I'amitié !
Nous nous rendons ensuite dans une salle en sous-sol, qui est Ie cellier de l'évêché, situé en dessous de la salle d'apparat des réceptions de l'évêque. La salle est d'une rare beauté, avec des colonnes et des chapiteaux de grande élégance. L'apéritif est debout, avec des stands des champagnes de plusieurs dignitaires. Je goûte un Champagne Beauchamp Carte d'Or non millésimé qui est uû peu dosé. Le Champagne Blanc de Blancs Delamotte non milésimé est plus dans la tendance de mes goûts, habitués aux subtilités de Mesnil-sur-Oger.J 'ai devisé avec Didier Depond, président de Salon-Delamotte, et dignitaire de l'Ordre.

Extrait du bulletin n° 371, Wine-dinners par François Audouze

27/04/2010

Salon 1985 en magnum par François Audouze, la suite

"Il y avait tant de vins pour le dîner de vignerons au restaurant Laurent que j'avais réservé au même endroit une table pour le lendemain, pour « finir les restes ». Peu de mes enfants étant disponibles et ma dernière fille allaitant encore, il fut décidé que le dîner « du lendemain » se ferait chez elle. Philippe Bourguignon m'avait prévenu que les vignerons n'ont pas pour habitude de laisser des restes, mais je croyais bien pouvoir profiter encore des trésors de la générosité commune. Daniel, le sommelier, avait rangé les bouteilles très soigneusement.
Il ne reste en fait que les fonds des magnums car toutes les bouteilles, partagées en treize buveurs, sont vides. Mon gendre aime cuisiner et s'est préoccupé de trouver de beaux produits. Il s'est lié d'amitié avec le légumier qui livre les plus grands restaurants de la capitale. En croquant les champignons de Paris, on a en bouche le goût de ceux de l'Astrance, si délicieux. Et quand on tartine un peu de foie gras sur les champignons, on se trouve en rêve à l'Astrance. Nous croquons ces champignons sur le Champagne Pol
Roger Cuvée Winston Churchill en magnum 1990 qui a gardé beaucoup de fraîcheur, a perdu sa bulle du fait des transports et se révèle toujours aussi agréable. Mais l'absence de complexité et de folie apparaît un peu plus.
Lorsque nous passons au Champagne Salon en magnum 1985, il n'a pas perdu une once de sa vigueur et de son expressivité. Il est assez extraordinaire. Et je l'adore encore plus. Avec champignon et foie gras, mais aussi avec des bulots cuits à la perfection, le champagne se régale."

Extrait du bulletin n° 360 du 9 Février 2010, Wine-Dinners

20/04/2010

Quelques vins de légende par Jacques Perrin

Quel plaisir de lire notre ami, Jacques Perrin, allez découvrir son blog de toute urgence.

Voici le commentaire qu'il livre sur Salon 1997 :

"Tout l'éclat et la magie d'un grand vin du Mesnil ! Aucun des participants n'avait à ce jour goûté un champagne Salon. J'ai déjà parlé à plusieurs reprises de cette maison qui produit la quintessence du grand Champagne.  Monocépage (chardonnay), monocru (19 parcelles toutes situées au Mesnil sur Oger), production toujours millésimée et rare (39 millésimes seulement au vingtième siècle), c'est l'instant Salon et celui-ci est purement magique !
Bulle légère, d'une extrême finesse. Nez d'une grande distinction aux notes de fleurs blanches et d'agrumes.  Bouche, ciselée, dansante, sur un fil harmonique avec une très belle osmose entre le fruit et le minéral."

http://blog.cavesa.ch/index.php/2010/03/22/195285-de-quelques-vins-de-legende-et-du-sublime

 

08/02/2010

Le diner des amis de Bipin Desai, par François Audouze

"Le dîner que je vais raconter est une étape importante de ma vie de passionné de vins. C'est un moment de bonheur et de fierté. Comme dans tout roman, il faut ficeler l'intrigue. Commençons par le premier bout de ficelle. Bipin Desai est un collectionneur américain d'origine indienne, professeur de physique quantique à Berkeley, qui réalise les plus grandes dégustations verticales de la planète en faisant appel aux apports d'autres collectionneurs et de vignerons. Nous nous sommes connus en 2000 lors d'une dégustation des trente plus grands millésimes d'Yquem depuis 1893. Bipin ne me connaissait pas. Il lui manquait deux
millésimes. Quelqu'un lui dit que je pourrais les avoir. Je les avais. Ma participation aux trois repas se décide. Bipin et moi sommes depuis cette fabuleuse verticale devenus des amis.

Nouons une deuxième ficelle. Bipin vient chaque année deux ou trois fois en France, conduisant avec lui un groupe d'amateurs américains. Ils enchaînent les trois étoiles, les repas gastronomiques et les visites de domaines à une cadence effrénée. Mais Bipin s'isole aussi de son groupe pour une occasion. Depuis 2001, une habitude est devenue un rite : j'organise chaque année un repas que l'on a baptisé « le dîner des amis de Bipin Desai », où sont invités principalement des vignerons qui apportent des bouteilles de leur cave.
J'organise ces dîners comme des dîners de wine-dinners aussi le 9ème dîner des amis de Bipin Desai est-il compté comme le 128ème dîner de wine-dinners.[...]

A 17 heures le restaurant Laurent m'accueille avec toujours autant de gentillesse pour l'ouverture des bouteilles. Daniel est le sommelier qui accompagnera le voyage que nous allons faire. Les vins étant récents, je ne rencontre aucune difficulté. Dans le noir au premier étage, allongé sur la moquette, un petit complément de sommeil me permet de reprendre des forces, car le souvenir du dîner de la veille pèse encore sur mon organisme. A partir de 19h30 les convives arrivent : Mmes Pamela de Villaine et Silke Audouze, MM. Jean Berchon, Florent Daujat, Didier Depond, Richard Geoffroy, Olivier Krug, Louis-Michel Liger-Belair, Alexandre de Lur Saluces, Jean-Charles de la Morinière, Sylvain Pitiot, Aubert de Villaine. Les apporteurs des vins seront indiqués entre parenthèses tout au long du récit. [...]

Avant que tout le monde ne soit là nous prenons l'apéritif dans la belle rotonde de l'entrée du restaurant. Nous commençons par un Champagne Pol Roger Cuvée Winston Churchill en magnum 1990 (Patrice Noyelle qui ne pouvait venir mais s'est fait représenter par cette bouteille). Dès la première gorgée, on se sent bien. Ce champagne est rassurant, car il est très champagne et très compréhensible. On le boit avec facilité, car il est très équilibré, dans des notes de jaunes, qu'il s'agisse de citron ou de mirabelle. Un champenois présent me dira qu'il manque d'un petit grain de folie. C'est vrai, mais le parti pris de la sérénité est convaincant.
Avec le deuxième champagne d'apéritif, c'est un coup de barre à 90°. On change de cap. Le Champagne Salon en magnum 1985 (Didier Depond) est l'opposé du précédent. C'est un hors bord cigarette au bruit assourdissant qui succède à la péniche de croisière sur les canaux. On se sentait bien et voici que l'on caracole. Disons-le tout net, ce Salon en pleine possession de ses moyens est un champagne fou que j'adore. Son côté canaille m'interpelle."

 Extrait du bulletin Wine Dinners n°359, retrouvez l'intégralité du bulletin sur http://academiedesvinsanciens.org/categories/4-diners-de-wine-dinners

13/10/2009

Une soirée estivale signée Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine-dinners n°336 - Septembre 2009

"Par une conjonction heureusement moins rare que les éclipses totales de soleil, mes trois enfants, leurs conjoints et leurs enfants se retrouvent au même moment dans notre maison du sud. La fenêtre de tir sera étroite puisque cela ne se produira qu'un seul jour. Nous sommes neuf adultes et six petits-enfants. Le dîner des petits et le coucher des petits sont une source de décalages horaires, ou, comme dans le théâtre de boulevard, des portes s'ouvrent et se ferment. Au milieu de cette agitation affectueuse et sympathique,j'ouvre un magnum de champagne Salon 1995, tout en tranchant des lamelles de jambon Serrano. La couleur est très jeune, d'un jaune transparent, la bulle est forte, et ce qui frappe immédiatement c'est le charme sans détour de ce champagne. J'ai connu des Salon complexes, intellectualisés. Celui-ci est facile, simple, joyeux et charmant. Et ce qui me frappe, c'est l'équilibre des composantes. Car ce champagne charmeur est totalement solide. On l'aimerait peut-être un peu plus complexe. Mais sa générosité spontanée efface toute interrogation. Sur de petites lamelles de thon rouge, juste grillées, avec un filet de
citron vert, le champagne Salon est divin, car il épouse la subtilité du thon." François Audouze

http://www.wine-dinners.com/ 

Salon 1983 accompagne l'été de Francois Audouze

Extrait du bulletin Wine Dinners n° 338, septembre 2009

"Le Champagne Salon 1983 a un bouchon qui me résiste de façon quasi définitive. L'idée de sabrer vient à l'esprit. Lançant le dos d'un grand couteau le long de l'arête du goulot, je tape contre l'anneau de verre, mais rien ne semble se passer. Je veux reprendre le bouchon à la main pour ouvrir. Par un heureux hasard la cassure n'était pas biseautée, car j'eus été gravement coupé. Je sortis le bouchon collé à un anneau de verre. Le Salon 1983 venait d'être discrètement sabré.
La couleur est foncée, le nez évoque les champagnes évolués. En bouche l'impression de fumé est
certaine. Le vin est notoirement évolué, mais avec une délicatesse rare. Le vin est profond, mais demande une adaptation à son style évolué. Ma femme a prévu deux assiettes. Dans l'une, une crème de chou fleur surmontée de dés de foie gras poêlé. Dans l'autre, une crème de céleri surmontée aussi de dés de foie gras poêlé. C'est le céleri qui emporte la mise, car le fumé du champagne et le fumé du céleri sont d'une continuité assez exceptionnelle. C'est un magnifique accord. Le champagne a une longueur appréciable, au moment où j'écris ces lignes, j'ai encore sa pesanteur de champagne très typé. Il évoque des légumes jaunes fumés, des fruits jaunes aux saveurs calmes. L'accord est très brillant." François Audouze

 http://www.wine-dinners.com/

07/07/2009

Delamotte Rosé parmi les Grands ....

20090707170359037_0001.jpg

24/06/2009

Fidélité aux valeurs nobles... Après les mousses grasses, on fait bulle maigre par Périco Lègasse

Marianne_1.jpgDelamotte c'est le champagne des Champenois. De ceux qui estiment à juste titre qu'une bonne maison se reconnaît d'abord à la qualité de ses cuvées de base.

 De Reims à Epernay, l'étiquette est porteuse de l'éthique de l'appellation d'origine, chaque marque ayant bâti son identité et sa réputation sur un style de vin qui lui est propre.

Un principe sur lequel Delamotte ne transige jamais. Fondée en 1760, cette maison du Mesnil-sur-Oger, au coeur de la Côte des Blancs, fut rachetée par Laurent Perrier en 1989. Dirigée par Didier Depond, gardien des valeurs que lui a inculquées Bernard de Nonancourt, Delamotte est liée à Salon, institution champenoise de grand renom dont les vins mythiques ne sortent qu'une trentaine de fois par siècle.

Salon-Delamotte est un duo porteur d'une tradition et d'un savoir-faire perpétués par Michel Fauconnet, chef de cave, et inscrits dans ce que la Côte des Blancs a de plus emblématique, le cépage chardonnay, jamais aussi heureux que sur ces marnes crayeuses du crétacé supérieur que les dinosaures foulèrent il y a 75 millions d'années.

C'est dans cette craie du campanien d'un blanc immaculé, très calcaire et pure, poreuse et tendre, que la vigne plonge ses racines afin de donner sa minéralité au vin, mais aussi dans laquelle sont creusées les caves où murissent en paix les precieux flacons de champagne.

Du vin blanc issu de raisins blancs, plantés dans un sol blanc où il est ensuite conservé.

Tel est le secret du blanc de blancs dont Delamotte prone haut les vertus et la couleur. Avec sa mousse crémante, son nez volage, sa robe limpide et sa bouche vivace, le blanc de blancs sans année offre toute la finesse d'un champagne en dentelle, rafraîchissant, rond délicat et gracieux. Des bulles de craie et de coeur, à faire pétiller pour elles-mêmes si l'on veut savourer l'âme solitaire, mais qui peuvent aussi donner la réplique aux mets les plus raffinés, soit sur un turbot grillé hollandaise, soit sur un homard à la nage, soit sur une volaille de Bresse rôtie, voire sur un brillat-savarin onctueux et sensuel.

Marianne hors série juin juillet 2009.

http://www.marianne2.fr/

 

23/04/2009

Terres et Vins de Champagne

La glycine devant nos bureaux a très bien fleuri, et l'odeur infeste l'entrée tous les matins!

Le printemps est bien entamé, les premières feuilles sont sorties, la sève montée, les premières dégustations d'assemblage de la vendange 2008 ont commencé. Avec l'hiver joliment froid on a pu tailler tard profitant mieux des pleures, mais ces beaux jours sont arrivés très vite derrière et il n'y a finalement pas de repos entre la taille et les premiers liages.

Ce n'est pas de cela qu'on va parler ici, mais d'un tout autre événement du printemps, une dégustation très particulière de vignerons de Champagne, une dégusation qui parle du Champagne au pluriel!
Il y a plus de 20,000 récoltants en Champagne (vignerons et maisons) et les vignerons possèdent près de 90% de la surface totale plantée en vignes. En revanche, il y a environ 4500 vignerons seulement qui produisent leur propre vin, représentant à peine 25% des bouteilles de Champagne vendues.
Alors il faut encourager ces vignerons à prendre le pas, améliorer la tenue des vignes, et tout simplement profiter d'une croissance de la qualité des vins de Champagne.
Je ne vais pas vous conter cette dégustation sur ce blog, car d'autres l'ont déjà fait cette semaine, mais je vous invite à lire l'article de Peter Liem qui fait le tour du sujet, et vous invite vivement à y participer pour le millésime 2009 car ce petit groupe extrêmement dynamique occupe, avec d'autres, une place importante dans l'avenir de notre belle appellation. La dégustation s'est déroulée lundi dernier à Aÿ, et on a même pris le temps de choisir un jour Fleur.

ENGLISH


Spring is well underway, the first leaves have appeared, the sap has risen and our initial blending exercices for 2008 have started. Thanks to a wonderfully cold winter, it was easier to prune late and benefit from the rising sap and its cleansing process of the vine, but the sun has quickly taken over and the temperatures are high, which hasn't left much time to rest in preparation of the growing season.

But this is not what we're going to talk about in this note, it seems necessary to mention another Spring event, a particular champagne grower tasting that took place this week, a tasting that speaks of Champagne in the pural form!
There are 20,000 vineyard owners in Champagne (Growers and Houses) and the growers represent around 90% of the total surface under vine. On the other hand, there are only around 4,500 growers in the region who produce their own wine, and the total of their production represents less than 25% of the total sales of Champagne.
It is important to encourage growers to take the final step into Champagne production, as this positively effects vineyard management, and logically the general quality of the region's wines.
I am not going to elaborate more on the tasting itself, for many have written well, and objectively on the subject already so I offer a link to Peter Liem's article, and invite anyone who is interested to participate in the second edition of this tasting in 2009. This small yet extremely dynamic group of producers plays, with others, an important role in the future of our beautiful appellation.
The tasting took place this Monday in Aÿ, even the date was well chosen, on a Flower day.

27/03/2009

François Audouze strikes 1959 again

Nous ne pouvons pas nous empêcher de partager encore avec vous les commentaires de François Audouze sur un Salon 1959 sur une belle table chinoise :

Un extrait du récit du 113ème Wine-Dinner, à Pékin.

"Le Champagne Salon Mesnil sur Oger 1959 est incomparablement parfait. C'est certainement le plus grand 1959, année rarissime, que j'aie bu de cette grande maison. Le dernier avant celui-ci provenait directement des caves de la maison Salon et était mort. Celui-ci est d'une perfection absolue. Tout le monde comprend que le Krug 1973 est un champagne ancien alors que ce Salon 1959, pourtant plus vieux de quatorze ans est un jeune champagne. Il a toute sa bulle, il a la couleur d'un jaune de jeune champagne. Il se développe complètement et n'a pas le moindre signe d'âge. L'acidité est contrôlée, la longueur est immense. Le plaisir est total. Je me demande si j'ai déjà bu un meilleur champagne. Je ne sais pas, mais je sais qu'il entre dans le groupe des plus beaux que j'aie jamais bus. Le plat, merveilleusement simplifié par Brian Reimer, avec la chair exquise du thon blanc et le citron vert qui aiguillonne le Salon, crée un accord d'une exactitude absolue. Cela se reproduira encore."

25/06/2008

Un ami Suisse raconte Salon

Jacques Perrin raconte le Champagne Salon et nous fait vivre la découverte du nouveau millésime 1997

http://blog.cavesa.ch/index.php/2008/06/16/145793-l-instant-salon 

28/11/2007

Le Grand Tasting - Carroussel du Louvres Paris

 

 

Les 30 novembre et 1er décembre 2007, les meilleurs vins du monde vous donnent rendez-vous au Carrousel du Louvre.


La deuxième édition du Grand Tasting, qui réunira plus de 200 des meilleurs vignerons de France et du monde, constituera pour le public oenophile une véritable fête du vin pendant deux jours, les 30 novembre et 1er décembre, dans le cadre superbe du Carrousel du Louvre à Paris.

Les producteurs présents ont été sélectionnés sur un principe rigoureux de qualité : tous ont été distingués par Michel Bettane et Thierry Desseauve.

Ainsi, le Grand Tasting propose notamment Les Ateliers du Goût où, sous l’égide du magazine ELLE à Table, chefs et vignerons proposent de savourer des accords mets et vins.

Ce sera l'occasion pour vous de découvrir ou redécouvrir les champagnes Salon et champagnes Delamotte et d'enchanter vos papilles. (Atelier prévu le vendredi 30 novembre à 17h15.)

Pour plus d'information, cliquez ici

18/10/2007

Dejeuner de François Audouze chez Yvan Roux, accord autour du Salon 1990

Extrait du bulletin 239 Wine-dinners, de François Audouze

Au cours du dejeuner chez Yvan Roux. nous avons discuté avec lui du dîner que nous voulons faire le elndemain avec des grands champagnes sur la cuisione de Jean-Philippe Durand. Yvan nous propose de venir choisir quelques produits de ses chambres froides. Nous voici de nouveau le lendemain midi ayant en main une coupe de Laurent-Perrier Grand Siècle, observant Yvan découpant un agneau entier pour nous offrir le ris. Hélas, il n'est plus là, les poumons et la trachée ayant été enlevés avec ce précieux abat. Yvan découpe pour nous de copieux pavés de thon et nous donne des coquilles Saint-Jacques. La cuisine va bientôt bourdonner pour préparer le festin de ce soir.

Le moment arrive. Jean-Philippe occupe l'espace avec une organisation quasi militaire. Son ballet est très impressionant car il gère les composantes de plusieurs plats simultanément, avec une minutie qui force l'admiration.[...]

La mise en bouche est une petite endive confite à la compotée d'oignons nouveaux et copeaux de Serrano. Le champagne Salon 1990 annonce par ses fragrances que l'on est déjà dans le sublime. Ce qui frappe en bouche c'est la noblesse de ce champagne. Pensant au compte-rendu que je ferais de ce repas, j'essaie d'imaginer comment le caractériser. Et nous en discutons. Toute saveur que l'on expimerait serait réductrice et ne décrirait pas l'immense compléxité de ce champagne brillant. Doit-on parler de fleurs blanches, de poire, peut-être, mais c'est partiel.

Je suis un peu gêné par les oignons nouveaux doucereux et je fais l'essai d'une feuille d'endive seule, qui a cuit dans un bouillon de fenouil, mélisse et cardamome et l'accord est beaucoup plus convaincant, car l'amertume de l'endive fait vibrer le Salon.

Le plat qui est prévu pour ce Salon 1990 est du thon mi-cuit présenté sur des batons de rhubarbe et accompagné d'un coulis de poire et un soupçon de rhubarbe et de citron vert. La chair du thon que nous avait donné Yvan Roux est prodigieuse. Alors que j'écris souvent que je préfère l'accord de la chair pure avec un vin, le résultat inverse est spectaculaire. Le Salon 1990 avec le thon, c'est bien. Mais avec le coulis de poire, c'est tout simplement prodigieux. Ma fille a reconnu la poire dans les arômes du Salon. L'osmosethon, poire et Salon 1990 est éblouissante. Nous sommes ici de plain-pied dans la gastronomie la plus raffinée. Et le Salon sur le thon est totalement différent du même Salon sur l'endive, ce qui montre que la fléxibilité d'un champagne est l'une des ses caractéristiques et que sa description est impossible tant elle dépend du contexte.

02/10/2007

François Audouze raconte Salon

Extrait du buletin 237  - Wine-dinners

"La dernière de nos petites filles, de quinze jours à peine, arrive dans notre maison du sud. les parents s'installent dans leur appartement. Sous le vacarme des cigales, le premier déjeuner est un prétexte pour fêter Lise. Un champagne Salon 1996 s'impose. Il affiche une forte personnalité. Il claque sur la langue et les olives noires le provoquent avec efficacité. Il va se domestiquer c'est logique, mais il a déjà beaucoup de charme."

"Les occasions de boire sont nombreuses, car le prétexte de la naissance de Lise est assez facile. J'avais prévu quelques munitions de gros calibres. J'annonce donc que l'on boira champagne Salon 1990. La vois de Lise étant joliment placée, la fatigue se lit sur les visages féminins. Pas de cuisine mais des sushi, pour simplifier les ordonnancements. le spécialiste local ayant choisi de s'entourer de top models pour manier le riz et livrer les commandes clients, il est assez légtime que je me dévoue pour aller passer commande. Et nul autre que moi n'ira quérir la livraison au portail, pour accueillir la déesse aux plateaux.

Après quelques vocalises de Lise, j'ouvre le Salon 1990. Un saucisson assez viril prépare la bouche à accepter ce champagne qui me conquiert par son miel, ses teints floraux de couleur blanche, et cette longueur insistante invraissemblable. Saucisson, tapenade, olives noires, tout révèle la splendeur du champagne.Voyant avec quelle vitesse s'annonce la décrue du Salon sur le seul apéritif, je décide de l'écarter et d'ouvrir un champagne Henri Giraud de Ay, champagne brut fûts de chêne 1996. le champagne est fort bon, sert de faire valoir au Salon qui n'en devient que plus sublime, mais tient sa place beaucoup plus ambré, plus agé, ce qui est paradoxal, fumé et typé que le Salon. C'est surtout sur la longueur que la différence est flagrante.[...]

Le Salon 1990 prudemment conservé revient en scène et sur des petits dés de pain d'épice mouillés de jus de citron, l'accord est amusant, mais restreint le vin. J'ai l'idée de tartiner sur des galettes de la mère Poulard de la confiture de rhubarbe, ce qui redonne de la longueur au Salon. Et quand on goûte la confiture à la rhubarbe seule, alors le Salon chante, trouvant sa vibration et une longueur infinie.

Lire la suite "François Audouze raconte Salon" »

03/08/2007

Le Club Jaguar en visite chez Salon et Delamotte

Le 17 Juillet le Club britannique Jaguar XKEC faisait étape au Mesnil-sur-Oger pour une dégustation des champagnes Salon et Delamotte.

 Salon Club Jaguar

L'occasion pour les heureux propriétaires de ces 12 superbes Jaguar XK8/R de se familiariser avec un autre univers d'excellence, celui des grands champagnes Blanc de Blancs, qu'ils ont d'ailleurs fort appréciés.

On July 17th the british Jaguar XK8/XKR Enthusiasts Club stopped in Le Mesnil-sur-Oger for a tasting of champagne Salon and Delamotte.

The occasion was given for the fortunate proprietors of these 12 wonderful Jaguar XK8/R to be more familiar with another world of excellence, the one of the great blanc de blancs champagnes, which they really appreciated.

09/07/2007

Les champagnes Salon et champagnes Delamotte dans un des temples de la gastronomie en Belgique

Le 3 juillet dernier, le Kasteel Withof, établissement Relais & Chateaux à proximité d'Anvers, recevait les champagnes Salon et champagnes Delamotte.

La journée était placée sous le signe des accords mets et champagnes.

Jurgen Lijcops, directeur de l'établissement, le chef Peter Coucquyt, et Didier Depond, des champagnes Salon et champagnes Delamotte avaient élaborés un menu mettant en exergue toute la typicité de nos vins du Mesnil.

 Au programme :

Apéritif au Champagne Delamotte Blanc de Blancs

 

Elbot, courgette et le vert de blette, écume de pommes de terre ratte du Touquet

Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1999 - Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1990

 

Ris de veau braisé, crème d'amandes, raisins et girolles

Champagne Salon 1996 - Champagne Salon 1995

 

Suprême de poulet élevé au maïs, asperges vertes et morilles, sauce parfumé au Vin Jaune

Champagne Salon 1990 - Champagne Salon 1983

 

Oude Reypenaere et Parmesan Regiano

Champagne Salon 1976 en magnum

 

Pain perdu, salade de fraises et framboises au sancho, glace à la verveine citronnée

Champagne Delamotte Rosé

Lire la suite "Les champagnes Salon et champagnes Delamotte dans un des temples de la gastronomie en Belgique" »

02/07/2007

Salon in Slovenia

Our fairly recent partenership with a passionate wine importer in Slovenia has spurred interest for Champagne Salon.

Salon in Slovenia

Gasper Carman or eVino in Slovenia is a passionate Champagne and wine importer who is preaching the word of great Champagne to his fellow countrymen. His passion for Champagne Salon and Champagne Delamotte started last year and his hopes are high for Slovenians and their appriation for Champagne.

Champagne Salon was honoured with an event including some of eVinos trusted customers, a happy occasion.

www.evino.si

29/06/2007

Bordeaux June 2007

Cette année nous avons élu domicile chez nos amis bordelais durant trois jours de la semaine de Vinexpo.
L'occasion de voir nos interlocuteurs dans le monde dans un cadre calme et splendide que nous a offert le magnifique Château de Lamarque dans le Médoc.

Didier Depond, M & Mme Gromand d'Evry 


Merci à Pierre-Gilles et Marie-Hèlene Gromand-Brunet d'Evry pour leur accueil chaleureux et sincère pendant ces trois jours.

04/04/2007

Salon et Delamotte au Chinois on Main, Santa Monica USA - 24/03/2007

Ce premier week end du Printemps nous avons fait une dégustation inédite outre-atlantique.

Grâce au talent et la passion de Bipin Desai, nous avons pu faire une dégustation avec 24 inconditionnels du Champagne Salon au restaurant californien mythique du Chef Wolfgang Puck, Le Chinois on Main.

Nous avons dégusté 5 millésimes de Champagne Delamotte Blanc de Blancs et 9 millésimes de Champagne Salon autour d'une cuisine précise et cohérente étudiée par le Chef Wolfgang Puck.

 

We welcomed the first week end of Spring this year with an unprecedented tasting in the US.

Thanks to the talents and passion of Bipin Desai, was organised a tasting with 24 Champagne aficionados at Wolfgang Puck's historic restaurant, Chinois on Main.

Around 5 vintages of Champagne Delamotte and 9 vintages of Champagne Salon, Wolfgang Puck designed a precise and coherent tasting menu daring some complex pairing with the older vintages.

Photo ci-dessus : Didier Depond, Wolfgang Puck, Bipin Desai. 

Les convives allaient redécouvrir la grandeur de Salon. En effet, les millésimes de Salon ont d'abord imposé le silence, ensuite la tempête de tant de sensations mêlées aux mets. Grands, puissants et étonnants de fraîcheur jusqu'au mythique 1951 que seules deux maisons champenoises ont osé produire, et quel vin!

En sus, on eut en surprise supplémentaire la découverte des grands vins de Delamotte. Un consensus s'est installé autour des 6 tables avant même d'attaquer les vins de Salon. Delamotte s'impose avec sa minéralité noble, sa tenue exemplaire et le dégradé complexe d'un millésime à l'autre; cela sans note d'oxydation excessive, même sur le 1985. Pourtant tous ces vins étaient dégorgés depuis la première commercialisation.

 

Tasting Salon first imposes a general silence, then comes the storm of sensations being shared from table to table. Great, powerful and surprisingly fresh coming to the pinnacle of Champagne Salon 1951, an extremely rare vintage that only two houses dared produce, and how right they were.

The real surprise of the tasting was found where least expected, in the great wines of Delamotte. Consensus came over the 6 tables, all were blown over by the noble minerality, exemplary structure and panorama of complexity from one vintage to the other. None of the wines showed any note of oxidation, and the purity of 1985 made a stand. To be noted that all the Delamotte bottles were disgorged at first release, and had been ageing on cork since.

Wines tasted

Delamotte Blanc de Blancs 1999

Delamotte Blanc de Blancs 1997

Delamotte Blanc de Blancs 1996 Magnum

Delamotte Blanc de Blancs 1990

Delamotte Blanc de Blancs 1985

Champagne Salon 1996

Champagne Salon 1995

Champagne Salon 1990

Champagne Salon 1988

Champagne Salon 1983

Champagne Salon 1982

Champagne Salon 1976 Magnum

Champagne Salon 1973

Champagne Salon 1951

 

Voir la note sur les accords mets et vins dans "Les gourmands ont la parole".

16/03/2007

Salon 1996 à la Paulée de New York / Salon 1996 at La Paulée de New York

Grand évènement bourguignon et new yorkais, La Paulée de New York s'est déroulée le 3 mars dernier sous la main experte de Daniel Johnnes, grand prêcheur du vin. Trente-cinq producteurs de Bourgogne, parmi les plus prestigieux, partagent leurs trésors de vins avec professionnels et collectionneurs. C'est l'occasion unique de pouvoir déguster quelques 150 premiers et grands crus dont La Romanée-Conti.

On March, 3rd 2007, fortunate guests were invited to New York to meet Burgundy elite winemakers, savor their wines under the fine-tuned organisation of Daniel Johnnes. Over 100 Premier and Grand Cru wines were showcased from 35 winemakers.

La journée a commencé par une grande dégustation, suivi du dîner de Gala.

La Paulée event began at noon with the Grand Tasting, the evening began with a Champagne reception.

SalonLaTache.jpg

Le soir précédant la Paulée, le Test Kitchen de David Bouley a reçu une poignée privilégiée d'amateurs autour de quelques grands vins. Suite...

Lire la suite "Salon 1996 à la Paulée de New York / Salon 1996 at La Paulée de New York" »

06/02/2007

Salon réveillonne avec François Audouze

Extrait du bulletin 123 de François Audouze

Le 30 décembre 2006

Le soir, quelques fines lamelles de poutargue pour se préparer la bouche, et j'ouvre un magnum de Salon 1995. Ouvrir un magnum de Salon est quelque chose qui ne me laisse pas indifférent. [...] Un magnum est donc aussi émouvant que la pièce rare d'un collectionneur de timbres, qui la prend en main avec les plus grandes précautions. Nous commençons le dîner avec une soupe épaisse de lentilles où baignent de larges copeaux de truffe blanche. Et l'accord est subtil avec ce champagne très droit, direct, vineux, pur, tranchant. Vient ensuite un classique de mon épouse, adopté d'une recette du prince de la truffe, Bruno, la pomme de terre à la crème, couverte de truffes noires en lamelles. Le goût de ce plat est un hommage à la melanosporum. Et le champagne Salon chante à son contact, permettant à la truffe de prolonger sa trace en bouche à l'infini.

 

Lire la suite "Salon réveillonne avec François Audouze" »

16/01/2007

Salon & Delamotte dinner in Australia

Restaurant URBANE  - Brisbane Australia - Friday 6th October 2006
Hosted by Mr Didier Depond, President of Champagne Salon & Champagne Delamotte.
Presented by Bernadette O’Shea from The Wine Emporium and Mark Dorrell from Luxury Beverage Group, our exclusive importer in Australia.


Mark Dorrell, on the left sharing a glass of  
                                    Delamotte Brut with two Salon & Delamotte devotees

 

Didier Depond in the middle and twoChampagne ambassadors  

Here is the menu from remarkably talented Chef Ryan Squires

Lire la suite "Salon & Delamotte dinner in Australia" »

07/12/2006

Diner Salon & Delamotte à Florence, Italie

                            Pinchiorri.gif

 

 

 

 

November 8th 2006 – Enoteca Pinchiorri, Firenze, Italie

Dinner hosted by Mr Giacolino Gillardi, Ceretto, with the presence of Didier Depond, Chairman of Champagne Salon & Champagne Delamotte

Menu by chefs Italo Bassi & Ricardo Monco

Gamberoni impanati e fritti con purè di finocchi
Champagne Delamotte Brut in magnum

Rotolo di rombo farcito di funghi,
Con cavolfiore gratinato all’ acciuga
Champagne Delamotte Blanc de Blancs 1996 in magnum

Astice rosolato alla frutta secca
Con passato di ceci al rosmarino e mosto d’uva
Champagne Salon Le Mesnil 1996

Doppi ravioli farciti di burrata e di faraona,
Salsa di Parmigiano Reggiano e sugo d’arrosto
Champagne Delamotte Rosé

Carré d’agnello farcito di lardo di Colonnata con topinambur,
Salsa al rafano e lamelle di tartufo bianco
Barolo Prapó Bricco Rocche 1999 Ceretto

Variazione sulla mela
Don P.X. 1958 Toro Albala

Pinchiorri.JPG

Didier Depond & Mr Giorgio Pinchiorri

30/11/2006

Salon 1969 par François Audouze, Wine-dinners

 wine_dinners.jpg 

Extrait du bulletin 203 du 27 Novembre 2006 

C'est l'anniversaire de ma fille cadette. Nous le célébrons à la maison. Au lieu de prendre les classiques symboles que sont les vins de son année, je choisis d'autres pistes, en prenant un champagne de l'année de mon fils et des vins rouges dans la tendance parkérienne des goûts de ma fille aînée.. Mais ne soyons pas hypocrite, tous ces vins correspondent à mes envies.

Le champagne Salon 1969 représente une extrême rareté. Il faut savoir que la maison de champagne Salon n'avait, tout au début du 20ème siècle, qu'un seul client, monsieur Salon, puisqu'il avait acheté cette parcelle miraculeuse pour sa consommation personnelle. Plus tard, tout a été vendu, et ce qui reste en cave des millésimes d'avant 1976 est microscopique. Boire un Salon 1969 est vraiment unique. Avec des coquilles Saint-jacques et du caviar d'Aquitaine absolument délicieux car non marqué par une amertume ou une salinité excessive, c'est un régal. Et sur le sucré de la coquille et la marque iodée du caviar, le Salon joue à son aise, montrant l'immense variété de ses qualités. L'âge lui a apporté une longueur sans équivalent. Le 1966 a été une émotion unique. Ce 1969 est d'une sérénité fantastique.
[...]
La réunion familiale fut marquée par un rare Salon, par un bel espagnol (Vega Sicilia Unico 1989), par une cuisine dominicale parfaite, des rires et beaucoup d'affection.

 Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

01/11/2006

Salon, le chouchou de François Audouze

wine_dinners.jpg

Extrait du bulletin n° 200 Wine-dinners de François Audouze

Et mon chouchou Salon, dont je parle tant, combien en ai-je bu ?

1959 (1) - 1966 (1) - 1976 (2) - 1979 (1) - 1982 (5) - 1983 (7) - 1985 (13) - 1988 (10) - 1990 (2) - 1995 (6) - 1996 (1). Cela fait 45 champagnes Salon sur 11 millésimes.

Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

18/10/2006

François Audouze goûte Salon & Delamotte

Bulletin.jpg "Didier Depond, Alain Dutournier, et Bipin Desai en photo souvenir de champagne Salon mon chouchou… sous un Alechinsky, un de mes chouchous du groupe Cobra » François Audouze

 

 

 

 

 

 

Extrait du bulletin Wine – dinners de François Audouze :

wine_dinners.jpgbandeau_bulletin.jpg 

 Bipin Desai, ce physicien américain passionné de vins, organise les plus belles dégustations thématiques de la planète.

Après la belle verticale de Château l’Angélus, le groupe cornaqué par Bipin Desai allait poursuivre une semaine de débauche gastronomique : Tan Dinh le lendemain midi, Carré des Feuillants au dîner, dîner à Lille le surlendemain et déjeuner au restaurant Guy Savoy le jour d’après. On me propose de me joindre au groupe au Carré des Feuillants. Je ne me fais pas priver.

La salle du sous-sol, lorsqu’on a dépassé la cave dont on devine les trésors, est accueillante. Portrait et statue clin d’œil du maître, évocations du Sud-ouest rugbystique, c’est chaud au cœur. Nous buvons champagne Delamotte 1999 et Didier Depond qui assiste à ce dîner nous dira que nous sommes les premiers au monde à le déguster, car il fait sa première sortie en public. Ça ne change évidemment pas le goût du champagne, mais ça fait plaisir. Le vin est un peu dosé à mon goût, mais on s’habitue, et on découvre que Delamotte, c’est un « bon plan ». Vivant longtemps à l’ombre de Salon, il n’en a pas la cote, mais c’est un vrai champagne à part entière, de belle expression. Je sens un peu de litchi et de fruits roses.

Nous passons à table et le hasard fait bien les choses, je suis assis près de Didier Depond.

Pour accéder au site wine-dinners de François Audouze, cliquez ici

Pour accéder au blog de François Audouze, cliquez ici

Lire la suite "François Audouze goûte Salon & Delamotte" »

Archives


flux rss

  • flux rss

a propos

Géré et animé par les équipes des Maisons Salon et Delamotte, ce blog est pour vous l'opportunité d'une relation directe. Alors n'hésitez pas à nous faire partager vos commentaires, vos expériences de dégustation de Salon et de Delamotte.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération