La Bourgogne septentrionale (Le Blog des Champagnes Salon et Delamotte)

Champagne Salon Champagne Delamotte Le Mesnil sur Oger vin terroir France

Le blog Salon Delamotte

« Dégustation de Château Palmer chez Laurent, Paris | Accueil | François Audouze strikes 1959 again »

La Bourgogne septentrionale

Le Chablisien et l’Auxerrois ne sont pas très loin du Mesnil, et il y a beaucoup de points communs. Déjà, pour ce qui est des vins blancs on peut remarquer une similitude certaine de la qualité des millésimes avec la Côte de Blancs champenoise, qui est non sans rappeler les futures millésimes de Salon : 1999, 2002, 2004 et 2006, même si Mère Nature est plus indulgente avec ces voisins en 2000 et en 2005.

Une appellation qui reste relativement discrète sur la scène oeno-touristique, le petit village d’Irancy rassemble une poignée d’irréductibles viticulteurs travaillant un cirque de vignes et des coteaux sud face à l’Yonne. Ce terroir comporte principalement du Pinot Noir occasionnellement accompagné de César (pas celui qui a tenté en vain de conquérir notre village gaulois préféré, mais le cépage) et représente au total 160 hectares. C'est l’appellation communale rouge la plus septentrionale de la région.

En dehors du vin, Irancy est également reconnu pour être le lieu de naissance d’un grand architecte français Jacques-Germain Soufflot qui y est né début 18ème et qui a réalisé entre autres le Panthéon à Paris. La rue principale et l’unique bistrot du village portent d’ailleurs sont nom.

C’est justement de ce bistrot que s’agit cet article. Passage obligatoire pour le café et la baguette du matin, la mousse de 11h00, l’apéritif du soir et pourquoi pas un plat du jour, aujourd’hui de plus en plus de cafés de village ont du mal à maintenir leur place centrale dans la vie rurale ; Le Soufflot est une grande exception.
Depuis maintenant plus de deux ans il est géré par Fabien España, natif du village tout en haut de ses vingt ans. Le bistrot était déjà bien fréquenté auparavant, aujourd’hui il attire la curiosité des alentours et pour de très bonnes raisons. Passionné et professionnel, Fabien propose une carte des vins et une carte de mets à faire rougir bien des parisiens "bistronomes", tant au niveau du choix, de la qualité et des prix !
Son chef de cuisine, deux fois son ainé, est un ancien de chez Ledoyen à Paris, heureux je pense, de trouver un jeune qui le laisse s’exprimer en cuisine, sans faire ni des raccourcis ni trop de paillettes. On y mange bien, original et souvent local : Escargots, St Jacques à la truffe de Bourgogne, oeufs meurette, saumon fumé sur place... Sobre et très bien executé.

Vins au Soufflot

Fabien se surpasse encore au niveau de sa carte des vins. On y trouve presque toutes les références du village, Cantin, Colinot, Verret, Bienvenu, Podor etc. c’est evident, mais aussi quelques millésimes mûrs de la région qui incluent une belle sélection du Chablisien (Raveneau, V. Dauvissat, Moreau-Naudet). Sa passion pour les vins sérieux est troublante à son jeune âge ; ne soyez donc pas surpris si vous y voyez du Clos Rougeard, du Dagueneau, quelques grands crus bourguignons bien dénichés et autres passions du moment; encore une fois à des tarifs qui nous rendent l’envie de bien boire au restaurant.

 

Nous y avons mangé ce week-end profitant de la St Vincent tournante de la région et si je vous laisse la surprise de découvrir de vos propres yeux la cuisine du bistrot, je vous affiche ci-contre les deux beaux vins partagés à cette occasion; les Preuses de Vincent Dauvissat et son Irancy 2004, une réussite formidable.

Alors bien sûr cet article ne vient pas sans objectif bassement promotionnel, le Soufflot présente également des champagnes dignes, Champagne Delamotte Brut et Champagne Salon 1997 !

 

Click below for the rest of the english version....

The viticultural regions of the Chablisien and the Auxerrois are close to Le Mesnil, and this northern part of Burgundy has many common points with our Côte des Blancs in Champagne. For one, you can see clear similarities in the style of the Chablisien vintages which resemble those of Champagne Salon : 1999, 2002, 2004 and 2006; although there are a few other good vintages in the Chablisien where Mother Nature showed more grace (2000, 2005).

One of the region’s few other appellations which remains under the radar of wine tourism is the picturesque village of Irancy. A handful of wine farmers benefit from an amphitheatre of vineyards and a few South-facing slopes in front of the Yonne river to grow Pinot Noir, sometimes accompanied by a touch of Cesar, a local variety. The full appellation was given in 1999 and has 160 hectares under vine; the northern most Pinot Noir appellation in Burgundy.
Irancy is also known for giving birth to one of France’s great architects Jacques Germain Soufflot born there in the 18th century and who drew the plans for what is now known as the Panthéon in Paris. The main street and the village’s only bistrot are named after Soufflot.

Which brings me to the point. A village bistrot often acts as the place to get bread and a coffee in the morning, your first draught before lunch, your 5 o’clock aperitif and even a meal once in a while. Nowadays many village bistrots have trouble keeping their central role in rural life; the Soufflot Bistrot is a great exception.
For the past two years the bistrot is orchestrated by Fabien España, young man at the surprisingly young age of 20. Don’t get me wrong, the bistrot was very busy before, but today it is attracting more and more outsiders (Chablis, Auxerre and beyond as they might say) who come to see the improvements that have been made, and are well rewarded for their travels. Passionate and no amateur, Fabien offers a wine list and a menu that could well make many Parisian wine bars blush in shame, with regards to the choice, the quality and the value of the wine and the food.
The chef, at least twice Fabien’s age, is experienced and simply glad to be able to express his own cuisine, no shortcuts, no frills. The food is good, original and often locally sourced : Escargots, truffled scallops, oeufs meurette, home-smoked salmon… Straight-forward and well-executed.
The wine list of course if definitely of note. Irancy shines first and foremost, with most producers on the list decorated with some mature vintages too. You will also find a concise yet grand selection of Chablis crus (Raveneau, V. Dauvissat, Moreau-Naudet) and even an unsual sensitivity (for the region) to other parts of Burgundy and further, at prices that convince us that we can still drink great wine at a restaurant without overdoing it.

Last week end was the St Vincent festivity, which is celebrated in a different village of the Chablisien/Auxerrois each year. A stop at the Soufflot was requisite on Sunday, and although I’m not going to detail the menu, the photo above shares the wines; les Preuses 1997 from Vincent Dauvissat and his Irancy 2004, quite formidable.

Of course, my intentions are also (but not only) promotional, as the Soufflot lists wonderful Champagne, including Delamotte Brut and Salon 1997!


Poster un commentaire

(Si vous n'avez pas encore écrit de commentaire ici, vous devez être approuvé par le propriétaire du site avant que votre commentaire n'apparaisse. En attendant, il n'apparaîtra pas sur le site. Merci de patienter).

Archives


flux rss

  • flux rss

a propos

Géré et animé par les équipes des Maisons Salon et Delamotte, ce blog est pour vous l'opportunité d'une relation directe. Alors n'hésitez pas à nous faire partager vos commentaires, vos expériences de dégustation de Salon et de Delamotte.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération